Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Vu de Norge

Vu de Norge

Vu de Norge #397 : le bilan de Planica

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Iversen hors de l’équipe nationale

Sélectionné seulement sur le 50 km pour ces Mondiaux, Emil Iversen n’est arrivé « que » 13e. Une petite déception pour l’équipe norvégienne, habituée à de meilleurs résultats collectifs en ski de fond masculin. « J’ai fait ce que je pouvais mais c’est très loin de ce que j’espérais, confie Iversen après la course à la NRK. C’est décevant mais c’est là où je me situe actuellement. »

Après plusieurs saisons qu’il estime ne pas être à la hauteur, le Norvégien a décidé de prendre une mesure radicale pour l’hiver prochain. « Au printemps, je suppose que je vais devoir chercher un nouvel entraîneur, déclare-t-il. Je dois faire des changements et surtout, il vaut mieux que je m’entraîne, que je me repose au besoin plutôt que d’enchaîner les voyages et les coupes du monde sans résultat. »

A demi-mot, Iversen avoue donc qu’il se retirera de lui-même de l’équipe nationale. « Je pense ne plus y avoir ma place, faire partie de l’équipe distance sans avoir la même caisse que les autres, c’est difficile, explique-t-il. J’ai l’impression de devoir m’entraîner quotidiennement avec 6 ou 7 Martin Johnsrud Sundby, ce n’est pas fait pour moi et je dois penser d’abord à moi. »

Emil Iversen, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Emil Iversen (NOR) – Modica/NordicFocus

S’il avait évoqué après le Tour de Ski la possibilité de faire une pause dans sa carrière, il avoue finalement être très motivé par les prochains Mondiaux qui se dérouleront près de chez lui, à Trondheim. Le fondeur devra donc se débrouiller seul pour se qualifier. « Je veux trouver un entraîneur capable de me ramener au top, à la hauteur de Klæbo et Golberg, si quelqu’un a un numéro, je suis preneur, rigole Iversen devant les caméras de TV2. Le salaire est moyen mais vous travaillerez dans la bonne humeur. »

Une situation qu’avait connu aussi Petter Northug Jr. qui soutient la décision de son ami et ancien coéquipier : « S’il est prêt à fournir les efforts nécessaires, alors il a peut-être encore les meilleures années de sa carrière devant lui », assure le Mosvik Express.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






Emil Iversen, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Emil Iversen (NOR) – Thibaut/NordicFocus

La décision d’Iversen mûrement réfléchie, cela permettrait aussi à l’équipe nationale de s’enrichir de nouveaux talents. « Ils pourront donner sa chance à quelqu’un de plus jeune, je ne veux pas être sélectionné juste pour faire le clown devant les médias », ajoute le fondeur de Meråker.

« Emil est l’un des meilleurs mondiaux, il ne faut pas l’oublier, tient tout de même à nuancer son coach actuel, Eirik Myhr Nossum. Pour le moment, l’équipe n’est absolument pas formée, elle le sera pour début mai », termine-t-il.


La sélection du 50 km fait débat

Lorsque la sélection du 50 km est sortie en Norvège, les réactions ne se sont pas faites attendre. Où se trouve Simen Hegstad Krüger, double médaillé d’or individuel et dans une forme olympique ? Pire, pourquoi n’était-il pas le premier réserviste quand Sjur Røthe a annoncé se retirer en raison d’un rhume ?

« Qu’il ne soit déjà pas inclus sur la première sélection est un choc mais qu’il ne soit pas non plus réserviste alors qu’il a envie de courir ? C’est totalement incompréhensible, la direction de l’équipe va devoir s’expliquer », prévient Fredrik Aukland, commentateur pour la NRK.

Car, oui, Simen Hegstad Krüger avait bien fait part de son envie de participer au 50 km pour aller se battre pour une troisième médaille d’or. « Je sais que j’aurais pu performer, je suis vraiment déçu, confie-t-il à la chaîne norvégienne. Je respecte la décision des coachs mais je me demande quels résultats j’aurais dû avoir pour être sélectionné, je pouvais difficilement faire mieux… Je vais me concentrer sur le 50 km d’Holmenkollen en espérant être pris », termine-t-il, laissant transparaître son agacement.

De son côté, Espen Bjervig, manager de l’équipe, a dit comprendre la déception de Krüger et des experts mais que l’équipe avait été sélectionnée selon des critères décidés en amont. L’équipe aurait même été choisie avant les Mondiaux.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






Une polémique qui rappelle de mauvais souvenirs à certains… « On finit par s’y habituer, à chaque championnat ses problèmes, relève Johannes Høsflot Klæbo dans les colonnes de VG. Je pense qu’ils n’ont rien appris des évènements de l’an dernier aux Jeux olympiques », conclut-il, faisant référence à la polémique autour d’Emil Iversen.

