Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Vu de Norge

Vu de Norge #320 : les grands absents en Engadine

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

L’absence de Johaug

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Heidi Weng (NOR) – Modica/NordicFocus.

En l’absence de Therese Johaug, Heidi Weng a retrouvé la victoire après trois ans de disette. Mais pourquoi donc la Norvégienne était-elle absente en Engadine ? Elle souffre d’une inflammation du poignet… A cause de la chaleur d’Oberstdorf ! « En fait, habituellement, Therese porte des gants assez épais, mais qui lui gardent les poignets en sécurité, explique le médecin de l’équipe, Remi Andersen sur NRK. Il faisait trop chaud en Allemagne, elle a donc utilisé des gants plus fins et ce nouvel équipement a provoqué des frottements puis une inflammation du poignet. » 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Therese Johaug (NOR) – Modica/NordicFocus.

Mais le médecin se veut rassurant et affirme que Johaug s’entraîne déjà de nouveau, se contentant de ne pas utiliser de bâtons pour reposer ses poignets. Et même si elle aurait pu aller en Engadine, elle a choisi de ne prendre aucun risque d’aggravation de la blessure. « Elle peut tout à fait skier mais il y a trop de dénivelé sur cette course, ce serait prendre un risque inutile », termine Andersen. Johaug a confirmé en déclarant dans Dagbladet qu’elle préférait « reposer sa main. »

Chose qu’elle n’a pas faite lors du 50 km masculin d’Oberstdorf !

La fondeuse a publié la semaine dernière sur instagram une vidéo d’elle et de ses coéquipières en train de façonner des kanelbullar, ces fameuses brioches à la canelle. L’ambiance est excellente devant la très belle course de leurs compatriotes et leurs gâteaux ont l’air de l’être tout autant !

Iversen : cap sur la Norvège

On vous l’annonçait avant le week-end : Emil Iversen décidait de rentrer en Norvège plutôt que de se rendre en Suisse pour les finales en Engadine. « J’ai voulu déconnecter de la coupe du monde, explique Iversen au micro de la NRK. Depuis mon retour d’Oberstdorf, j’ai surtout mangé de bons plats, bu du bon vin et je profite de mes beaux mondiaux. » 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Emil Iversen (NOR) – Vianney Thibaut/NordicFocus.

Car le Norvégien est finalement reparti avec le premier titre individuel de sa carrière en remportant le 50 km, après la disqualification de son compatriote Johannes Høsflot Klæbo. « Je n’ai toujours pas l’impression de la mériter, avoue Iversen. Mais je suis heureux de ne pas avoir eu à attendre longtemps pour obtenir le dénouement. C’est plus facile pour moi : je sais que je suis champion du monde, c’est tout de même un sentiment agréable. Je voulais profiter de ce moment à la maison pour savourer, savoir que j’ai réussi mes mondiaux, peu importe que j’aie fini avec l’or ou l’argent. »

Iversen tient aussi à saluer son coéquipier, Johannes Høsflot Klæbo, grand malheureux de l’affaire. « Il est descendu dîner, s’amuser avec nous, ça a beaucoup compté pour moi, révèle-t-il. Ça a été très dur pour lui alors c’est d’autant plus impressionnant. » 

L'article continue sous la publicité
pub

Le Norvégien profite désormais de son circuit fétiche, chez lui, à Meråker : la piste Estil (nommée après le champion Frode Estil) qui a été surnommée la piste Emil… Depuis qu’Iversen s’y entraîne sans relâche depuis trois ans afin de remporter un 50 km. 

Eckhoff bat Berger

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Tiril Eckhoff (NOR) – Manzoni/NordicFocus.

Tiril Eckhoff est devenue la meilleure biathlete norvégienne de l’histoire, dépassant Tora Berger, son ancienne coéquipière.

Avec 12 victoires cette saison (et encore un week-end à venir), elle dépasse le record de 11 succès de Berger lors de la saison 2012/2013. « Je suis plus qu’heureuse de mes résultats, sourit-elle lorsque VG l’interroge. Mais je dois aussi m’excuser auprès de tous les fans car ils trouvent peut-être cela ennuyeux. De mon côté, je suis simplement heureuse et reconnaissante d’avoir cette opportunité. »

Toujours humble et souriante, Eckhoff vit un hiver fantastique et est déjà assurée de ramener le gros globe de cristal chez elle. Et pourquoi pas égaler le record de 14 victoires de Magdalena Forsberg ? 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Tiril Eckhoff (NOR) – Manzoni/NordicFocus.

