Vu de Norge #242 : Tande de retour au tremplin

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

  • Tande de retour

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, Norvège, Vu de Norge

Daniel Andre Tande (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Blessé depuis février, Daniel Andre Tande a refait ses premiers sauts la semaine dernière à Oslo, sur le tremplin de Midtsubakken.

« C’était un peu court, je me rends compte que ça faisait longtemps que je n’avais pas sauté à ski », commente-t-il pour TV2.

Après des heures de renforcement de ses muscles du genou, le physiothérapeute et le médecin de Tande l’ont autorisé à remonter au tremplin pour quatre sauts.

Un événement heureux puisque le sauteur n’a ressenti aucune douleur. « Ça a été tellement difficile de ne pas sauter pendant des mois, avoue Tande. Je compte donc bien être de retour sur tous les camps d’entraînement dès l’automne et faire partie des meilleurs mondiaux dès le début de l’hiver. »

Et si TV2 lui demande s’il est bien sûr de ce qu’il affirme, le Norvégien, lui, n’a aucun doute : il sera de retour en novembre en compétition et il compte bien montrer à Ryoyu Kobayashi et ses autres rivaux qu’il faudra de nouveau compter avec lui.

 


  • Iversen vise le globe

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, Rollerski

Emil Iversen (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Il l’a déjà annoncé mais il réitère : Emil Iversen visera le gros globe de cristal de ski de fond la saison prochaine. « J’ai déjà porté le maillot jaune l’hiver dernier, rappelle le Norvégien dans les colonnes de Dagbladet. Je crois donc que ce n’est pas impossible de le garder et je viserai le général de la coupe du monde. Ce sera une nouvelle étape dans ma carrière, une nouvelle motivation. »

Si Klæbo a écrasé la concurrence, hormis Bolshunov, cet hiver, il le doit surtout à ses nombreuses victoires en sprint.

Et si son jeune coéquipier en remportait moins l’an prochain ? Iversen serait alors là pour amasser les points et passer premier au classement. Il a skié mieux que jamais la saison dernière et il a déjà affirmé lors des premiers camps d’entraînement qu’il allait continuer de progresser.

« Je suis très fier de mon hiver, confie-t-il. J’ai presque eu une saison de rêve. Je n’ai certes pas eu de médaille individuelle à Seefeld mais deux titres par équipe, c’est déjà exceptionnel. »

Plus entraîné et de retour dans l’équipe de sprint à l’aube de la saison 2018/2019, Emil Iversen est persuadé que le secret réside dans une confiance retrouvée et un travail plus pointu. « Maintenant, il suffira d’être en forme dès le début de l’hiver et le plus longtemps possible, je sais que j’en suis capable si les conditions sont réunies, conclut le fondeur de Meråker. Toutes les courses seront importantes et je devrai être aligné sur un maximum. Ce sera un super défi ! »

 


  • Westvold Hansen à l’interview

Combiné nordique, sports d'hiver, Norvège, Gyda Westvold Hansen

Gyda Westvold Hansen.

La jeune Gyda Westvold Hansen est presque devenue la leader de l’équipe nationale féminine de combiné nordique norvégien cette saison en remportant la médaille d’argent aux championnats du monde junior, en devenant deuxième du général de la coupe continentale et en montant sur 9 podiums.

Avec l’arrivée prochaine d’une coupe du monde de combiné féminin, la jeune femme se confie à la FIS, affirmant tout d’abord de nouveau sa joie d’avoir remporté une médaille dans le premier concours des championnats juniors de l’histoire de son sport.

A 17 ans, la jeune Norvégienne espère aussi progresser en saut comme en fond pour être prête pour les prochains mondiaux juniors et Jeux olympiques de la Jeunesse. « Ce sera aussi très excitant d’avoir plus de courses dans la saison comme avec le Grand Prix d’été féminin et peut-être même un team mixte, continue Westvold Hansen. J’espère vraiment faire partie de la sélection. »

Déjà de retour à l’entraînement, la combiné norvégienne attend avec impatience l’hiver. « J’espère un jour rejoindre le niveau de Tara Geraghty-Moats, ma principale rivale, finit l’athlète. Elle est incroyable, surtout en fond. C’est génial d’avoir quelqu’un qui place la barre si haut, ça me motive pour m’entraîner plus fort. »

 


  • L’équipe de sprint heureuse sans Klæbo ?

Johannes Høsflot Klæbo fait sa grande entrée dans l’équipe toutes distances de ski de fond norvégien. Il quitte ainsi l’équipe nationale de sprint… Mais pour le bonheur de certains de ses coéquipiers.

Sindre Bjørnestad Skar avoue ainsi que même s’il est plus difficile de savoir où en est le meilleur sprinteur du monde, les entraînements de vitesse et de sprint sont moins démotivants. « C’est dommage de ne plus avoir LA référence mondiale dans notre groupe, explique-t-il à la NRK, mais il était toujours tellement devant… ça nous démotivait presque de le voir si loin devant nous. Certes, c’était génial de l’avoir, on savait où se situer mais désormais, ça nous demande plus d’efforts et ça nous permet peut-être de passer encore un cap et de progresser », termine Skar.

Avec deux nouveaux venus, Erik Valnes et Mattis Stenshagen, le fondeur affirme qu’un vent de renouveau souffle aussi sur l’équipe, pour le plus grand bien de tous.

 


  • Le saut norvégien en Russie

L’équipe nationale de saut à ski norvégien se trouvait la semaine dernière en camp d’entraînement à Chaikovsky en Russie, invitée officiellement par la fédération russe de ski. Hormis Daniel Andre Tande, tout juste de retour au tremplin, ainsi que Thomas Aasen Markeng et Anna Odine Strøm, toute l’équipe a fait le déplacement, femmes comme hommes.
Ils ont pris part en Russie, non seulement à leur entraînement, mais aussi à la promotion de la discipline auprès des enfants russes. Les grands noms du saut norvégien ont prodigué conseils et astuces à leurs jeunes homologues soviétiques, pour leur plus grand plaisir.
Un événement du même type sera organisé un peu plus tard dans l’été, cette fois-ci en Norvège.

Photo : Nordic Focus Photo Agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.