Paal Golberg, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Paal Golberg (NOR) – Modica/NordicFocus

Autre problème : si les fondeurs essaient d’affronter les médias et leurs titres comme une équipe, cela affecte tout de même l’ambiance générale. « Quand on voit cela, on se réunit pour en parler tous ensemble mais cela nous met dans une position difficile, raconte Pål Golberg au quotidien Dagbladet. Ça met le bazar entre nous tous ces commentaires dans les médias. »

Le champion du 50 km a aussi ressenti une plus grande pression après tout ce bruit dans la presse. « J’ai beaucoup pensé avant la course au fait que ce serait très problématique si je faisais une mauvaise course, révèle-t-il à la NRK. Ça aurait été mal vu, surtout après que des fondeurs méritants aient été écartés. » Heureusement pour lui, il a fait la course de sa vie et a remporté l’or. De quoi le rassurer sur sa sélection, même si Krüger aurait rêvé d’être à sa place.


Saut masculin : la déception de Planica

La Norvège repart de ces Mondiaux avec 27 médailles , dont 12 en or, un carton presque plein. Car si toutes les disciplines ont ramené des titres, ce n’est pas le cas du saut à ski. Pire, aucune médaille individuelle n’a été ramenée de Slovénie par les sauteurs masculins de l’équipe !

« Ces Mondiaux étaient exigeants, débriefe Alexander Stöckl pour Dagbladet. Il est difficile de voir notre favori, numéro 1 mondial, ne pas ramener de médaille. A part Halvor Egner Granerud, les autres n’étaient pas entièrement au niveau individuellement. Heureusement, par équipes, ils ont su performer et faire de nous la deuxième meilleure équipe au monde, ça c’est bien. »

Il n’empêche que l’équipe norvégienne est déçue. « Dans l’ensemble, Granerud a trouvé ses Mondiaux décevants et on le comprend, continue Stöckl. Il devra se contenter de ses deux médailles collectives, ce qui n’est pas rien. »

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






Le coach autrichien estime aussi que son athlète a peut-être été emporté par la pression. « C’est difficile d’arriver comme grand favori, surtout qu’il n’a pas eu de bonnes conditions sur la première compétition », complète Stöckl.

Halvor Egner Granerud, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Halvor Egner Granerud (NOR) – Modica/NordicFocus

Granerud, interrogé, confirme : « Je suis déçu, oui, mais je l’aurais été si j’avais performé ainsi en coupe du monde ou en coupe continentale. Maintenant, je dois juste me remettre en forme pour dans un mois, quand nous reviendrons sauter ici. »


Riiber le provocateur

Non seulement content d’avoir fait un grand chelem en remportant quatre médailles d’or sur quatre disponibles, Jarl Magnus Riiber s’est offert le luxe de narguer ses concurrents lors de la dernière course de ski de fond. « Je dois dire que Johannes Thingnes Bø m’a un peu inspiré, confie Riiber après la course. Je n’avais pas anticipé, j’ai juste senti que ce serait marrant. C’est aussi un autre petit hommage à mon grand-père. »

Avant l’arrivée, il s’est arrêté sur la piste, faisant mine de chercher ses poursuivants. Un geste marquant et qui n’a pas conquis tous les cœurs…

Jarl Magnus Riiber, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Jarl Magnus Riiber (NOR) – Thibaut/NordicFocus

« Il aurait pu atteindre la ligne d’arrivée sans faire cela et seulement nous offrir un beau moment sportif, juge son coéquipier Jørgen Graabak pour la NRK. Mais enfin, vu qu’il nous met la pâtée en ce moment, on peut le laisser être un peu hautain et supérieur. »

Certains saluent tout de même le geste. « Il aurait pu le faire à chaque tour, il l’aurait mérité, c’était cool de le voir se vanter un peu », sourit Espen Andersen au micro de la chaîne TV2.


Les frères Bø fâchent l’opinion

Si les frères Bø ont réalisé le doublé sur la poursuite de Nove Mesto, la nouvelle qui a accompagné leur réussite n’a pas franchement réjoui : ils ont concouru en étant positifs au coronavirus. Mais ce n’est pas vraiment parce qu’ils risquaient de contaminer leurs adversaires que beaucoup étaient mécontents... Ils étaient bien plus embêtés par la possibilité de les voir tomber encore plus malades et connaître des prochaines saisons difficiles !

