Vu de Norge #227 : Sundby privé de médaille

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

  • Johannes Thingnes Bø sur toutes les courses ?

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Johannes Thingnes Boe (NOR) –  Tumashov/NordicFocus.

Leader de la coupe du monde, Johannes Thingnes Bø est vu comme LE grand favori des Mondiaux de biathlon. Lors de la conférence de presse de l’équipe norvégienne qui avait lieu avant l’ouverture des championnats, le biathlète était très clair : il participera aux sept courses possibles. « Auparavant, j’ai participé aux six courses organisées dans les Mondiaux et je n’étais pas fatigué, je réagissais même très bien et j’étais meilleur, explique Bø. Alors j’irai à chaque course cette année. »

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Tumashov/NordicFocus.

Per Arne Botnan, directeur sportif du biathlon norvégien, tient pourtant à modérer les propos de son athlète. « Nous aviserons en temps voulu pour chaque compétition », affirme-t-il au micro de TV2.
Siegfried Mazet, entraîneur des biathletes masculins norvégiens, est encore plus prudent. « Nous ne savons pas comment son corps va réagir alors nous devons faire attention », explique le Français. Le coach rappelle que les dernières courses – la mass start et le relais – sont souvent les plus difficiles et qu’il faut donc être prêt à tout adapter selon si Johannes Thingnes Bø participe bien aux 7 courses en 11 jours ou pas.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Johannes Thingnes Boe (NOR) –  Tumashov/NordicFocus.

Halvard Hanevold, expert NRK, met lui aussi en garde le biathlète contre la fatigue. « Mais je pense qu’il est capable d’obtenir une médaille sur chaque course », dit-il aussi. Johannes Thingnes Bø, lui, vise au moins trois médailles. « J’aimerais en avoir plus mais trois, ce sera déjà bien », disait-il avant les mondiaux. Après 3 épreuves, il a déjà 2 titres et 1 médaille d’argent. Mission accomplie.

 


  • L’émotion de Moan

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Magnus Hovdal Moan (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Magnus Hovdal Moan (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Magnus Hovdal Moan (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Magnus Hovdal Moan (NOR) –  Modica/NordicFocus.

A Holmenkollen, Magnus Moan a mis un terme à sa carrière de combiné nordique. S’il l’avait annoncé depuis déjà plusieurs semaines, c’est à Oslo qu’il a choisi de concourir pour la dernière fois.

Le triple médaillé olympique et double médaillé mondial n’a fini que 42e à Holmenkollen mais en passant la ligne d’arrivée, ses coéquipiers l’attendaient, célébrant ainsi sa carrière. « C’était très émouvant, confie Moan à la NRK, les larmes aux yeux. On travaille si dur, si longtemps, on donne tout pour notre sport. Je suis fier de ce que j’ai accompli. »

Mais le combiné norvégien en est certain : il était temps d’arrêter. « Chaque minute de cette vie en valait la peine mais je suis soulagé de prendre ma retraite. Surtout que j’en avais marre de me réveiller la nuit et d’avoir faim », rit-il.
Moan laissera sa marque sur son sport. « Il a beaucoup compté pour notre équipe, il est resté des années au plus haut niveau et ce n’est pas un hasard, assure Jarl Magnus Riiber. Il a montré qu’il fallait être déterminé pour réussir. » Espen Bjørnstad, lui, voit son coéquipier comme un modèle : « en 2003, je lui avais demandé une photo, se souvient-il. Je l’avais accrochée dans ma chambre, il m’a inspiré, m’a montré la voie. Je ne peux que le remercier pour tout ce qu’il a fait. »

 


  • Le single mixte aux Mondiaux

Jeudi, pour la première fois lors des championnats du monde, les biathlètes s’affronteront sur le format du single mixte : le relais mixte où ne concourent que deux athlètes pour chaque nation. Une nouveauté saluée par certains et qui fait débat chez d’autres. « Ce choix reflète l’engagement de l’IBU à maintenir notre sport attractif pour les athlètes comme pour les fans », affirme l’organisateur.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Olle Dahlin (SWE) – Tumashov/NordicFocus.

Pour le président de l’IBU, Olle Dahlin, le biathlon n’a jamais été aussi populaire, preuve qu’ils ont pris la bonne décision. « Je crois qu’il y a trop de distances aux mondiaux, réagit pourtant Tiril Eckhoff dans les colonnes de Dagbladet. Ce n’est pas comme en ski de fond où certains sont des sprinteurs, d’autres des distanceurs. Nous sommes capables d’aller sur toutes les distances et avoir une compétition chaque jour, c’est trop. »
Son coéquipier, Johannes Thingnes Bø, n’est pas du même avis. « Il est bon que les Mondiaux soient intensifs, c’est mieux pour le public. Et les relais mixte et single mixte sont un bon format pour les petites nations, dit-il. Tant que cela ne se fait pas au détriment d’un autre format, je crois que c’est une bonne idée de l’ajouter. »

