Vu de Norge #31 : on ne parle que des Petter

Petter Northug encore et toujours, mais aussi Sundby qui va se marier, les cousines Lotta et Tiril Udnes Weng… Que du beau monde cette semaine dans Vu de Norge.

 

 

Northug : l’avenir incertain

En avril, l’accord entre Petter Northug Jr et l’association de ski norvégienne prendra fin. Le fondeur se retrouvera alors face à une décision de taille : continuer sur le circuit mondial traditionnel et faire des concessions ou partir courir sur les longues distances.

Le père de Northug a confié à VG que son fils et la fédération ne se rencontreraient pas avant Pâques. De quoi laisser du temps aux journaux pour spéculer sur le futur de la carrière du Norvégien. En attendant, Northug devait courir sur deux longues distances mais, malade, il n’a pu participer. Son père assure tout de même aux médias que son enfant prodige aimerait beaucoup se confronter à la concurrence des longues distances qui serait nouvelle pour lui et représenterait un nouveau défi.

 

Revue de web

Revue de web

 

Quant à Anders Aukland, il pense lui aussi comme il l’affirme à VG que Petter Northug Jr prendra le départ de plusieurs courses longues distances l’hiver prochain. Il déclare ainsi que Northug est le meilleur skieur du monde, il a une chance de victoire à chaque fois qu’il prend le départ et la distance importe peu. D’autres experts pensent d’ailleurs qu’il aura tout à fait le temps de se préparer et de figurer parmi les meilleurs du classement. Torgeir Bjorn déclare aussi à la NRK que ce serait un choix logique pour l’enfant terrible de la Norvège s’il veut conserver son sponsor Coop.

Le biathlon norvégien maudit

Si la saison des biathlètes norvégiens ne fut pas des plus glorieuses, leurs championnats nationaux eux aussi ont été mis en péril. Avec les maladies de Bjørndalen et Johannes Thingnes Bø, les fans présents à Sirdal perdaient déjà l’espoir de voir deux de leurs champions. Mais quand les violentes intempéries ont empêché jeudi dernier de faire décoller tous les avions à Oslo, Svendsen, Tarjei Bø et Bjontegaard ont failli eux aussi ne pas se rendre aux championnats nationaux au grand damne des spectateurs tout comme Tiril Eckhoff, coincée à Trondheim.

Prévoyant de participer au sprint du vendredi, les athlètes ont dû se faire une raison puisqu’ils étaient toujours à l’aéroport le jour de la compétition. Pas question tout de même de laisser tomber ! Les Norvégiens ont donc rejoint coûte que coûte Sirdal en voiture et pour saluer leur présence, les organisateurs ont changé la poursuite du samedi en une mass start…

 

Revue de Web

 

En tout cas, les garçons ont bien fait de persister à vouloir participer car Tarjei Bø est reparti des nationaux avec une belle 2nde place sur la mass start. Quant à Svendsen qui manque de peu le bronze sur la même course, il remporte l’or par équipe.

 

Sundby : la famille avant tout

Si comme il le confie à la NRK, Sundby veut s’améliorer en sprint pour s’assurer de conserver son beau globe de cristal et son maillot jaune, la famille n’en est pas moins importante pour lui. Martin Johnsrud Sundby a ainsi prévu de se marier cet été et de rattraper le temps perdu cet hiver avec sa petite famille, profiter un peu plus de son fils.

Ce n’est pas pour autant qu’il va en oublier le ski. Comme il le déclare aux médias de son pays, il a déjà planifié son programme d’entraînement et compte bien revenir encore plus fort l’an prochain, connaître peut-être moins de bas que cette saison. S’il se dit heureux de l’arrivée des vacances, il n’en oublie pas son goût pour l’innovation, le développement et la performance d’Andrew Musgrave sur le 10km des championnats nationaux l’a impressionné. Il compte donc bien suivre l’exemple de son confrère anglais tout en améliorant sa vitesse et sa technique. Enfin, bien qu’il avoue avoir encore un long chemin à parcourir pour être à son potentiel maximum, il se dit satisfait de saison même si les mondiaux ont été décevants pour lui.

