Vu de Norge #45 : de quoi ont peur les biathlètes norvégiens ?

Chaque mercredi, l’actualité nordique en Norvège débarque sur nordicmag.info… C’est Vu de Norge.

 

La maladie : ennemie numéro 1 du biathlon

Darya Domracheva a la mononucléose, plus connue comme la « maladie du baiser ». De mauvais augure pour son compagnon Ole Einar Bjørndalen, spécialement lorsqu’on sait à quel point les biathlètes norvégiens redoutent la maladie. D’ailleurs, la NRK a récemment relaté que la légende du biathlon a attrapé un sérieux coup de froid et a du mettre en suspens sa préparation pendant plusieurs semaines. Il a donc dû attendre mardi pour faire sa première séance d’entraînement estival.

Le directeur des sports du biathlon norvégien a confié que si son athlète était inquiet, lui ne l’était pas outre mesure et pense que cette maladie n’aura aucun impact sur sa prochaine saison que Bjørndalen a déjà annoncé comme la dernière de sa carrière.

 

Revue de web

 

Du coup, ses coéquipiers se méfient comme Henrik L’Abée-Lund. Le biathlète de 29 ans, comme plusieurs de ses coéquipiers, a en effet été malade lors du dernier hiver. L ‘équipe nationale est donc en discussion avec les médecins pour savoir comment éviter ces trop nombreux cas de virus qui ont tendance à décimer les effectifs au pire moment.

 

Henrik L’Abée-Lund a été malade lors du dernier hiver (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Henrik L’Abée-Lund a été malade lors du dernier hiver (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

L’Abée-Lund confie quant à lui à la NRK qu’ayant une fille en maternelle, il doit prendre certaines précautions et peut-être envisager de rentrer encore moins souvent chez lui. Les médecins sont en effet catégoriques : la période de Noël est dangereuse pour les biathlètes qui rentrent chez eux et sont donc confrontés aux bactéries alors que leur système immunitaire est faible.

L’Abée-Lund et les autres sont en tout cas prêts à faire de vrais efforts pour qu’une saison comme l’hiver dernier ne se reproduise pas et qu’ils puissent lutter plus efficacement contre les maladies.

 

Revue de web

 

 

Northug fatigué change ses plans…

Petter Northug Jr est fatigué en ce moment. La preuve : il s’est fait battre par son rival suédois Calle Halfvarsson lors d’une course en ski-roues dernièrement.

Il a donc décidé de revoir ses plans d’entraînement. Dagbladet a donc annoncé que le fondeur norvégien ne se rendrait pas à son séjour prévu en altitude début juillet en Europe centrale. Son entraîneur et lui-même ont donc choisi de reporter certaines étapes de la préparation de l’enfant terrible du fond. Northug a tout de même annoncé en début de semaine qu’il participerait à toutes les étapes du Blinkfestivalen du 30 juillet au 1er août.

 

Revue de web

 

…mais a déjà purgé sa peine

Petter Northug, ici à Falun, a pu terminer sa saison (photo : Stanko Gruden/Agence Zoom)

Petter Northug, ici à Falun, a pu terminer sa saison (photo : Stanko Gruden/Agence Zoom)

 

C’est officiel : Petter Northug Jr. a finalement purgé sa peine après son accident de voiture en mai 2014. Le champion de fond avait été condamné à 50 jours de prison et 185 000 couronnes d’amende pour conduite en état d’ivresse, excès de vitesse, mise en danger d’autrui, non-assistance à autrui et faux témoignage. Mais pour lui permettre de prendre part à la saison dernière, la peine avait été repoussée jusqu’à l’été et l’on vient d’apprendre que Northug l’a bel et bien effectuée lors des deux derniers mois.

Le fondeur n’a pas voulu s’exprimer outre mesure, expliquant juste que ça a été difficile mais que ça devait être fait. Petter Northug Jr a tout de même pu s’entraîner correctement puisqu’il a pu bénéficier d’un aménagement avec un bracelet de cheville électronique au lieu d’aller en prison. Reste à savoir s’il reviendra l’an prochain en coupe du monde ou non.

 

Revue de web

 

 

Therese Johaug vise 2018

La triple médaillée d’or de Falun vise désormais plus loin que le bout de son nez… Si il lui reste 3 ans avant les prochains Jeux Olympiques à PyeongChang, Therese Johaug a déjà un œil vers 2018 et espère bien y prendre sa première médaille d’or individuelle, comme elle le confie à NRK.

La belle blonde affirme que la motivation étant bel et bien là, à 27 ans, de belles années s’annoncent à venir pour elle. Une assurance qui lui vient de sa remarquable victoire lors du 30 km classique, lui permettant de savoir s’il le fallait qu’elle était capable d’un ski fabuleux.

Un rêve continué en devenant l’athlète la plus titrée de Falun et ce même devant la grande Marit Bjørgen. Mais il reste un nuage dans ce beau ciel bleu : Johaug n’a pas encore d’or olympique en individuel et pour y remédier, elle compte bien y aller pas à pas dans les prochaines saisons pour devenir irréprochable… avant les prochains Jeux Olympiques.

 

Le biathlon norvégien a de l’avenir

Et c’est Emil Hegle Svendsen qui le dit ! Le célèbre biathlète norvégien est allé repérer les jeunes talents lors d’un entraînement conjoint. Svendsen est catégorique : ils ont l’air bien meilleur que lui au même âge et surtout au niveau du tir. De plus, il est bien content que la relève soit prête et ne rechigne jamais à l’effort. Quant aux jeunes recrues, elles ont pu profiter de l’expérience du champion qui a fait ses débuts en coupe du monde il y a 10 ans.

Svendsen a ainsi décidé de leur apprendre qu’il faut être bon mais aussi prudent pour survivre dans le sport de haut niveau. Une bonne leçon pour la relève norvégienne.

 

Revue de web

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.