Vu de Norge #23 : Northug dans toutes les bouches

Direction la Norvège avec un nouvel épisode de Vu de Norge. Infos, photos, vidéos… Ne manquez rien de l’actualité nordique à quelques semaines des Mondiaux de Falun.

 

Northug vs la fédération : dernier chapitre

Falun approche à grand pas et les sélections pour les équipes de fond se sont décidées ce week-end. Comme on vous le disait dans le numéro précédent, Northug avait dû mettre fin prématurément à son stage en altitude pour participer aux épreuves qualificatives de sprint à Røros. Et pour cette décision de la fédération de ski, l’entraîneur de fond Løfshus a reçu des messages d’insultes. Il confie à VG qu’on l’aurait traité de tous les noms par messages mais qu’il n’est pas désolé et qu’il ne s’en formalise pas outre mesure.

Si les passionnés et les experts critiquent les choix de la fédération, les athlètes aussi s’en sont mêlés, Bjørndalen le premier. Il a ainsi affirmé à la NRK que le changement d’altitude brusque qu’a dû opérer Northug était sûrement mauvais pour sa forme et que c’était un risque peut-être trop gros avant les championnats du monde.

Quant à Marit Bjørgen, elle est au contraire tout à fait d’accord avec le choix de la fédération d’obliger Northug à participer aux sélections de Røros. Elle assure à la NRK que cela n’impactera pas la forme du fondeur et qu’il est tout à fait légitime qu’il doive participer aux sélections, sachant que beaucoup de Norvégiens sont rapides sur les skis et méritent tout autant leur place à Falun que Petter Northug Jr.

En tout cas, c’est le Suédois Calle Halfvarsson qui est content de toutes ces batailles entre Northug et la fédération de ski norvégienne. S’il trouve la demande de l’association de ski étrange, il est en tout cas bien content et assure à Expressen qu’il faudrait remercier les Norvégiens d’être « si stupides ».

 

 

Foto : Bjørn S. Delebekk

Foto : Bjørn S. Delebekk

 

 

Un sprint pour deux frères

Comment ne pas parler donc de ce sprint qui a fait tant de remous autour de Petter Northug Jr ? Car si sa participation a fait débat, la course en elle-même n’a pas aussi été de tout repos. Les deux frères Northug, Petter et Tomas, ont tous les deux réussi à se qualifier pour la finale du sprint et ce fut une finale d’anthologie ! Peu avant la ligne d’arrivée, Fossli est tombé et a emmené Tomas dans sa chute alors qu’il se battait pour la victoire et sa qualification à Falun. Rien à faire pour le cadet des Northug qui ne put revenir sur ses concurrents. Petter, une fois arrivé à son niveau, l’a dépassé mais juste avant la ligne d’arrivée, il s’est stoppé et attendu son frère pour s’assurer qu’il finisse bien avant lui. Une belle démonstration de fraternité de la part de l’enfant terrible du fond norvégien.

 

 

Et finalement, les deux frères ont été pris dans l’équipe de sprint pour Falun aux côtés de Hattestad et Brandsal. Fossli et Bakken, vainqueurs du sprint de Røros, ne sont en revanche pas pris pour les championnats du monde.

 

Svendsen change son fusil d’épaule

Il l’avait annoncé depuis longtemps : l’objectif de Svendsen pour cette saison était le gros globe du général. Mais après un bon rhume l’empêchant de continuer de talonner notre Martin Fourcade national, le biathlète norvégien s’est fait une raison : la victoire au général est désormais inaccessible face à des rivaux en grande forme. Emil Hegle Svendsen confie donc au quotidien VG que s’il continuera à se battre pour être devant à chaque course, il se concentre désormais plus sur les championnats du monde de biathlon qui auront lieu à Kontiolahti (Finlande) en mars.

 

Svendsen et Fourcade (photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Svendsen et Fourcade (photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

Pas à 100% physiquement tout au long du mois de janvier, le Norvégien a maintenant tout le temps de se préparer pour mars. Après s’être amélioré en tir (il est dans le top 5 mondial), il compte bien retrouver sa forme à ski et se dit plus confiant qu’auparavant, entre autre sur les relais…

 

Des athlètes royaux

Le Roi de Norvège était présent aux compétitions de Røros, sûrement impatient lui aussi de connaître les athlètes sélectionnés pour Falun. Les vainqueurs et les célébrités locales ont donc pu le rencontrer. C’est le cas bien sûr de Northug qui a pu assurer à son monarque qu’il était exactement dans la forme qu’il voulait avant les championnats. Quant au Roi Harald, il lui aurait parlé de son séjour en Australie qui aurait lieu pendant la semaine des championnats de Falun. Petter Northug Jr lui aurait alors assuré qu’il aurait adoré l’accompagner mais qu’il devait aller montrer aux Suédois que les Norvégiens sont les meilleurs.

