Vu de Norge #261 : le sacre de Taugbøl

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, ski nordique, saut à ski, saut spécial, tremplins, ski, hiver, coupe du monde, jeux olympiques, coupe de France, neige, Vu de Norge, Norvège
Biathlon, ski de fond, Combiné nordique, Saut à ski, Restez chez vous, confinement, Covid-19, Coronavirus, Nordic Story

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

  • Le sacre de Taugbøl

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Haavard Solaas Taugboel (NOR) –  Modica/NordicFocus.

A 26 ans, Håvard Solås Taugbøl a accroché à Davos son premier podium de coupe du monde de ski de fond, prenant la 3e place derrière Johannes Høsflot Klæbo et Lucas Chanavat.

Après des années difficiles, c’est en larmes que le Norvégien est monté sur la boîte. « C’était merveilleux, réagit le fondeur au micro de TV2. J’ai travaillé dur pendant des années pour y arriver et ça a finalement fonctionné. Ça peut paraître bizarre à certains d’avoir tant d’émotions pour une 3e place mais pour moi, ça veut dire beaucoup. »

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Haavard Solaas Taugboel (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Surtout lorsque l’on sait que Taugbøl ne fait pas partie de l’équipe nationale. Il lui a donc fallu redoubler d’efforts pour montrer qu’il était au niveau de ses compatriotes et même au-dessus, sans profiter de tous les avantages que propose l’équipe nationale.

« Ça doit être vraiment spécial pour lui, commente Petter Northug Jr. Il ne s’est pas spécialisé dans le sprint tout de suite, quand il l’a fait, il a eu du mal à faire partie de l’équipe nationale puis il en a été exclu. C’est une consécration ce podium et s’il continue à travailler ainsi, il sera un choix logique pour de nouveau être sélectionné l’an prochain dans l’équipe de sprint. »

Du côté de ses coéquipiers et adversaires, tout le monde se réjouit pour lui. Sindre Bjørnstad Skar, 4e du jour, commente : « Håvard le mérite tellement. Je le connais depuis des années et je sais à quel point il est bon alors oui, je suis touché pour lui. » Renaud Jay a lui aussi félicité Taugbøl sur son compte instagram, comme de nombreux fondeurs.


  • Bø dépasse Svendsen

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Johannes Thingnes Boe (NOR) –  Manzoni/NordicFocus.

41 victoires. C’est désormais 3 de plus qu’Emil Hegle Svendsen qui a pris sa retraite l’an dernier. Johannes Thingnes Bø a battu son ancien coéquipier et ami ce week-end à Hochfilzen.

Svendsen lui a aussitôt envoyé un message pour le féliciter : « bravo pour m’avoir dépassé en coupe du monde même si je sais en tant qu’expert que c’était bien plus difficile de gagner avant. Maintenant, va battre le record d’Ole. Je te laisse 10 ans et je peux jouer les babysitters si tu veux », disait le sms.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Johannes Thingnes Boe (NOR) –  Manzoni/NordicFocus.

Car pour le Norvégien désormais expert NRK, il ne fait aucun doute que son jeune compatriote peut aller chercher les 95 victoires du Roi Bjørndalen s’il continue sur cette lancée. « S’il continue encore six ou sept ans, il pourrait en effet obtenir 96 victoires », confirme l’intéressé.

Un objectif qui a manqué d’être impossible puisqu’il y a peu, Bø affirmait vouloir prendre sa retraite après la saison olympique 2022. Il serait maintenant prêt à repousser jusqu’en 2026. « Il faut dire que ma motivation fluctue sans arrêt, plaisante le biathlète. Si vous me posez la question en été, j’arrêterais très vite. En hiver, je continuerais des dizaines d’années. »

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Johannes Thingnes Boe (NOR) –  Manzoni/NordicFocus.

Mais une chose reste incertaine pour Johannes Thingnes Bø : prendre le record de Bjørdalen. De son avis, c’est presque chose impossible au vu de ses statistiques ces dernières années. « Martin Fourcade en serait bien plus capable que moi », assure-t-il. Il est en revanche gré à Svendsen d’offrir ses services de garde d’enfant puisqu’il deviendra papa en janvier.


  • Iversen préoccupé par l’état de Krogh

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Finn Haagen Krogh (NOR) –  Modica/NordicFocus.

A Davos, Finn-Hågen Krogh n’a pas passé le cut des qualifications en sprint. Seulement 57e, son état de forme inquiète son coéquipier Emil Iversen. « Finn n’a pas eu un bon début de saison, je crois qu’il devrait rentrer pour trouver ce qui ne va pas, ça ne sert à rien d’aggraver la situation en continuant de skier, dit-il à la NRK. Il faut juste qu’il retrouve l’étincelle, il est loin de son niveau et c’est dommage. »

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Finn Haagen Krogh (NOR) –   Modica/NordicFocus.