« C’est assez incroyable, je suis tellement excitée que j’ai du mal à dormir, continue la Norvégienne. Et dire que Therese Johaug y est habituée ! Je ne sais pas comment elle fait, j’ai du mal à réaliser que j’ai pu autant gagner ! » Et elle pourrait continuer dans cette voie et devenir la Norvégienne la plus titrée si elle égale les 28 victoires de Tora Berger. « C’est tellement énorme pour moi, j’ai grandi en voyant à la TV mon frère qui faisait du biathlon avec Ole Einar Bjørndalen et Live Grete Skjelbreid et maintenant, je peux les rejoindre sur le tableau des grands gagnants », s’exclame Eckhoff.

La biathlète tient aussi à remercier Tora Berger avec qui elle a fait ses armes en coupe du monde. « J’ai beaucoup appris d’elle », affirme-t-elle. Des propos confirmés par son aînée : « elle posait beaucoup de questions, voulait apprendre, elle voulait réussir et j’espère avoir pu partager ce que je savais, confie Berger. Il faut du temps pour devenir régulière et je crois qu’elle l’a compris, je suis contente pour elle. »

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Tiril Eckhoff (NOR) – Manzoni/NordicFocus.

Eckhoff a aussi principalement travaillé son tir et son mental, ses deux points faibles jusqu’ici. Patrick Oberegger, le coach italien, a permis ce déclic : « je veux le remercier car il a été si présent pour moi, il a cru en moi et m’a aidée à développer mon potentiel », termine la Norvégienne. 

Northug rassure Klæbo

« Quoiqu’il arrive, tu resteras le gagnant de cette course. » Petter Northug Jr adresse ces mots sur Instagram à son jeune compatriote, Johannes Høsflot Klæbo, après sa disqualification du 50 km des mondiaux d’Oberstdorf. Un sage conseil de la part de celui qui va purger sa peine de 7 mois dans une clinique de désintoxication.

L'article continue sous la publicité
pub

Un geste salué par les médias norvégiens, touchés que Northug ait pris le temps d’adresser un message à son compatriote et ancien coéquipier alors qu’il est encore pris au milieu d’une tempête judiciaire. Klæbo n’est ainsi pas le seul à avoir prouvé sa valeur humaine sur cette affaire.

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver, Oberstdorf 2021, Oberstdorf
Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) -Modica/NordicFocus

Si les Russes vantent les mérites du plus grand rival de Bolshunov après qu’il ait décidé de faire cesser cette affaire du 50 km en milieu de semaine dernière, les Norvégiens, eux, n’oublient pas leur ancien grand champion. Klæbo non plus puisqu’on se souvient tous de la casquette qu’il arborait il y a quelques saisons : Make Northug Great Again. 

« Northug, comme tous les passionnés de fond et anciens fondeurs, savent bien qui est le vrai vainqueur de ce 50 km », conclut le journal Dagbladet. Klæbo, lui, préfère ne pas s’étendre sur l’incident et justifie ainsi sa décision : « je veux avancer, le 5 0km d’Oberstdorf, c’est du passé », assure-t-il. 

Weng et son calvaire du 10 km

Samedi dernier, Heidi Weng arrivait deuxième du 10 km. Mais les médias norvégiens l’ont alors vue passer en trombe, sans s’arrêter, devant eux. Quelques minutes plus tard, ils ont eu le fin mot de l’histoire : Weng a dû courir aux toilettes à la fin de la course. « J’ai eu mal au ventre tout au long des 10km, révèle-t-elle ensuite au micro de TV2. Je n’aurais même pas pu faire un autre tour. »

La fondeuse a ensuite révélé qu’elle prend d’habitude toujours ses précautions avant un départ. « Mais la queue était bien trop longue cette fois et je n’ai pas eu le temps d’y aller ! » continue-t-elle. Une aventure assez étrange qui se termine finalement bien puisque Weng a limité la casse en montant sur la 2e place pour s’imposer le lendemain… Gageons qu’elle avait pu passer aux toilettes avant le 30 km ! 

