Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Vu de Norge

Vu de Norge

Vu de Norge #391 : Johannes Thingnes Bø arrogant ?

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Coup de froid à Gjøvik

Vous n’y avez sûrement pas échappé, les températures se sont considérablement refroidies sur toute l’Europe et la Norvège n’y a pas échappé. Les championnats nationaux de ski de fond à Gjøvik non plus. Résultat : des courses annulées samedi pour garder au chaud les athlètes par des températures avoisinant les -23°C, trop en-dessous de la limite établie à -18°C.

« Je dois avouer que j’étais ennuyée de l’annulation mais ça se comprend, la santé des athlètes passe avant tout », commente Ingvild Flugstad Østberg dans les colonnes du quotidien VG.

Ingvild Flugstad Oestberg, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Ingvild Flugstad Oestberg (NOR) – Modica/NordicFocus

Le souci, c’est que la journée de samedi devait permettre aux fondeurs de se tester sur le skiathlon, exercice qui n’est pas au programme de la coupe du monde avant les Mondiaux. « C’est donc encore plus ennuyeux pour les entraîneurs, ajoute Østberg. Il va leur être plus difficile de sélectionner la bonne équipe sans avoir eu un aperçu de notre forme. » Une information confirmée par Espen Bjervig, manager des équipes de fond.

« J’espère être sélectionné, statistiquement, le skiathlon est ma meilleure discipline, avoue ainsi Hans Christer Holund à la NRK. Mais je sais que nous sommes nombreux alors il est difficile de se positionner et cette annulation nous maintient dans l’incertitude. »

Sjur Røthe approuve : « je voulais montrer ce dont j’étais capable sur cette course, je m’étais préparé pour cette échéance en particulier et c’est donc dommage de ne pas pouvoir courir », dit le Norvégien qui sait qu’il n’est pas dans les favoris pour être sélectionné à Planica.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 

Sjur Roethe, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Sjur Roethe (NOR) – Modica/NordicFocus

Bien qu’ennuyés, tous les athlètes saluent tout de même la décision de la direction de course. Même Marte Skaanes qui sait pourtant qu’elle a sûrement perdu sa place aux Mondiaux. Il faut dire que la veille, lors du 10km, la fondeuse a eu peur pour ses oreilles !

Partie sans bonnet et avec seulement un bandeau, à l’arrivée, elle a eu la mauvaise surprise de se retrouver avec les oreilles gelées. « C’était épais, dur et ça me faisait vraiment très mal, raconte-t-elle à Dagbladet. Et je ne pouvais rien faire à part essayer des les réchauffer en mettant mes mains dessus. » Heureusement, plus de peur que de mal, la Norvégienne a bien gardé ses deux oreilles intactes.


L’absence des meilleurs mondiaux remarquée

A Gjøvik, certains athlètes avaient décidé de faire l’impasse sur les courses des championnats nationaux pour se concentrer sur la coupe du monde de sprint de Livigno. C’est entre autres le cas de Johannes Høsflot Klæbo et Pål Golberg. Un choix qui fait jaser…

« C’est vraiment dommage même si on peut comprendre le choix de Golberg et Klæbo, commente Therese Johaug dans des propos rapportés par Dagbladet. Il est regrettable que nous n’ayons pas sur les championnats nationaux les meilleurs Norvégiens. » A cela, Espen Bjervig, manager des équipes de fond, n’hésite pas à répondre : « nous avons une responsabilité à l’internationale, que dirait-on de nous si la Norvège n’envoyait personne en coupe du monde ? Certainement que nous sommes arrogants », rappelle-t-il.

Johannes Hoesflot Klaebo, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus

Fredrik Aukland, expert NRK, avoue ne pas trouver justifiée cette explication. « C’est irrespecteux envers les clubs norvégiens, les championnats nationaux devraient passer avant le reste », estime-t-il dans les colonnes de Dagbladet. « Nous avons envoyé des coureurs et à Livigno, et à Gjøvik, je pense que c’est un bon compromis, nous ne pouvions pas faire mieux », rétorque Bjervig qui rappelle qu’il a été décidé de placer les sprints le jeudi pour que certains puissent y participer en plus de la coupe du monde samedi.