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






« Je peux comprendre que lorsqu’on est en tête de la coupe du monde, on veuille continuer de concourir, commente le Suédois Sebastian Samuelsson au micro de TV2. L’IBU a provoqué cette situation en changeant la règle des points et plus d’athlètes sont prêts à jouer avec le feu. Mais ce n’est bon ni pour les athlètes en question qui jouent avec leur santé, ni pour les autres concurrents. »

Tarjei Boe, Johannes Thingnes Boe, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Johannes Thingnes Boe (NOR), Tarjei Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

Ole Einar Bjørndalen a aussi partagé son mécontentement. « Se risquer à concourir avec un test positif, je ne l’aurais jamais fait, assure-t-il. Ce qu’ils ont fait est risqué, particulièrement pour eux. Cela peut affecter leur santé et leur guérison. Croisons les doigts pour que leur système immunitaire résiste à l’infection. »

Les frères Tarjei et Johannes Thingnes Bø sont désormais rentrés de République Tchèque, dans un avion différent de celui du reste du circuit mondial après un petit scandale dans les médias.


Riiber ouvreur à Vikersund

Très en forme en saut à ski à Planica, écrasant la concurrence en établissant le record du grand tremplin, Jarl Magnus Riiber a pris une décision étonnante. Entre les week-ends de coupe du monde à Oslo et à Lahti, le Norvégien ira à Vikersund où il s’est inscrit comme sauteur d’essai sur le tremplin de vol à ski pour le Raw Air.

« Je vois cela comme une opportunité pour m’essayer au vol à ski avant Oberstdorf l’an prochain », confie-t-il à Dagbladet. Le combiné nordique envisage en effet de participer aux Mondiaux de vol à ski l’an prochain. « Mon record actuel est de 149,5 m, cela fait un sacré bout de chemin pour atteindre les 200 m mais pourquoi pas », continue-t-il.

Jarl Magnus Riiber, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Jarl Magnus Riiber (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Quant à savoir pourquoi il n’affronte pas plus souvent les sauteurs spéciaux, Tom Hilde son entraîneur a la réponse : « Le combiné nordique et le saut à ski sont des sports différents, Jarl est le meilleur combiné mais on ne peut pas le comparer à des sauteurs spéciaux tel Halvor Egner Granerud », affirme-t-il.

Du côté de la FIS, Lasse Ottesen a confirmé qu’ils réfléchissaient sérieusement à offrir des compétitions de vol à ski en combiné pour raviver l’intérêt pour la discipline.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic







La médaille de Graabak cassée

Mercredi dernier, la Norvège remportait le concours par équipes de combiné nordique. Jørgen Graabak remportait ainsi une nouvelle médaille d’or collective, la seule pour lui de ces Mondiaux. Malheureusement, sur le podium de remise des médailles, alors qu’il allait prendre l’habituelle photo avec ses coéquipiers, sa médaille s’est cassée !

« En soi, elles sont très bien ces médailles mais ce n’est pas de l’or de qualité, je ne dois pas être le seul à qui c’est arrivé », commente Graabak au micro de la NRK. Blagueur, le Norvégien assure que c’est sûrement une question de garantie. « Nous avons déposé une plainte et nous espérons qu’elle sera acceptée par le service après-vente », rit-il.

« Nous nous excusons auprès des athlètes, c’est une grande réussite de gagner des médailles et nous aimons qu’ils puissent les garder », déclare la directrice des communications, Jenny Wiedeke.

Joergen Graabak, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Joergen Graabak (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Lasse Ottesen confirme aussi que c’est arrivé à deux autres athlètes avec une médaille d’argent et une de bronze, une première pour la FIS qui a dû changer de fournisseur après que le précédent ait mis la clé sous la porte. « C’est apparemment la partie qui relie la médaille au tour de cou qui est défectueuse, ceux qui ont une médaille cassée la verront remplacer et toutes les autres qui pourraient avoir le même défaut seront aussi renvoyées aux athlètes », complète-t-il.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Biathlon

La coupe du monde 2024-2025 de biathlon a changé. L'étape d'Antholz a revu son programme.

Biathlon

Star du biathlon en France, Quentin Fillon-Maillet a été l'un des premiers relayeurs de la flamme olympique de Paris 2024 lors de son passage...

Biathlon

La Fédération bulgare de biathlon avait d'abord annoncé avoir recruté Ricco Gross. Finalement, c'est le Russe Robert Kabukow qui va prendre en charge son...

Ski de fond

À cause de problèmes de poids, Anne Kjersti Kalvaa a vécu une saison de ski de fond compliquée.

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

Présent à Tignes (Savoie) pour le premier stage de la préparation estivale de l'équipe de France de ski de fond, Renaud Jay revient sur...

Saut à ski

Les compétitions de saut à ski von t découvrir de nouveaux noms la saison prochaine. En effet, plusieurs athlètes se sont mariées.

Biathlon

En pleine préparation pour la prochaine saison de biathlon, Lisa Vittozzi garde aussi un objectif olympique en tête.