Vu de Norge #24 : une chanson pour Northug

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Direction La Norvège avec toutes les infos nordiques à quelques jours des Mondiaux de Falun. 

 

Championnats juniors : la relève norvégienne bien présente

Falun arrive à grands pas mais dernièrement ont déjà eu lieu les championnats du monde de ski nordique juniors à Almaty. Et si la Norvège compte bien rafler le plus de médailles possibles en Suède, la relève était déjà là au Kazakhstan.

En saut à ski par exemple, Forfang et Sjoeen prennent l’or et le bronze. De quoi compliquer la tâche à Stöckl, leur entraîneur, qui a finalement choisi d’emmener ses deux jeunes poulains aux mondiaux de Falun. Forfang en tout cas, après son titre junior, vise déjà une médaille chez les seniors comme il le dit à la NRK.

 

Revue de Web

 

Côté fond, grosse rafle des Norvégiens aussi avec l’or au 10 km féminin pour Sofie Nordsveen Hustad, l’or pour Fredrik Riseth et le bronze pour John Hoesflot Klaebo en sprint masculin, l’or pour le relais féminin et le bronze pour le relais masculin. Un total de 5 médailles en fond (dont 3 en or) pour 11 médailles sur tous les mondiaux dont 7 en or.

En somme, les nouveaux champions norvégiens sont déjà là, prêts à remplacer leurs aînés qui tenteront de faire aussi bien que leurs cadets, voire mieux, à Falun.

 

Riiber : nouveau champion du combiné ?

Si le fond et le saut ont déjà leur relève côté Norvège, le combiné aussi semble avoir son nouveau champion en la personne de Jarl Magnus Riiber. Le jeune skieur de 17 ans a ainsi pris l’or sur les deux épreuves de combiné des mondiaux juniors à Almaty après avoir déjà fait ses preuves sur la coupe du monde dernièrement.

 

RIIBER Jarl Magnus

 

Particulièrement bon en saut, le jeune homme est aussi de mieux en mieux en fond ce qui pourrait faire de lui un futur grand rival d’Eric Frenzel et Jason Lamy-Chappuis. Son coach confie quant à lui à Dagbladet qu’il pense que s’il manque un petit quelque chose à Riiber en fond, cela viendra avec l’âge. Le combiné, après sa première médaille d’or, a décrété que « c’était une journée incroyable ». On veut bien le croire, surtout avec une deuxième arrivée quelques jours après !

 

Bjorndalen sensible aux problèmes cardiaques

La légende du biathlon est connu comme un perfectionniste, et cela aussi dans le domaine de la santé. Et à maintenant 40 ans, le Norvégien est bien conscient des risques cardio-vasculaires que le sport à haut niveau comporte. Il effectue donc 1 à 2 bilans cardiaques par an pour éviter tout problème. En effet, les problèmes liés au coeur sont souvent monnaie courante parmi les sportifs comme par exemple pour Martin Jonhrsud Sundby ou encore Marit Bjoergen. Mais contrairement à certaines disciplines ou pays, les contrôles cardiaques ne sont pas obligatoires en Norvège. Une législation que beaucoup regrettent à l’instar de Robin Dale Oen dont le frère Alexander est mort d’une maladie cardio-vasculaire et qui aurait pu être diagnostiquée plus tôt avec un simple bilan du coeur.

Si certains comme Bjorndalen prennent donc leurs précautions, beaucoup d’autres ne le font pas ce que les médecins du sport norvégien trouvent regrettable. Espérons donc que la fédération du sport norvégien agisse bientôt contre cela.

 

Revue de Web

 

 

 

En saut, mieux vaut s’appeler Anders

Les dernières victoires en championnat national à Holmenkollen montrent que depuis 2008, seuls des Anders ont remporté les compétitions sur grand tremplin. La NRK a donc interrogé Tom Hilde et Anders Fannemel à ce propos. Fannemel répond ainsi qu’il est indubitable qu’il vaut mieux s’appeler Anders pour « gagner quelques mètres supplémentaires » et aussi des médailles. Hilde, quant à lui, répond qu’il est certainement plus difficile de faire du saut en Norvège sans s’appeler Anders mais il est prêt à travailler dur pour les battre malgré l’avantage du prénom.

Une anecdote qui a le mérite de détendre l’atmosphère dans l’équipe de saut après que l’équipe pour Falun ait enfin été annoncée, mettant définitivement Hilde sur la touche au profit de Forfang et Sjoeen, les deux jeunes tous deux sélectionnés.

 

 

Revue de Web

 

 

Les médaillés 2013 dopés ?

A l’approche des Mondiaux de Falun, les spéculations vont bon train sur ceux de Val di Fiemme il y a deux ans. Le chef du département dopage de la FIS, Damsgaard, a confié à Aftonbladet que les échantillons d’urine avait été stockés pour pouvoir être réanalyser lorsque les technologies seraient meilleures, comme le rapporte le quotidien norvégien VG. En effet, la FIS suspecte les fondeurs d’avoir été dopés lors des mondiaux 2013.

Or, parmi les médaillés on retrouve des Américains, des Russes, des Kazakhs, des Polonais, des Suisses, des Canadiens, des Suédois et surtout des Norvégiens ! Neuf fondeurs de la délégation norvégienne avaient été médaillé mais Damsgaard n’a pas voulu révéler la nationalité des possibles dopés. Il regrette seulement que si certains tests se révèlent positifs, certains fondeurs aient profité des médailles,des récompenses et de la célébrité alors qu’ils auraient triché. L’ancien entraîneur national suisse, Fredrik Aukland, a aussitôt réagi et a assuré que ce n’était que des hypothèses et qu’il est difficile de savoir pour le moment la vérité. Hypothèses qui, en tout cas, font enrager Marit Bjoergen qui déclare à VG qu’elle est profondément touchée par les allégations de la FIS qui mettent en doute entre autres ses médailles et celles de ses coéquipières. Maiken Caspersen Falla confie quant à elle que ces soupçons sont injustes et que la Norvège est l’un des pays les plus « propres » au niveau du dopage dans le monde.

 

Revue de Web

 

Northug a droit à sa propre chanson 

Si la Suède a Zlatan et Zlatan sa statue au musée Grévin, la Norvège a Northug et Northug a désormais sa propre chanson pour les championnats du monde de Falun. Les Norvégiens ont ainsi créé « Rise Again » pour l’idole de tout un peuple, pour le soutenir en Suède face à leurs rivaux historiques.

 

Revue de Web

 

Les auteurs de la chanson expliquent à TV2 que c’est un hymne fait pour lui donner envie à lui et à toute l’équipe de se battre jusqu’à obtenir le plus grand nombre possible de médailles d’or. Gundersen, l’auteur, ajoute qu’il espère que Northug l’écoutera pendant son échauffement à Falun pour se donner de l’énergie. Petter Northug Jr. est donc définitivement la plus grande star de Norvège, au point qu’on lui écrive de belles chansons !

 

 

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.