Du côté des entraîneurs masculins, on est moins clément avec Aukland. « Si c’est ce qu’il pense, alors quelque chose ne fonctionne pas bien chez lui, déclare Arild Monsen à la NRK. On ne peut pas reprocher aux athlètes de préférer la coupe du monde. »

« Ils doivent apprendre à accepter les critiques extérieures, cela ne remet pas en doute leurs qualités d’entraîneur et de manager sportif », conclut Aukland, loin d’être déstabilisé.

L'article continue sous la publicité

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 


Johannes Thingnes Bø énerve-t-il ?

Lors de sa sixième victoire consécutive en ce mois de janvier, Johannes Thingnes Bø l’a emporté avec une large avance. A tel point qu’il s’est permis de jouer avec le public d’Antholz-Anterselva en lui intimant de faire moins de bruit. « Je voulais faire un peu le spectacle, je pense qu’ils ont apprécié », explique-t-il à la NRK.

Mais le geste n’a pas plu à tout le monde. « Ca me semblait vraiment inutile », commente l’Allemand Roman Rees dans les colonnes du journal suédois Expressen. « Je ne comprends pas son geste, il me semble plus agréable de finir avec le bruit du public que sans », ajoute le Suédois Martin Ponsiluoma. Les Suédois vont même jusqu’à dire qu’ils supportent ce comportement arrogant du Norvégien car il est en ce moment imbattable.

Johannes Thingnes Boe, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

« Il n’y a pas moins arrogant que mon frère ! le défend Tarjei Bø. Ce n’est pas vraiment un showman et peu importe ce qu’en disent les Suédois, il est très humble et pourtant, je pourrais être le premier à m’en plaindre. »

Johannes Thingnes Bø, lui, s’explique. « On en avait parlé avec l’équipe avant, on avait dit que quelqu’un devait demander le silence pour se concentrer avant le dernier tir, dit-il à VG. Mais je me suis dégonflé et je ne l’ai fait qu’après le tir… Je pense réellement que ça fait plaisir au public de voir quelque chose d’inhabituel comme ça, ça rend la course plus drôle », conclut-il.

N’en déplaise aux Suédois, toujours prompts à critiquer leurs meilleurs adversaires.


Klæbo non sélectionné sur le 15 km des Mondiaux de Planica ?

Après la victoire d’Harald Østberg Amundsen sur les championnats nationaux, un nouveau nom s’est ajouté à la liste des potentiels concurrents norvégiens sur le 15 km des Mondiaux de Planica. Une décision qui s’annonce difficile à prendre pour l’entraîneur Eirik Myhr Nossum.

L'article continue sous la publicité

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 

« La seule personne que je suis sûr de sélectionner, c’est Hans Christer Holund qui a sa place de champion en titre réservée, explique-t-il au micro de TV2. J’ai six ou sept fondeurs pour quatre places, l’étape française nous permettra d’y voir plus clair. »

Rien n’est donc joué pour Simen Hegstad Krüger, Harald Østberg Amundsen, Didrik Tønseth, Iver Tildheim Andersen, Sjur Røthe et même Johannes Høsflot Klæbo ! « Oui, même Klæbo qui est actuellement le meilleur au monde doit se qualifier mais je m’attends à ce qu’il performe en France », confirme Nossum. Surtout qu’à Davos, le Norvégien avait été devancé par quatre de ses coéquipiers…


Les para athlètes veulent plus

Comme les femmes doivent se battre pour l’égalité avec les hommes, les para athlètes doivent sans cesse se battre pour avoir droit aux mêmes conditions que les athlètes valides.