 

Martin sundby

 

 

Le ski, encore et toujours une histoire de famille

Si on ne présente plus les aptitudes de Petter Northug J., il faut tout de même rappeler qu’il a deux petits frères : Tomas et Even. Même si ce dernier a encore du chemin à parcourir pour rattraper ses aînés, Tomas lui est en train de rejoindre le niveau de son frère et même de le battre sur le sprint. Quoi de plus alléchant donc qu’une victoire ensemble sur un sprint par équipe ? C’est chose faite aux championnats nationaux où les deux aînés Northug s’imposent ! Une grande fierté pour les deux fondeurs pour qui la famille compte plus que tout.

Mais les Northug ne sont pas la seule famille à faire des éclats dans le ski norvégien. On peut penser aux Bø bien sûr mais aussi aux cousines de Heidi Weng, talentueuses tout comme elle. Si Heidi a ainsi remporté le sprint par équipe avec Martine Ek Hagen, les deux jumelles Lotta et Tiril Udnes Weng ont pris la troisième place, plaçant haut les couleurs de leur famille. Heidi a du souci à se faire sur la coupe du monde…

 

Revue de web

 

 

Tout comme Ole Einar Bjørndalen qui a un neveu bien prometteur en biathlon… Il espérait bien l’affronter sur les championnats nationaux à Sirdal mais malade, il a du y renoncer. Dag Sander Bjørndalen, 16 ans, serait ainsi un bel espoir du biathlon norvégien mais son père, frère de la légende Ole, est maintenant plus réaliste : il y a peu de chances qu’il batte le palmarès de son oncle. Il affirme ainsi que son fils regarde désormais Ole Einar Bjørndalen comme un modèle qui lui aurait promis de faire quelques entraînements avec lui… ce qui devrait lui être très profitable pour aller battre la concurrence mondiale.

 

 

Encore un Petter qui gagne

Non, non, nous n’allons pas parler de Petter Northug Jr mais de Petter Eliassen, la révélation du fond longue distance cette année. Ce week-end, le Norvégien a remporté l’Årefjällsloppet, course longue distance à laquelle n’a pu participer Northug à cause d’une maladie. Ce qu’on ignore d’ailleurs c’est qu’Eliassen a remporté toutes les longues distances de renom ces derniers temps : la Vasaloppet, la Birkebeinerennet et désormais l’Årefjällsloppet. Il a même remporté le championnat de courses longues distances Swix Ski Classics 2014/2015 après 4 victoires consécutives ! De quoi se demander pourquoi ce petit prodige n’a pas été retenu dans le groupe national alors qu’il affiche clairement son souhait devant les caméras de TV2 de courir en coupe du monde.

Beaucoup disent que l’association de ski n’a pas été juste avec lui… tout comme Petter Northug. En effet, si Eliassen aime les longues distances, il veut passer un cran au-dessus et aller en coupe du monde et son chemin pourrait bien croiser celui de Northug si celui-ci choisissait les longues distances l’hiver prochain. Affaire à suivre…

 

La reconversion de Johannes Thingnes Bø

Si le jeune frère Bø n’a pu participer aux championnats nationaux, il a quand même pris le temps de trouver une autre occupation chez lui à Stryn. Johannes Thingnes Bø a ainsi été s’inscrire dans leur équipe de football jouant en 3ème division comme le rapportent les différents médias norvégiens.

Le biathlète, passionné de foot, confie ainsi qu’il espère jouer 10-20min par match quand il est près de chez lui mais il est aussi très réaliste. Il admet ne sûrement pas être au niveau et c’est pour cela et pour éviter une blessure qu’il pense rester la plupart du temps sur le banc. Mais s’il pense n’avoir que peu de talent, son frère Tarjei déclarait tout le contraire avec humour avant les mondiaux de Kontiolahti : « Il est bon, il a choisi le mauvais sport en fait vu qu’il n’a aucune médaille aux Championnats du monde ». S’il était très doué plus jeune avec un ballon, le petit frère Bø assure pourtant qu’il a perdu son jeu de jambes… Sauf sur les skis.

 

Revue de web

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.