 


  • Sundby privé de la médaille Holmenkollen

Martin Johnsrud Sundby a presque tout remporté. Il ne lui manque désormais plus qu’un titre individuel olympique… Et la médaille Holmenkollen. C’est la plus grande distinction du ski norvégien. Mais s’il a manqué de la recevoir plusieurs fois, il a été pour le moment rayé de la liste des possibles lauréats. Pourquoi ? Pour raison éthique, argue le comité, faisant référence à la suspension de Sundby lors de l’été 2016. Le Norvégien avait été puni pour avoir utilisé plus de médicaments contre l’asthme que ce qui n’était autorisé.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Martin Johnsrud Sundby (NOR) – GEPA-pictures/WSC Seefeld 2019

Le comité de la médaille Holmenkollen a jugé que Sundby ne pouvait donc obtenir cette distinction car ils sont activement engagés dans la lutte anti dopage.
Un expert de Dagbladet demande alors pourquoi les organisations nationales norvégiennes célèbrent le titre du fondeur à Seefeld. « Le sport norvégien ne devrait pas faire appel à des sportifs qui ont été condamnés pour dopage, affirme Dagbladet. Ca devrait être une règle d’or nationale pour militer pour un sport plus propre. Mais le cas de Sundby est différent… Ce n’était pas du dopage, légalement parlant. Dès lors, pourquoi lui refuser cette médaille ? »

Surtout que plusieurs athlètes, ensuite pris pour dopage, ont eu le droit à cette médaille, à l’instar de l’Estonien Andrus Veerpalu.
Alors Martin Johnsrud Sundby aura-t-il le droit un jour à sa médaille d’Holmenkollen ?

 


  • La pizza d’Holund

A Seefeld, pour la dernière épreuve – le 50 km – les Norvégiens n’étaient pas sûrs d’aller chercher le titre. Jusqu’à ce qu’Hans Christer Holund s’impose et ramène la médaille d’or.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Hans Christer Holund (NOR) – Modica/NordicFocus.

Le fondeur rentrait ensuite à Oslo pour disputer le week-end dernier le 50 km d’Holmenkollen. A l’aéroport l’attendait sa sœur… Et une pizza. Celle-ci voulait au départ l’attendre chez lui mais le nouveau champion du monde rentrait trop tard. « Je pensais qu’il aurait faim, qu’il serait fatigué, explique sa sœur. Et j’espère que c’est bien sa pizza préférée… Je suis si pressée de le revoir, c’était son rêve d’avoir un titre de champion du monde, ça me fait tellement plaisir. »

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Hans Christer Holund (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Surtout qu’en 2012, Holund avait pensé mettre un terme à sa carrière. S’il avait été champion junior en 2008 et 2009, le Norvégien avait enchaîné trois mauvaises saisons, le persuadant presque d’abandonner son rêve.

Lors de ces années de difficulté, son père lui servait de technicien et sa mère gérait l’aspect logistique des déplacements sur des courses bien loin de la coupe du monde. Jusqu’à ce que Hans Kristian Stadheim, alors entraîneur d’un club norvégien (et désormais entraîneur du Royaume-Uni) le contacte et lui propose de rejoindre son club de Lyn.

Ski de fond, biathlon, saut à ski, combiné nordique

Hans Christer Holund (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Malgré les hauts et les bas qui ont suivis, cette confiance et ce changement d’état d’esprit ont permis à Holund de devenir champion du monde cette année. « J’ai appris qu’il faut avant tout croire en soi-même », conclut le fondeur norvégien.

 


  • Northug, futur chauffeur

La semaine dernière, Johannes Høsflot Klæbo a été condamné à 16 jours de prison avec sursis, une amende de 10 000 couronnes norvégiennes (environ 1000 euros) et 9 mois de retrait de permis.

Petter Northug Jr, qui a connu une situation similaire, est prêt à aider son voisin pendant la pause estivale. « Je lui enverrai un message après la coupe du monde pour lui proposer d’être son chauffeur privé, affirme Northug au micro de TV2. Il ne doit pas hésiter à me contacter s’il a besoin d’aide ou s’il veut une aide logistique sur les transports dans Trondheim. »

Et le fondeur de Mosvik s’y connaît : en 2014, il avait été condamné après un accident de voiture et avait perdu son permis pour les 5 années à suivre. Le 4 mai, il sera autorisé à repasser l’examen. « Ce sera très excitant même si je ne suis pas sûr de l’obtenir », explique le jeune retraité.
Mais il tient tout de même à rassurer son jeune compatriote : « ne plus avoir de permis, ça n’empêche rien, dit-il. On est même plus actif, on fait du vélo entre les entraînements pour se déplacer alors… Et puis son grand-père proposera peut-être de le conduire et à ce moment, Johannes pourra choisir qui est le meilleur entre son grand-père et moi », plaisante-t-il. Quant à Klæbo, la proposition de Northug l’a beaucoup fait rire et il a promis de l’étudier…

Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.