Vu de Norge #303 : Falla continue avec Northug

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

  • Jacobsen experte NRK

L’hiver dernier, Astrid Uhrenholdt Jacobsen annonçait prendre sa retraite de skieuse de fond pour se consacrer à ses études et sa carrière en médecine.

 

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Astrid Uhrenholdt Jacobsen – Modica/NordicFocus

 

Mais la Norvégienne n’est pas encore prête à abandonner ses premiers amours. Elle a donc accepté la proposition de la chaîne de télévision publique norvégienne NRK de devenir l’une de leurs expertes. « Son expérience viendra renforcer notre équipe, justifie le rédacteur en chef des sports sur la NRK. C’est une jeune retraitée, elle pourra donc amener un regard frais sur la discipline. » Elle rejoint les deux autres experts : Fredrik Aukland et Torgeir Bjørn, tous deux anciens fondeurs professionnels.

 

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Astrid Uhrenholdt Jacobsen – Modica/NordicFocus

 

En parallèle, Jacobsen reste présidente du comité des athlètes de la Confédération norvégienne des sports ainsi que représentante des athlètes au conseil des sports. Des obligations qui, elle l’assure, n’interfèreront ni avec son nouveau rôle à la NRK ni avec ses études qui devraient se terminer au printemps prochain.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

  • Falla continue avec Northug

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Maiken Caspersen Falla (NOR) – Modica/NordicFocus

 

Après sa dernière arrestation et ses derniers ennuis judiciaires, plusieurs équipes et athlètes ont abandonné la marque de lunettes de Petter Northug Jr., préférant changer de sponsor.

Maiken Caspersen Falla, ancienne coéquipière du fondeur, a elle prit plus de temps pour réfléchir à la question. Elle n’a donné sa réponse que la semaine dernière, annonçant qu’elle conserverait finalement son accord de sponsoring avec Northug. « J’ai décidé de suivre l’équipe nationale qui conserve son accord avec la marque, explique-t-elle dans les colonnes du quotidien VG. J’ai un contrat avec la marque Northug, pas avec lui en tant que personne ce qui me permet de rester aux côtés de cette marque que j’apprécie. » C’est aussi le cas de Helene Marie Fossesholm et des suédois Frida Karlsson et Calle Halfvarsson, tous trois restés auprès de la marque Northug.

L’association de ski, elle, n’a pas encore fini d’étudier la question et ne sait pas encore si elle mettra un terme au contrat qui la lie à la marque de Petter Northug Jr. « Nous travaillons encore sur la question, peu importe ce que Maiken a dit », confirme Espen Bjervig, chef des équipes de fond norvégiennes.


 

  • Bø pense aux jeunes

Pas de compétitions d’ouverture pour les biathlètes à Sjusjøen cette année. Si ceux qui se rendront en coupe du monde auront bien des courses tests, ce format ne permettra pas aux jeunes Norvégiens de se confronter à leurs aînés de l’équipe nationale.

Pire, l’IBU Cup ayant été annulée jusqu’à Noël, le calendrier des équipes B et juniors se trouvent bien vides. « C’est vraiment dur, ce n’est pas ce que nous voulions ce report des championnats nationaux, réagit Sivert Bakken au micro de la NRK. C’est l’une de nos seules opportunités de nous confronter aux athlètes de la coupe du monde. »

 

BIATHLON - L’Allemand Arnd Peiffer a dominé le vent d’Östersund pour signer un 20/20 parfait face aux cibles et s’emparer du titre mondial de l’individuel. Vladimir Iliev et Tarjei Boe complètent le podium. Simon Desthieux 6e.

Tarjei Boe (NOR) – Tumashov/NordicFocus

 

En attendant, direction les courses nationales norvégiennes, seule opportunité pour eux de concourir avant Noël. Une frustration que comprend très bien Tarjei Bø : « Je suis vraiment désolé pour eux, ils attendent souvent ces compétitions avec impatience car c’est le moment pour eux de nous écraser mais aussi de se faire une place en coupe du monde », raconte le biathlète.

Ingrid Landmark Tandrevold continue en mentionnant le fait que c’est aussi le moment pour tous de connaître sa forme face à quelques uns des meilleurs biathlètes du monde. L’association de ski norvégienne, elle, rappelle que les courses ne sont pas encore annulées mais seulement reportées le temps de trouver un nouveau site organisateur. Beitostølen, un temps envisagé, a annoncé qu’ils n’avaient pas la capacité à les accueillir. L’association de ski a d’ailleurs dans l’idée de peut-être proposer des compétitions à ski-roues pour permettre aux compétitions d’ouverture de saison d’avoir lieu.


