Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Vu de Norge

Vu de Norge #316 : la spéciale Pokljuka

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

  • Eckhoff vs le reste du monde

Trois compétitions, trois titres. Tiril Eckhoff est la reine de ce début de Mondiaux de biathlon à Pokljuka. « J’ai eu des championnats extrêmement mauvais l’an dernier et je voulais prendre ma revanche ici, c’est chose faite », commente Eckhoff après sa victoire sur le sprint.

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Tiril Eckhoff (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

La Norvégienne en profite aussitôt pour remercier ses proches et tous ceux qui l’ont soutenue au cours de ces saisons plus difficiles. Les larmes aux yeux, elle reprend : « C’est agréable de me dire qu’aujourd’hui, j’ai fait le job, j’étais forte mentalement et physiquement. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Anais Chevalier-Bouchet (FRA), Tiril Eckhoff (NOR), Lisa Theresa Hauser (AUT) – Thibaut/NordicFocus

 

« Et quand Tiril trouve la bonne vague, elle surfe dessus longtemps », commente sa coéquipière Ingrid Landmark Tandrevold. C’est apparemment le cas en Slovénie puisque la Norvégienne a fait le doublé sur la poursuite. « C’est une Tiril tout à fait différente d’avant, elle est impressionnante, commente l’expert NRK, Ola Lunde. Même avec des pénalités, elle ne lâche rien et ça se voit sur la feuille de résultats. On sent qu’elle a travaillé dur et que cela porte ses fruits. »

Même constat chez Emil Hegle Svendsen, ancien biathlète : « Je sais qu’elle doit être si heureuse, dit-il. Quand on s’investit autant dans quelque chose et qu’on obtient de si belles médailles, c’est fantastique et on se dit que ça ne servait pas à rien. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tiril Eckhoff (@tirileckhoff)

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

 

L’ingrédient secret d’Eckhoff ? Tous les adversaires qu’elle a dû affronter, ses chutes, les commentaires acerbes qui ont pu être faits à son encontre lorsqu’elle échouait. « Ça m’a rendue plus forte, explique la Norvégienne. Ça pique quand on entend tout ça mais c’est bien meilleur quand on réplique. » Ses coéquipières, elles, lui souhaitent de continuer ainsi et d’aller remporter encore des médailles. « C’est une très bonne émulation pour tout le groupe et cela motive les autres », conclut le coach de l’équipe Sverre Huber Kaas.


 

  • Trop peu de contrôles antidopage ?

Surprise en arrivant à Pokljuka : plusieurs biathlètes notent qu’ils n’ont été que très peu contrôlés à l’antidopage depuis le début de l’hiver. Les Français, entres autres, l’ont fait remarquer comme Emilien Jacquelin sur Twitter.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

 

Tiril Eckhoff, elle aussi, a confié avoir été bien moins testée que d’habitude cette saison. « Nous aurions dû être contrôlés avant les mondiaux, estime Johannes Thingnes Boe au micro de la NRK. Surtout pour moi, je suis quand même leader de la coupe du monde et cela me semble donc anormal. » De quoi inquiéter ceux qui luttent contre le dopage : « Appelons un chat un chat, réagit Eckhoff. s’ils testent vraiment moins, alors c’est une année où des concurrents peuvent se doper. J’espère juste que ce n’est pas le cas. »

Olsbu Roeiseland, elle, estime que l’année prochaine sera plus propice aux contrôles, juste avant les Jeux olympiques. « Peut-être, aussi, cela avait-il un lien avec la pandémie et les restrictions budgétaires, ajoute-t-elle. Mais dans tous les cas, ce n’est pas bien et c’est positif de voir que de nombreux athlètes s’en inquiètent. »

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

La Biathlon Integrity Unit (BUI), indépendante de l’IBU et en charge des tests antidopage, a elle expliqué qu’il n’y avait pas eu moins de tests mais qu’ils avaient été faits différemment, en accord avec une nouvelle stratégie de lutte antidopage.


 

  • Pokljuka : les filles désavantagées ?

