Vu de Norge #53 : Northug passe au talk show

RUBRIQUE – Retrouvez chaque mercredi toute l’actualité nordique en provenance de Norvège.

 

 

Eckhoff et l’équipe féminine prêtes à en découdre

Après une saison difficile, Tiril Eckhoff a réussi à rebondir et se dit plus prête que jamais, tant physiquement que mentalement, à affronter la concurrence à domicile aux mondiaux d’Oslo. Ne lui reste plus qu’à améliorer le tir comme elle l’explique au quotidien VG.

 

Revue de web

 

C’est d’ailleurs tout particulièrement cela qui inquiète les experts de la NRK après une saison mitigée pour toute l’équipe féminine, la plupart des athlètes norvégiennes ayant tiré avec moins de 80% de réussite contre 90% pour leurs rivales.

Lunde, expert biathlon, déclare ainsi qu’il leur faudra considérablement changer les choses si elles veulent se battre pour l’or et ce plus spécialement sur le relais. Sur une course de test à Holmenkollen, Eckhoff a ainsi cumulé cinq pénalités sur quatre tirs contre 7 pour Fanny Birkeland… Trop loin du sans-faute pour espérer une médaille à Oslo.

 

 

Et si l’équipe norvégienne féminine ne s’améliore pas au tir, elle devrait au moins progresser en fond grâce à l’intervention d’Astrid Jacobsen.

La fondeuse a expliqué à la NRK que certaines biathlètes de l’équipe étaient rapides mais ne prenaient pas avantage de leurs qualités. Elle les a donc aidé à travailler ce point pendant un entraînement à Oslo et Jacobsen est plutôt optimiste comme leur coach…

 


Le saut a besoin d’un leader

Bardal et Jacobsen ayant pris leur retraite, le coach du saut norvégien est formel : il faut un nouveau leader à l’équipe. L’Autrichien Stöckl explique en effet au site nettavisen.no qu’Anders Bardal était devenu un véritable leader du fait de son âge et son expérience.

 

Anders Bardal (photo : Agence Zoom)

Anders Bardal (photo : Agence Zoom)

 

Les petits jeunes du saut, laissés à eux-mêmes n’ont donc plus le choix : l’un deux doit s’affirmer comme chef de file de l’équipe Norvégienne. Fannemel et Velta, les plus expérimentés seraient des choix logiques pour leur entraîneur. Mais si cette absence de véritable leader inquiète Stöckl, il est en revanche rassuré sur les résultats de la nouvelle génération avec le très bon été de Gangnes et Tande.

 


Johaug s’enrichit mais pas Northug

 

Revue de web

 

Ernst, manager de Therese Johaug, a récemment confié aux médias que sa fondeuse gagnait approximativement tous les ans entre 10 et 12 millions de couronnes norvégiennes, soit en moyenne 1,3 million d’euros. Entre ses sponsors et ses prix pour ses bons résultats en compétition, Johaug gagne correctement sa vie.

Et si son compatriote Petter Northug Jr n’est pas à plaindre non plus, les experts ont déclaré qu’il pourrait gagner bien plus en revenant dans la fédération norvégienne plutôt qu’en restant en équipe privée. En effet, si certains affirment que le conflit entre Northug et l’association de ski tient à des considérations financières, quelques experts comme ceux de NRK et TV2 ne sont pas d’accord. Ils assurent que le fondeur aurait perdu des millions en quittant l’équipe nationale, perdant alors les sponsors nationaux et augmentant ses frais liés à son équipe privée.

 

Des résultats équivalents mais des revenus quelque peu différents pour deux des têtes d’élites du circuit mondial…


Heidi Weng partage ses « favoris du moment »

Heidi Weng (Photo : Blink)

Heidi Weng (Photo : Blink)

 

Madshus, équipementier de ski nordique, a récemment demandé à Heidi Weng ce qu’elle préférait faire durant l’automne. Pour se préparer à la saison qui approche, la fondeuse norvégienne apprécie deux types d’exercices : de la longue-distance et quelques sessions intensives. Pour cette dernière partie, l’athlète de 24 ans explique qu’elle aime faire de courtes distances sur des terrains escarpés. En riant, Weng déclare « j’adore détester ces sessions. Je les aime parce qu’elles me font travailler mais je les déteste parce qu’elles sont si dures… ». Quant aux séances longue distance, la Norvégienne préfère aller en ski-roues se promener près de chez ses parents à Enebakk où le trafic n’est pas trop dense, sur un terrain assez plat puisqu’elle avoue ne pas aimer les trop longues descentes…

Et voilà les clés du succès pour un hiver réussi d’après Heidi Weng !

 


Northug fait son TV Show

Après une réunion sans réelle avancée entre Northug et la fédération norvégienne, le fondeur a annoncé qu’il lançait son propre TV Show !

 

Revue de web

 

La Northug TV regroupera donc plusieurs thèmes : conseils, talk show avec des personnalités plus ou moins connues, série humoristique… Pour faire correctement les choses, Petter Northug Jr. mettra certaines vidéos à la disposition de tous et d’autres seulement aux « membres ».

Interrogé par VG, Northug a confié qu’il aimerait beaucoup interviewer Justin Bieber entre autres. Même s’il ne pense pas se reconvertir en présentateur TV après sa carrière dans le ski, le Norvégien espère que sa webTV sera tout de même « innovante et divertissante », tout comme l’expérience l’est pour lui.

 

Revue de web

 

Quant à la première invitée de Petter Northug Jr., ce n’est personne d’autre que la Première ministre de Norvège : Erna Solberg. Si dans la communication de son interview sur les réseaux sociaux, l’athlète affirme s’être particulièrement intéressé à la question du sport chez les plus jeunes, les médias comme VG n’ont pas retenu les mêmes thèmes…

La chef de l’Etat aurait ainsi exprimé son souhait que Northug se trouve une petite amie et se pose dans sa vie privée plutôt que d’embrasser des filles sur les plateaux TV comme lors d’une interview où Live Nelvik a noté son baiser avec un 10/10. Alors les filles, prêtes à rompre le célibat du champion Norvégien ?

 

 

Revue de web

 

La vidéo :

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.