 

  • Interdiction du fluor : le ministre de la culture refuse

Abid Raja, ministre de la culture en Norvège, fait de nouveau parler de lui dans le monde du ski. Après ses propos à l’encontre de Northug et son soutien apporté sur Twitter à Maren Lundby dans la lutte pour l’égalité des sexes en saut, il s’est désormais fait quelques ennemis dans le milieu du ski de fond et du biathlon.

Lars Haltbrekken, représentant du parti socialiste norvégien, porte-parole des questions environnementales, a soumis au gouvernement une proposition visant à interdire dès cet hiver le fluor dans les produits de fartage en Norvège. Proposition rejetée par Abid Raja sous prétexte que, la Norvège n’étant pas la seule à en utiliser, il n’y aurait pas un impact suffisant sur l’environnement.

Le ministre dit aussi vouloir une réglementation commune avec tous les pays de l’Union européenne qui, pour le moment, ne compte pas interdire le fluor. Un refus que ne peut entendre Haltbrekken qui met en avant les dangers reconnus de cette substance non seulement sur l’environnement mais aussi sur ceux qui l’utilisent. « C’est triste de voir que le ministre n’est pas prêt à prendre ses responsabilités, déclare Haltbrekken. Nous avons déjà mis en place une interdiction sur les courses pour les moins de 16 ans et en l’étendant, nous aurions été parmi les pays pionniers de cette avancée environnementale. D’autres auraient pu nous suivre. »

Raja, lui, se justifie auprès de Dagbladet en rappelant que la FIS et l’IBU avaient déjà mis en place cette interdiction à partir de 2021 après l’avoir repoussée d’un an. « De plus, l’association de ski norvégienne s’assurera auprès de ces instances que cette décision sera appliquée au plus vite », continue Raja.

Le ministre assure aussi que la Norvège travaille activement avec l’UE à interdire toutes les substances fluorées dont fait partie le fart pour les skis. Pas suffisant pour Haltbrekken qui considère que Raja se cache derrière de fausses excuses.


 

  • Northug : un mensonge ?

Pendant des années, Petter Northug Jr. a communiqué sur sa façon de s’entraîner tout à fait particulière. Il assurait ainsi passer son temps à dormir et faire la fête. Dix ans après, ses anciens coéquipiers et entraîneurs veulent faire éclater la vérité au grand jour. « C’était à la mode il y a dix ans, explique Hans Christer Holund. Dire que l’on faisait la fête, peu d’exercice, avoir ce côté un peu bad boy mais soyons honnêtes, la plupart d’entre eux s’entraînait bien plus qu’ils ne le disaient. »

 

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Hans Christer Holund (NOR) – Modica/NordicFocus

 

Pour Holund, comme pour le coach Eirik Myhr Nossum, ce sont des athlètes comme Martin Johnsrud Sundby, Marit Bjørgen et Therese Johaug qui ont inversé cette tendance.

« Je pense que Petter était très bon pour communiquer son nombre d’heures de sommeil mais pas pour révéler son nombre d’heures d’entraînement, déclare Sundby au micro de TV2 lors de l’émission Landskampen. Il a fait croire à beaucoup qu’on pouvait être le meilleur tout en s’entraînant peu, ce n’était pas bien. »

Therese Johaug confirme les propos de son coéquipier : « Nous faisions partie de la même équipe et on ne devient pas champion du monde en restant dans son canapé, rappelle-t-elle. J’ai vu à quel point Petter s’entraînait, même s’il ne le disait pas, à quel point il pouvait être sérieux et déterminé. »

 

Petter Northug, ski de fond

Petter Northug (NOR) – Instagram Petter Northug

 

Même si Sundby pense que la clé de la réussite de son compatriote est autant l’entraînement que sa capacité à se reposer, il est aussi persuadé que personne ne peut imiter le Mosvik Express qui a toujours eu des capacités hors normes, faisant de lui le grand champion du ski de fond dans les années 2010. « J’ai compris que je devais être le modèle inverse, continue Sundby. Comme ça, les jeunes avaient deux modèles différents, deux voies possibles à suivre. »

Hans Christer Holund félicite le choix de son coéquipier : « Je crois que c’est plus sain ainsi, en ne cachant pas notre nombre d’heures d’entraînement. » Mais Martin Johnsrud Sundby n’a rien inventé. Il assure ainsi avoir pris exemple d’abord sur Marit Bjørgen pour importer sa façon de faire au sein de l’équipe masculine. Une décision nécessaire pour les acteurs du monde du ski de fond.

 

Photos : Nordic Focus et Instagram.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.