Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Vu de Norge

Vu de Norge

Vu de Norge #332 : les chutes de Krüger et de Christiansen

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Christiansen se fait peur

Si Emilien Jacquelin n’a pas eu de chance lors de sa chute à vélo et a dû faire un arrêt par la case hôpital, son concurrent norvégien Vetle Sjåstad Christiansen a eu plus de chance. « Je voulais m’économiser dans une descente en virage, j’ai donc voulu prendre une trajectoire à la manière des F1 mais ça n’a pas fonctionné et j’ai chuté », explique le biathlète au micro de TV2.

Heureusement, plus de peur que de mal. Christiansen s’est seulement bien amoché au niveau du coude et de la hanche, souffrant de belles brûlures qui l’ont empêché de dormir correctement pendant plusieurs jours… et de prendre des douches sans se couvrir de scotch et de sacs plastiques.

Pas de quoi le déstabiliser tout de même puisque, mardi dernier, il a battu presque tous ses coéquipiers en établissant un nouveau record personnel lors d’une course de 3000mètres. Avec 8 minutes 50, il n’a été devancé que par Tarjei Bø en 8 minutes 45.

« Karsten Warholm m’a inspiré aux JO et je voulais voir jusqu’où je pouvais aller mais c’était horrible ! raconte Christiansen. J’ai failli vomir trois fois après la course. » Mais les efforts payent : en changeant sa manière de s’entraîner et en y incluant plus de course à pieds, le biathlète est persuadé de pouvoir passer un meilleur hiver que l’an dernier.

L'article continue sous la publicité
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

 

 

pub

 

pub

 


La victoire de Kvåle fait débat

Jeudi, lors de la montée du Lysebotn, le Norvégien Gaute Kvåle s’est imposé juste devant le Suédois Jens Burman. Mais pour ce dernier, son concurrent n’a pas remporté la course de manière loyale. « J’estime qu’il m’a poussé contre le bas-côté, explique-t-il à Dagbladet. J’étais plus rapide que lui, j’allais le dépasser mais il m’a fermé la porte. Je pense que ce mouvement n’était ni nécessaire ni correct. »

Évidemment, Kvåle n’est pas entièrement du même avis : « Je suivais ma trajectoire près du bas-côté et je l’ai entendu crier derrière moi, raconte le Norvégien. C’était en suédois, je n’ai pas compris et j’ai décidé de ne pas bouger. »

Seulement une bataille de plus dans la guerre Suède-Norvège en ski de fond qui dure depuis des années. Et un point de plus pour la Norvège. C’est Petter Northug Jr qui en serait content.


Rottefella prend des mesures

Mais si la Lysebotn a été marquée par ce duel Kvåle-Burman, un autre incident très remarqué s’est produit jeudi : le grand favori de la course, Simen Hegstad Krüger, a chuté au début de la course. En cause ? Ses ski-roues, fournis, comme pour tous les autres concurrents, par la marque Rottefella. Les fixations de Krüger se sont en effet défaites durant la course, entraînant la perte des ski-roues du Norvégien et sa chute.

Pour éviter pareille déconvenue le lendemain lors de la course féminine, Rottefella s’est occupé des skis-roues de toutes les concurrentes, changeant cette fixation défectueuse. Vetle Sjåstad Christiansen, lui, avait prévu le coup la veille. « J’ai préféré enlevé cette sécurité car je savais ce qu’il pouvait se passer, ça m’était arrivé sur l’Holmenkollen Skishow, raconte-t-il à Dagbladet. Plusieurs étaient déjà tombés et c’est très ennuyeux que rien n’ait été changé depuis. »

L'article continue sous la publicité
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

 

 

pub

 

pub

 

L’entreprise Rottefella a tout de même décidé d’intervenir après la chute de Krüger sur la Lysebotn. « Nous avons discuté avec l’Association de Ski et nous avons convenu de mettre en place une sécurité supplémentaire », explique leur représentant, Henrik Kvissel. Espen Bjervig, le directeur du fond norvégien, aurait lui préféré que quelque chose soit fait après le Oslo Ski Show.