Après que la FIS ait repris sous sa houlette plusieurs compétitions de para ski nordique, ils imaginaient sûrement accéder à un meilleur niveau, de récompenses entre autres.

Mais Vilde Nilsen, numéro 1 mondiale du para ski de fond, a vite déchanté. Après avoir remporté l’étape de coupe du monde en Finlande, la Norvégienne n’a eu droit qu’à une tasse Moumine et quelques bonbons. « Ce n’est pas avec ça qu’on devient riche, je n’ai reçu aucun autre prix de la FIS », déclare-t-elle à la NRK.

L'article continue sous la publicité

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 

« Nous ne gagnons pas beaucoup d’argent dans notre sport, nous ne pouvons qu’espérer attirer plus de spectateurs et de sponsors », commente son coéquipier Thomas Karbøl Oxaal qui n’a reçu qu’une boîte de chocolats pour sa place sur le podium quand les vainqueurs du ski de fond comme Johannes Høsflot Klæbo peuvent toucher des milliers de francs suisses.

Vilde Nilsen, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Vilde Nilsen (NOR) – Karl Nilsson

En attendant, Vilde Nilsen a décidé de mettre sa tasse aux enchères pour essayer de se faire un peu d’argent.

La FIS, elle, assure que dès la fin de la saison, un cadre financier sera développé pour mieux prendre en charge les sports paralympiques. « Nous attendons une gestion aussi plus professionnelle de nos courses, c’est notre travail, pas seulement un jeu et nous voulons le même engagement de la FIS que pour les sports valides, complète Nilsen. J’espère que c’était une saison d’essai et que l’hiver prochain se passera mieux », termine-t-elle.


Johaug n’agrandira pas sa maison

A l’automne dernier, Therese Johaug déposait une demande d’agrandissement de sa maison à Holmenkollen auprès de la mairie d’Oslo. Elle voulait alors creuser un sous-sol pour créer une salle d’entraînement, un cellier et une cave à vin.

Malheureusement, son dossier est totalement bloqué car la construction actuelle de sa maison ne correspond pas au dossier et aux plans qui avaient été déposés en amont.

Therese Johaug, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Therese Johaug (NOR) – Thibaut/NordicFocus

TV2 explique que la construction de cette extension de la maison de la championne et future maman a donc été mise sur pause le temps que tout le dossier soit clarifié et que le bureau d’urbanisme d’Oslo obtienne tous les documents nécessaires. Therese Johaug et son manager n’ont pas réagi à l’affaire.


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité

 

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Gatineau Loppet, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Les Norvégiens ont pris le meilleur ce samedi sur les Suédois lors du relais mixte de ski de fond à l'occasion des Mondiaux juniors...

Ski de fond

19:02. C’est la première et dernière répétition de la saison pour les relais français qui aura lieu ce dimanche à Toblach (Italie) avant l’échéance...

Ski de fond

Hugo Lapalus a retrouvé le top 10 ce samedi sur l'individuel skate de Toblach (Italie). Le Tricolore revient sur sa huitième place au micro...

Biathlon

Après l'IBU Cup d'Obertilliach (Autriche), le staff tricolore a décidé de sélectionner Oscar Lombardot comme sixième homme pour les Mondiaux d'Oberhof (Allemagne).

Biathlon

16:39. A la suite du sprint IBU Cup d’Obertilliach (Autriche), le staff italien, mené par Klaus Hoellrigl, a décidé de sélectionner Lukas Hofer pour...

Ski de fond

16:23. Après le sprint skate féminin du Challenge national U15 de ski de fond de Névache (Hautes-Alpes), c’était au tour, ce samedi après-midi, des...

Ski de fond

Paal Golberg a remporté l'individuel skating de Toblach (Italie) ce vendredi.

Biathlon

A 30 ans, la biathlète allemande Vanessa Hinz a décidé de mettre un terme à sa carrière ce samedi, après l'IBU Cup d'Obertilliach (Autriche).