Un 50 km perdu et un orteil cassé

Ola Høsflot Klæbo est très proche de son grand frère, Johannes. Les deux jeunes hommes montaient ensemble le vlog Youtube de la star du ski de fond. Mais, covid oblige, le plus jeune n’a pu se rendre à Oberstdorf pour soutenir son aîné. C’est donc depuis son canapé qu’Ola a assisté à la victoire de son frère sur le 50 km puis à sa disqualification. « C’était une immense joie et soudain, la douche froide, confie-t-il au quotidien VG. Je me suis assis, nerveux, et j’ai attendu. Je savais à quel point il s’était entraîné pour cette course, ce qu’elle signifiait pour lui. »

L'article continue sous la publicité
pub

Et quand la nouvelle tombe, le jeune Norvégien ne peut retenir sa colère. Une porte passant par là, il lui a lancé un coup… Et y a perdu son orteil. Résultat : des béquilles et une attelle pour les quatre prochaines semaines. « Je ne l’ai dit à Johannes que le lendemain, je ne voulais pas l’embêter le soir-même, continue Ola Høsflot Klæbo. Il s’est un peu moqué en me demandant si ça en valait la peine. »

Le cadet de la fratrie a reconnu ensuite qu’il était plus sanguin que le fondeur de haut niveau qui, lui, garde toujours son calme. De quoi provoquer un peu plus l’admiration de son petit frère. 

Lundby et Bø récompensés

Maren Lundby et Johannes Thingnes Bø ont tous les deux été honorés le week-end dernier. Ils ont reçu la prestigieuse médaille Holmenkollen qui récompense les meilleurs skieurs du monde depuis 1895, plus particulièrement pour leurs résultats lors du festival de ski d’Holmenkollen. 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Maren Lundby (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Lundby et Bø rejoignent ainsi au palmarès Therese Johaug, Emil Hegle Svendsen, Ole Einar Bjørndalen, Tora Berger, Marit Bjørgen, Tarjei Bø… Mais aussi des athlètes étrangers comme Martin Fourcade, Marie Dorin Habert, Gregor Schlierenzauer, Simon Ammann et beaucoup d’autres. On note aussi parmi les lauréats de cette médaille des membres de la famille royale comme l’actuel Roi de Norvège, Harald V ou sa femme, Sonja Haraldsen ou encore son père Olav V. 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus.

Martin Johnsrud Sundby, lui, en reste privé à cause de sa suspension pour dopage il y a quelques années. Petter Northug Jr, lui non plus, ne l’a jamais reçue. 

Cette année, le comité a aussi récompensé le combiné allemand Johannes Rydzek et le fondeur suisse Dario Cologna

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

A LIRE AUSSI

Saut à ski

Durant les Mondiaux d'oberstdorf, le Norvégien Halvor Egner Granerud avait été testé positif à la. Covid-19. Samedi, il a déclaré ne pas avoir retrouver...

Ski de fond

Elles n'avaient pas pu être inaugurées en 2021 à cause de la Covid-19. Les Helsinki Ski Weeks auront donc lieu en février 2022 dans...

Biathlon

Dans un entretien accordé à Nordic Magazine, Siegfried Mazet, l'entraîneur tricolore du tir norvégien, revient sur les coulisses de la dernière course de l'hiver,...

Ski de fond

Nadine Faehndrich, Laurien van der Graaff, Dario Cologna et Jovian Hediger restent les têtes d'affiche de Swiss-Ski la prochaine saison.

Ski de fond

A 41 ans, Marit Bjoergen a encore de l'ambition. L'hiver prochain, elle doit participer à plusieurs courses de longue distance sous les couleurs de...

Biathlon

Patrick Oberegger, l'entraîneur italien à la tête des biathlètes norvégiennes, est revenu en longueur, pour Fondo Italia, sur la saison de ses athlètes. Il...

Saut à ski

L'hiver n'a pas été un long fleuve tranquille l'hiver dernier en saut à ski. Des athlètes ont fait parler d'eux par leur comportement.

Ski de fond

Avec Johannes Hoesflot Klæbo, Erik Valnes est l'un des meilleurs sprinteurs du monde. Mais comme la star norvégienne, il ne veut pas être cantonner...