À Pokljuka, le calendrier semble un peu désavantager les filles. En effet, elles ont commencé à concourir sur le sprint samedi, ont continué avec la poursuite dimanche et doivent repartir sur l’individuel dès mardi ! Les garçons, quant à eux, ont eu un jour de repos samedi et deux de lundi à mardi avant l’individuel. « C’est très étrange, commente Tiril Eckhoff. Il aurait semblé plus juste que le premier individuel soit le masculin comme ils avaient aussi été les premiers sur le sprint. »

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Ingrid Landmark Tandrevold (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

Ingrid Landmark Tandrevold, elle, est fataliste: « Je ne sais pas si c’est juste ou non , je sais juste que nous n’avons pas le choix », réagit-elle dans les colonnes de Dagbladet. Marte Olsbu Roeiseland a décidé d’être plus positive et se dit excitée à l’idée de pousser son corps et de voir comment il réagit à autant de courses en si peu de temps. « Celle qui récupèrera le mieux sera sacrée », prédit-elle.

Et si cela avantageait les Norvégiennes ? « Je pense être moins fatigable que mes concurrentes », annonce Eckhoff à VG. À défaut d’avoir un programme facile, Tandrevold a aussi fait la même annonce : résultat cet après-midi. Une Norvégienne sera-t-elle en tête ?

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

 

  • Tarjei Boe dans The Voice ?

Pour la première fois depuis longtemps, Tarjei Boe n’a pas été aligné au départ du relais mixte des championnats du monde de biathlon, les sélectionneurs lui ayant préféré le jeune prodige Sturla Holm Lægreid. Mais loin d’être vexé, Tarjei Boe s’est montré enchanté quand son équipe a remporté la médaille d’or. Tellement, en fait, qu’il a publié une vidéo de lui chantant l’hymne national à plein poumons.

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Tarjei Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

« Je ne pouvais pas monter sur le podium, mais je pouvais au moins chanter avec eux », explique le biathlète à TV2. Et depuis, le Norvégien se prend pour la prochaine nouvelle star. « The Idol et The Voice m’ont contacté, plaisante-t-il. Mais je leur ai dit que j’étais un peu occupé avec les Mondiaux. »

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Tarjei Boe (NOR) – Thibaut/NordicFocus

 

En attendant de le retrouver à la TV, son petit frère, Johannes Thingnes Boe, a confié qu’il n’était pas rare d’entendre son aîné chanter du matin au soir. « Déjà au collège, il faisait de la musique et maintenant, il a presque toujours une chanson en tête et il chante une seule phrase de ce titre encore et encore… explique le maillot jaune de la coupe du monde. Le matin, on l’entend, il ne s’en rend même pas compte mais il fredonne tout le temps. » Sturla Holm Lægreid, lui, s’est dit ravi de voir cette gentille attention de son coéquipier.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Tarjei Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

Mais pas question de se laisser déconcentrer : aucun Norvégien n’est monté sur le podium du sprint ce week-end et si Johannes Thingnes Boe a rectifié le tir dimanche sur la poursuite, le reste de l’équipe doit réagir dès l’individuel mercredi.


 

  • Les annulations en saut inquiètent

Toutes les compétitions en Norvège ont été annulées pour la fin de la saison, entre autres le Raw Air féminin et masculin. Une grosse déconvenue pour les sauteurs qui se font toujours une joie d’aller concourir en Norvège. Mais la FIS pourra-t-elle remplacer ces compétitions ? Pour Maren Lundby, nul doute qu’une solution sera trouvée pour la coupe du monde masculine. Sur Twitter, elle a aussitôt publié un commentaire désabusé : « Je me demande où ils vont bien pouvoir reprogrammer les compétitions des hommes ? » écrivait-elle.

Depuis le début de l’hiver, la sauteuse à ski est en effet déçue de voir que les filles ont pu très peu sauter puisque toutes leurs compétitions ont été annulées, tandis que les hommes ont eux pu trouver des solutions (entre autres en Pologne). « Nous sommes très déçus, confie Clas Brede Braathen, chef du saut à ski norvégien. Nous comprenons la décision du gouvernement mais nous pensons que nous aurions pu organiser des compétitions dans un cadre sanitaire adéquat et sécurisé. Les filles, surtout, sont très touchées puisque la Norvège est l’un des plus gros pays organisateurs de compétitions pour elles. Et ces annulations affectent donc en particulier celles qui sont, au départ, le moins bien loties. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Maren Lundby (NOR) – Modica/NordicFocus.