Simen Hegstad Krueger, ski de fond, Engadine
Simen Hegstad Krueger (NOR) – Modica/NordicFocus

« Nous avions déjà discuté avec Rottefella après les courses d’Holmenkollen pour qu’une solution soit mise en place, dit Bjervig. Ce n’est pas normal que les fondeurs doivent faire face à un risque de chute pareil. Quant à Krüger, on peut comprendre qu’il soit frustré, il faisait une belle course et a tout perdu sans ne pouvoir rien y faire. »

Résultat, le fondeur norvégien a expressément demandé à utiliser ses propres fixations pour les autres courses du Blink. « C’est important de se sentir en sécurité, ma chute aurait pu être bien plus grave », conclut Krüger.


Johaug prend les choses en main

Therese Johaug s’est imposée avec l’art et la manière lors de la Lysebotn Opp vendredi. Elle a même battu son propre record en remportant la course en 30 minutes et 45 secondes. Il faut dire que la Norvégienne était dans une forme olympique ! Pourtant, l’équipe norvégienne n’a encore pu effectuer aucun entraînement en altitude, ce qui aurait dû la desservir…

Sauf que Johaug avait elle décidé qu’un séjour en altitude s’imposait pour préparer la prochaine saison et entre autres les Jeux olympiques qui se dérouleront en hauteur, à 1700m d’altitude. Elle s’est donc rendue en Italie, à Seiser Alm, pour s’entraîner seule avant le camp d’entraînement qui est prévu à la fin du mois avec toute l’équipe.

« Ça s’imposait pour moi et c’était très difficile de voir nos concurrents se rendre en altitude alors que notre équipe avait annulé le premier camp, explique-t-elle à TV2. C’était frustrant alors j’ai pris les choses en main. » Car il n’est pas question pour la Norvégienne d’arriver mal préparée à Pékin : il ne lui manque à son palmarès qu’un titre olympique et elle compte bien se l’offrir l’hiver prochain.

L'article continue sous la publicité
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

 

 

pub

 

pub

 


Bjørgen se fait tirer le portrait

TrønderEnergi, entreprise de Trondheim et sponsor de Marit Bjørgen, a décidé de remercier la fondeuse pour son immense carrière. Pour cela, ils ont demandé à l’artiste de Trondheim, Håkon Gullvåg, de la représenter… sur une peinture ! La Norvégienne a eu le plaisir de recevoir cette œuvre il y a deux semaines. « Mais c’est moi ! s’est exclamée Bjørgen face aux journalistes de Dagbladet en la découvrant. Je suis sans voix, c’est très ressemblant ! »

Gullvåg, lui, peignait pour la première fois une athlète et, après avoir parlé pendant plusieurs heures avec Bjørgen, il a choisi de la représenter assise. « J’ai déjà peint de nombreuses personnalités norvégiennes en 40 ans, même le Roi, confie l’artiste. Mais je préférais voir Marit assise pour ce tableau. Elle exprime toujours cette puissance, cette force et je trouve cela bien. »

La fondeuse, elle, est ravie d’avoir été représentée par un peintre norvégien si reconnu. Gullvåg a en effet peint plusieurs portraits officiels de la famille royale, dont ceux du roi et de la reine. « C’est un honneur que mon tableau soit dans la même catégorie que ceux de notre royauté, je suis très fière d’avoir été peinte par Håkon », affirme Bjørgen. Elle prévoit de l’accrocher dans sa maison d’Oslo, sûrement dans l’escalier.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Dico du Biathlon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'IBU met en place une vente aux enchères pour le centre de biathlon de Tchernihiv (Ukraine). Elle en appel d'ailleurs biathlètes pour effectuer des...

Biathlon

En début de semaine, Quentin Fillon-Maillet a partagé une séance de sortie en montagne avec les gendarmes du PGHM du Jura.

Ski nordique

Fabien Saguez, le président de la Fédération français de ski (FFS), vioent de nommer Pierre Mignerey comme DTN.

Ski nordique

L'espace d'une semaine, les championnats du monde 2025 de ski nordique de Trondheim (Norvège) ont perdu puis retrouvé un patron.

Biathlon

15:00. Près de quatre mois après avoir annoncé la présence du duo Denise Herrmann-Wick/Benedikt Doll lors du World Team Challenge du 28 décembre prochain,...

Ski nordique

Le Ski-Club Académique Suisse recherche un/une technicien/technicienne pour sa saison d’hiver 2022/2023 afin de renforcer son équipe sur quelques weekends de course. Nous sommes...

Ski de fond

Découvrez le programme complet de la coupe du monde organisée en janvier 2023 à la Station des Rousses (Jura).

Biathlon

Chaque mercredi, Nordic Magazine donne la parole à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne biathlète savoyarde Pauline Macabies de se prêter au...