Vu de Norge #27 : Backscheider impressionne les médias norvégiens

Comment les Norvégiens ont-ils vécu les Mondiaux de Falun ? Qu’en ont-ils retenu ? Quels événements ont marqué pour eux la quinzaine ? Réponse avec ce nouvel épisode de Vu de Norge.

 

Marit Bjørgen à la retraite ?

Désormais la plus titrée aux championnats du monde (14 médailles d’or) et sûrement la nouvelle légende du fond féminin, Marit Bjørgen se dit « fière de ce qu’elle a accompli ». Mais de là à continuer pour d’autres saisons, c’est pour le moment le flou total…

 

Revue de web

 

La Norvégienne a en effet annoncé aux médias de son pays qu’elle ne prendrait sa décision qu’en avril. A 34 ans, la reine Marit pense désormais plus à la fin de sa carrière et aussi à sa vie personnelle. Elle confie donc à TV2 qu’elle doit maintenant comprendre ce qu’elle veut faire et qu’elle le fera dès la saison terminée. Elle rappelle aussi que si elle a signé des accords jusqu’en 2018 avec différents sponsors, les JO ne sont que dans trois ans et les prochains mondiaux dans deux ans.

Bjørgen explique aussi que la suite de sa carrière en tant que fondeuse tient à sa motivation, sans cela elle ne continuera certainement pas. Quant à ses coéquipières, Therese Johaug avoue qu’elle préfère ne pas y penser, que cela serait trop étrange sans la grande Marit dans leur équipe. Elle affirme pourtant qu’elle le comprendrait et que l’important est que sa compatriote soit heureuse, peu importe sa décision.

Si elle doit prendre sa retraite à la fin de la saison, Bjørgen se dit en tout cas très satisfaite avec sa victoire au Tour de Ski et ses 3 médailles aux mondiaux de Falun.

 

 

Olsson et Northug : une histoire de respect

En terme de médailles en championnat du monde, Northug est le meilleur de toute l’histoire du fond hommes avec 13 titres (contre 9 pour Bjørn Dæhli) mais celle du 15 km lui a échappé au profit du Suédois Olsson. Si Petter Northug Jr. a l’habitude de faire la guerre à ses voisins, cette fois, contrairement à certains de ses compatriotes, il s’est incliné devant la performance de Johan Olsson, assurant qu’il avait bien été le meilleur du monde sur cette épreuve et pas seulement à cause des conditions de neige. Les journalistes d’Aftonbladet expliquent que cela tient au respect entre les deux hommes, Northug estimant beaucoup son rival.

 

Respect entre Northug et Olsson (Photo : Agence Zoom)

Respect entre Northug et Olsson (Photo : Agence Zoom)

 

Et cette estime va dans les deux sens puisque le suédois a avoué à VG que, pour lui, Northug est une légende et que les gens se souviendront de lui. Il insiste en expliquant qu’il est « terriblement impressionnant » dans le fait d’être resté le meilleur aussi longtemps. Il termine en affirmant que pour lui, son rival norvégien est le roi du ski, le « skikongen ».

 

Revue de Web

 

En tout cas, si les deux skieurs ont le plus profond respect l’un pour l’autre, les journalistes peinent quant à eux à déterminer qui est le meilleur fondeur des deux. Petterson, journaliste suédois à Expressen, confie ainsi à VG que si Northug est le meilleur sprinteur du monde, Olsson est certainement le meilleur fondeur sur la distance, ce qui ferait de lui le meilleur skieur du monde.

Chez TV2, on ne pense pas la même chose puisqu’à la question : qui est le meilleur fondeur du monde, on répond : Sundby. Après tout, c’est lui qui a le maillot jaune de la coupe du monde, ce qui n’enlève rien au talent de Northug et Olsson.

 

Velta, la belle histoire du saut norvégien

 

Deux médailles en or, une en argent, une en bronze pour Rune Velta (Photo : Stanko Gruden/Agence Zoom)

Deux médailles en or, une en argent, une en bronze pour Rune Velta
(Photo : Stanko Gruden/Agence Zoom)

 

On s’attendait à voir Anders Fannemel mais c’est Rune Velta qui a surpris son monde en remportant 4 médailles (deux en or, une en argent, une en bronze) sur les quatre compétitions. Il a ainsi remporté le titre sur petit tremplin, a obtenu l’argent en équipe mixte et le bronze sur grand tremplin. Mais plus encore, il fait partie de l’équipe gagnante sur grand tremplin après 22 ans de disette pour les norvégiens aux mondiaux par équipe.

 

Revue de web

 

Après son bronze, sa famille s’est confiée à la presse norvégienne, racontant que le petit Velta a commencé le saut très jeune mais qu’à l’adolescence, il a failli arrêter. Mais il a bien fait de continuer comme le prouve l’histoire puisqu’il est désormais l’un des meilleurs mondiaux, chose incroyable pour lui, pas pour son entraîneur depuis maintenant 8 ans, Magnus Breivig, bras droit de Stöckl. Breivig assure en effet que Velta avait tout ce qu’il fallait pour remporter ses deux médailles individuelles… Et sûrement beaucoup d’autres.

 

Adrien Backscheider se fait connaître en Norvège

 

Revue de web

 

L’an dernier à Sochi, le relais de fond masculin français obtenait la médaille de bronze aux dépends de la Norvège. Cette année, à Falun, les Norvégiens n’ont pas craqué et ont remporté haut la main le relais masculin mais cela n’a pas empêché les français de s’imposer en outsider et d’obtenir à nouveau le bronze. Et celui qui a le plus impressionné, c’est Adrien Backscheider, dernier relayeur tricolore et nouvelle vedette française en Norvège et en Suède.