 

Au-delà de cette seule saison, cela montre aussi la façon dont est considéré le saut féminin. La NRK fait remarquer que les compétitions n’ont probablement pas été remplacées car télévisuellement, elles ne rapportent pas assez. « On le voit bien, dans les pays où le saut est diffusé, les compétitions féminines le sont tout de même rarement », note la chaîne TV. Et cet hiver ne risque pas d’améliorer les choses : moins de compétitions veut aussi dire moins de visibilité et donc les diffuseurs auront moins envie d’acheter les droits de la discipline.

Si Sandro Pertile, directeur du saut à ski à la FIS, se disait prêt à aider les sauteuses, il a été refroidi par l’annulation des compétitions norvégiennes : « La Norvège est souvent venue se plaindre du traitement fait du saut féminin cette saison, ils ont annoncé plusieurs compétitions sur leurs tremplins avant de tout annuler… réagit-il au micro de la NRK. Alors mieux vaut ne pas me dire que je n’aide pas le saut féminin alors que la Norvège, si. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

 

D’un autre côté, Alexander Stöckl, coach de l’équipe masculine, est lui inquiet des conséquences financières pour tout le saut norvégien : « Cela peut mettre à mal l’association de ski et j’espère qu’ils pourront continuer de financer nos équipes », explique-t-il dans les colonnes du quotidien VG. « Il s’agit en effet de dizaine de millions de couronnes, confirme le président de l’association de ski norvégienne, Erik Roeste. Nous verrons ce que le gouvernement peut faire pour nous aider financièrement, surtout lorsque l’on sait que les revenus des compétitions internationales servent largement à financer les compétitions et équipes juniors. »


 

  • Lundby : « On doit faire ce qu’on veut de notre temps libre »

La sauteuse à ski Juliane Seyfarth a fait parler d’elle la semaine dernière, et pas pour ses bons résultats dans sa discipline. L’Allemande a en effet fait la couverture du magazine Playboy, faisant jaser le monde du sport. « Je suis très reconnaissante pour cette expérience et les photos sont magnifiques », s’est-elle confiée sur son Instagram.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

Une publication partagée par JULIANE SEYFARTH (@juliane_seyfarth)

 

Maren Lundby, leader de l’équipe de saut à ski féminine norvégienne, a été interrogée sur ces photos par le quotidien Dagbladet : « Juliane fait ce qu’elle veut de son temps libre, se contente-t-elle de répondre. Elle a déjà fait ce genre de photos, elle aime bien ça et il n’y a donc rien de surprenant dans cette histoire. Et cela ne change rien au fait que c’est une très bonne concurrente depuis plusieurs saisons. Mieux, je pense que c’est bien qu’elle se démarque, ça fait parler du saut féminin. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Maren Lundby (NOR) – Reichert/NordicFocus

 

Ce n’est pas non plus la première fois qu’une sauteuse allemande fait la couverture de Playboy : avant Seyfarth, Melanie Faisst avait elle aussi posé pour le magazine. Alors interrogée, la Norvégienne Anette Sagen s’était contentée de dire que son adversaire était très jolie sur les photos.

 

Photos : Nordic Focus.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine
Sport Passion, Ski nordique, Biathlon, Ski de fond

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Après un immense suspense, c'est le Jurassien Quentin Fillon-Maillet, tenant du titre, qui est sacré champion de France d'été du sprint court aux Plans...

Biathlon

Ingrid Landmark Tandrevold, après un dernier tour au couteau disputé face à Marte Olsbu Roeiseland, est sacrée championne de Norvège d'été du sprint à...

Biathlon

Vetle Sjaastad Christiansen est le nouveau changement de Norvège d'été du sprint. Pas de médailles pour les frères Boe, Johannes Dale et Sturla Holm...

Biathlon

La biathlète des Saisies (Savoie) Julia Simon remporte le titre de championne de France d'été du sprint court aux Plans d'Hotonnes, dans l'Ain. Océane...

Biathlon

Pas de courses aux Plans d'Hotonnes (Ain) ce week-end pour le Vosgien Fabien Claude, blessé au pied par une écharde.

Biathlon

Découvrez les listes de départ des sprints courts des Plans d'Hotonnes (Ain) où a lieu ce week-end le premier Samse Biathlon Summer Tour de...

Biathlon

Trois trois défauts de localisation en un an, le Letton Andrejs Rastorgujevs vient d'être suspendu dix-huit mois.

Biathlon

14:20. Les frères Boe se raconte dans un livre. Plus exactement, le journaliste norvégien Lasse Loennebotn vient de leur consacrer une biographie croisée. Il...