 

Revue de Web

 

Quant à Heidi Weng, elle est incapable de se souvenir de ce qu’elle a dit exactement à son roi, certainement trop impressionnée et trop heureuse de remporter son premier titre individuel national. Tout ce dont elle se souvient, c’est que le souverain Harald était de très bonne humeur lui aussi, qu’il s’intéresse beaucoup au sport et surtout, qu’il fait de bonnes blagues.

 

Graabak peut de nouveau rêver d’or

Jusqu’à la semaine dernière, Jørgen Graabak, champion olympique à Sochi, n’était pas sûr de se rendre à Falun. Mais son entraîneur avait prévenu : l’an dernier aussi il avait été sélectionné au dernier moment et il avait remporté la médaille d’or. Et bien l’événement pourrait se réitérer puisqu’une fois encore, le combiné a été pris dans l’équipe des championnats mondiaux in extremis. A Val di Fiemme, dernière étape de coupe du monde avant Falun, les sélectionneurs norvégiens avaient annoncé qu’ils choisiraient qui se rendrait en Suède ou non. Et Graabak a choisi son moment pour briller : il remporte ainsi la compétition individuelle mais aussi le sprint par équipe.

 

 

Les Norvégiens pourront donc bien aller supporter leur champion olympique de combiné dans quelques jours à Falun puisque Graabak y sera aux côtés de Kokslien, Klemetsen, Moan, Krog et Schmid.

Revue de Web

Qui pour la dernière place de saut ?

Si les équipes de fond et de combiné ont été formées pour Falun, celle de saut n’est pas encore tout à fait au complet. Sur cinq places disponibles, quatre ont déjà été attribuées à Fannemel, Bardal, Velta et Jacobsen. Il en reste donc une seule pour quatre prétendants : Tom Hilde, Daniel Andre Tande et les deux jeunes Philipp Sjøen et Johann Andre Forfang.

Tous très motivés, Sjøen affirme que ses objectifs cette saison étaient la Tournée des 4 Tremplins (où il n’a pu être en pleine forme à cause d’une chute en début de saison) et les championnats de Falun. Il espère donc avoir sa place en faisant ses preuves aux championnats du monde junior. Quant à Forfang, il assure être en très bonne forme mais sait qu’il faut vraiment compter avec Hilde qui a depuis longtemps fait ses preuves mais aussi Sjøen.

 

Revue de Web

Revue de Web

 

De son côté, Stöckl, le coach autrichien déclare à Nettavisen que la Norvège se battra pour une médaille dans chaque compétition mais s’il devait parier, il mettrait une pièce sur Fannemel pour les épreuves individuelles.

 

Northug plus fort que tout

Google est le moteur de recherche le plus utilisé et les Norvégiens semblent beaucoup s’y intéresser. Ils ont ainsi étudié les noms des sportifs les plus tapés en une année et en Norvège, c’est bien sûr Northug qui arrive en tête comme en 2013 après son accident de voiture et ses démêlés juridiques. Il est donc le sportif le plus recherché sur le net en Norvège devant les footballeurs Messi, Neymar et Ronaldo. Therese Johaug arrive 5e devant Marit Bjørgen 7e et Zlatan 8e.

A l’échelle internationale en revanche, pas de traces de norvégiens dans le classement mais plutôt 6 footballeurs dans les 10 premiers comme James Rodriguez, Neymar ou Götze (auteur du but de la victoire pour l’Allemagne en Coupe du Monde) 5e et 6e ou encore les pilotes de F1 Michael Schumacher (sorti du coma) et Jules Bianchi (toujours dans le coma), 2e et 7e. On retrouve aussi le mythique nageur Michael Phelps.

 

Voici le classement complet en Norvège :

  1. Petter Northug
  2. Messi
  3. Neymar
  4. Ronaldo
  5. Therese Johaug
  6. Suarez
  7. Marit Bjoergen
  8. Zlatan Ibrahimovic
  9. Astrid Jacobsen
  10. James Rodriguez

 

À l’échelle internationale :

  1. James Rodriguez (football)
  2. Michael Schumacher (F1)
  3. Ray Rice (football américain)
  4. Luis Suarez (football)
  5. Neymar da Silva Santos (football)
  6. Mario Götze (football)
  7. Jules Bianchi (F1)
  8. Francisco Guillermo Ochoa Magaña (football)
  9. Michael Phelps (natation)
  10. Richard Sherman (football)

 

Revue de Web


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.