Trop d’entraînement ? Trop peu ? Des questions sans réponse mais qui mettent en danger le Tour de Ski de Krogh qui le manquerait alors pour la première fois depuis 2015.

« C’est très étonnant de le voir si loin, continue Iversen. A l’été et à l’automne, ce n’était pas le cas. Il peut faire mieux et j’attends mieux », sourit-il. Un soutien qui fera chaud au cœur du Norvégien mais qui ne le qualifiera pas pour le Tour de Ski car dans l’équipe, les places sont chères. « Je ne peux pas encore dire s’il ira ou non, déclare le coach de l’équipe de sprint Arild Monsen. Il n’a pas fait un bon début en coupe du monde. Il n’est pas encore en forme. »


  • Les Russes exclus de la coupe du monde ?

L’Agence mondiale antidopage a décidé d’exclure la Russie de tous les prochains grands rendez-vous comme les Jeux olympiques ou la coupe du monde de football. Si le pays peut encore faire appel, certains dirigeants du ski réfléchissent à étendre cette interdiction.
Erik Røste, directeur de l’association de ski norvégienne, a ainsi discuté avec les médias, affirmant que pour les spectateurs et les équipes, les règles devaient être claires et ne pas différer selon les instances. « Je crois qu’il ne devrait pas y avoir de différences de faites selon si l’on coure aux JO ou en coupe du monde, explique-t-il.

La FIS doit donc se réunir avec les conclusions de l’AMA et étudier la suspension de la Russie pour les 4 ans à venir. Je suis contre les punitions collectives mais là, la coupe est pleine. »

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Sergey Ustiugov (RUS) –  Modica/NordicFocus.

Pour Røste, la décision de l’Agence mondiale antidopage envoie un message clair : le dopage n’est pas accepté dans le sport et doit être puni. « C’est un bon signal pour tous les athlètes qui ne le font pas et doivent être protégés », continue le Norvégien.
L’AMA, elle, a préconisé que les athlètes pouvant prouver qu’ils n’ont pas pris part au système nationale de dopage soient autorisés à concourir sous un drapeau neutre. D’autres athlètes réfléchissent déjà à courir pour d’autres nations. Alors, quel sera le sort des Russes à la FIS ?


  • Les nominations au People’s Sports Award

Comme tous les ans, les Norvégiens peuvent voter pour l’athlète de l’année dans les People’s Sports Award. Douze athlètes ont été nominés cette année dont cinq skieurs. On retrouve bien sûr Johannes Thingnes Bø qui a connu une saison phénoménale en biathlon l’an passé, ne laissant que des miettes à ses concurrents.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Jarl Magnus Riiber (NOR) –  Vianney THIBAUT/NordicFocus.

Il sera l’adversaire redoutable du combiné Jarl Magnus Riiber et de la sauteuse Maren Lundby, tous deux ayant eux aussi marqué leur discipline par leur domination.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Johannes Hosflot Klaebo (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Enfin, le ski de fond est lui aussi bien représenté avec Therese Johaug et Johannes Høsflot Klæbo qui ont ramené le gros globe de cristal à la maison en mars.
Les nordiques seront confrontés à deux footballeurs dont Ada Hegerberg, première gagnante du ballon d’or féminin, un entraîneur de foot, un golfeur et trois champions d’athlétisme dont les célèbres Karsten Warholm et Jakob Ingebrigtsen qui a récemment affronté Didrik Tønseth sur les championnats d’Europe.


  • Northug fait toujours battre les cœurs

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Tredje søndag i advent 🎄💙🇸🇪 @northug

Une publication partagée par Petter Northug Jr (@jantelov1) le

Pour la première fois, Petter Northug Jr. a rejoint les rangs des commentateurs TV du ski de fond norvégien. Présent dans la cabine de TV2 à Davos, il a assisté à la première victoire de la jeune Suédoise Linn Svahn. Il est ensuite allé la féliciter dans la zone mixte après la course. « J’avais un objectif dans la vie et il s’est réalisé, sourit la fondeuse de 20 ans. Enfin deux : gagner une compétition de coupe du monde et être congratulée par Northug. » Car la Suédoise est une grande fan du Norvégien qui est autant détesté qu’aimé par ses voisins scandinaves. Il y a quatre ans, lors des Mondiaux de Falun, elle avait d’ailleurs posté une image de son idole sur instagram où elle saluait sa victoire de nombreux cœurs rouges. « Je vais devoir poster une photo de Linn maintenant mais plutôt avec des cœurs bleus pour représenter le drapeau suédois », plaisante Northug.
S’il ne l’a pas fait, il a néanmoins dédié le troisième dimanche de son calendrier de l’avent à son meilleur ennemi suédois : Calle Halfvarsson. Il lui promet de nombreuses victoires grâce à ses lunettes, priant pour le succès de son adversaire de toujours.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.