 

 

S’il n’a pas pu tenir tête lors du sprint final à Halfvarsson et Northug, il a redoutablement bien résisté à la Russie ce qui lui a valu la reconnaissance internationale des médias présents. Si Adrien a avoué à la NRK qu’il aurait aimé rester à la lutte contre les géants suédois et norvégiens jusqu’à la fin, il se dit très fier de sa performance et que c’est un grand jour pour le ski français qui va permettre à l’équipe de continuer sur cette voie. Les Norvégiens feraient bien de se méfier et Northug en est tout à fait conscient comme il le confie dans le dernier numéro de Nordic Magazine.

 

Revue de web

 

 

Les Suédois s’excusent auprès des Norvégiens…

Lors des mondiaux de Falun, la télévision suédoise SVT a osé poser LA question à ne pas poser. Le reporter Larsson a en effet demandé à Maria Rydqvist si, à son avis, les Norvégiens étaient dopés ou non. Grave erreur que la chaîne suédoise a aussitôt rectifiée, faisant disparaître la question de l’interview de la fondeuse. Le journaliste s’est quant à lui excusé auprès de Dagbladet, affirmant que c’était idiot et que cela ne se reproduirait plus.

La directrice de rédaction a même écrit un mail pour expliquer que la seule raison qu’avait Larsson de poser une telle question était de tenter de trouver une explication à la domination des norvégiens en fond. Mais pour bien se faire entendre, le journaliste de la SVT n’a cessé d’assurer que ce n’était en aucun cas une accusation de dopage, c’était seulement mal formulé et stupide.

 

Revue de Web

 

 

Triche sur les combinaisons : une nouvelle forme de dopage ?

Si les suédois ont remis en doute la « propreté » des fondeurs norvégiens, en saut à ski, on conteste plutôt leurs combinaisons. En effet, après la disqualification de Forfang sur petit tremplin pour combinaison non-conforme, la question de la triche sur les combinaisons est revenue sur le devant de la scène. La recherche du meilleur équipement possible et l’argent que certaines équipes y investissent font jaser…

 

Haavard Klemetsen (Agence Zoom)

Haavard Klemetsen (Agence Zoom)

 

Et l’équipe finlandaise de combiné est … là-dessus : c’est une nouvelle forme de dopage. Klemetsen préfère donc relativiser ces propos, assurant que ce n’est pas du dopage, juste une optimisation du matériel. Jan Schmid rapporte quant à lui à la NRK que l’habitude de pousser jusqu’aux limites les règles l’irrite. Un débat qui rappelle celui auquel les sauteurs spéciaux de Norvège ont du faire face lors de la Tournée des 4 Tremplins quand la tenue d’Anders Jacobsen avait été décriée pour être un peu trop longue au niveau des bras…

En tout cas, l’équipe de saut norvégienne se défend en rappelant que tous les teams sont toujours à la limite pour être le plus performant possible et qu’il y a donc toujours un risque mais que personne n’a l’intention de tricher.
Revue de Web

Les 12 faits à retenir de Falun pour les Norvégiens 

 

Revue de web

 

– Les vives critiques à l’encontre d’un journaliste de VG qui a interrogé les fondeuses norvégiennes sur leur sous-vêtements du fait de la transparence de leurs combinaisons.

– Filmé par toutes les télés, un spectateur norvégien percute un arbre (sans dommage !) en courant pour acclamer Marit Bjørgen en piste, déclenchant le rire de cette dernière.

– La victoire de Northug en sprint, soulagement énorme pour le fondeur après son échec olympique.

– Les soucis de fartage pour les fondeuses norvégiennes lors du 10km, où la première, Heidi Weng, est arrivée seulement 22ème.

– La médaille d’or pour l’équipe de saut à ski en compétition par équipe après 22 ans sans titre.

– Didrik Tønseth qui n’a pas pu lutter face à l’incroyable relais du Suédois Johan Olsson lors de l’épreuve par équipe.

– Charlotte Kalla qui donne sa 1re médaille d’or à la Suède et crée une ambiance magique dans le stade.

– Rune Velta, aucune victoire en coupe du monde, qui repart avec 4 médailles de Falun.

– La neige et les conditions sur les pistes qui n’étaient pas à la hauteur d’un championnat du monde.

– Le « chut » de Northug et de ses coéquipiers adressés aux Suédois après la victoire norvégienne en relais.

– Le dernier kilomètre de Petter Northug Jr. sur le 50km classique, remontant le peloton pour prendre la médaille d’or.

– Le départ de Northug de Falun qui devait partir en voiture mais qui est discrètement rentré à Trondheim dimanche soir en jet privé.

 

 

 

Hécatombe dans le biathlon à quelques jours des mondiaux

Après les mondiaux de ski alpin et ceux de ski nordique, c’est au tour des biathlètes de se rendre à Kontiolahti pour leur championnat mondial. Mais si les français tenteront de ramener autant voire plus de médailles que leurs homologues nordiques, les norvégiens sont pour le moment en mauvaise passe pour égaler le total de 20 médailles des fondeurs, skieurs et combinés. D’autant plus que c’est l’hécatombe du côté des garçons !

Après les maladies de Tarjei Bø et Emil Svendsen à Oslo, c’est maintenant Henrik L’Abée-Lund qui se retrouve cloué au lit et donc écarté des premières épreuves des mondiaux. Quant à Svendsen, il a d’ores et déjà décidé de ne pas prendre part au relais mixte jeudi tout comme Bjørndalen : les rênes seront donc laissés côté garçon aux frères Bø, Tarjei affirmant à Dagbladet qu’il se sent beaucoup mieux et tout à fait apte à aller chercher l’or contre les français ou encore les tchèques… Rendez-vous jeudi pour connaître le résultat !

Revue de web

 

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.