Vu de Norge #55 : Sjøen s’éloigne du saut

Rubrique – Désormais tous les mardis, retrouvez sur Nordic Mag toute l’actualité nordique norvégienne.

 

 

Sjøen au bord du burning out

Dans une longue interview pour le quotidien VG, le sauteur à ski Phillip Sjøen, grand espoir de toute une nation, a annoncé qu’il se retirait des compétitions pour une durée indéterminée. Il explique aux médias que le saut à ski lui prenait tout son temps, qu’il ne pensait plus qu’à ça et n’était donc plus au meilleur de sa forme. Son coach, Alexander Stöckl, a confié à la presse que son athlète avait pris la bonne décision et que désormais, tout serait fait pour que le jeune homme retrouve le moral et le plaisir de sauter. Un psychologue a même été engagé par l’Olympiatoppen afin de remettre Sjøen sur les rails.

 

Philip Sjoeen à Courchevel (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Philip Sjoeen à Courchevel (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

Le sauteur a ainsi pris « congé » de l’équipe nationale pour un moment même s’il continue de s’entraîner de son côté. L’objectif : retrouver la forme physique et morale car quand le cœur n’y est pas, le corps ne suit plus. Mais si cette méforme assez grave a de quoi inquiéter, Stöckl n’est pour autant pas totalement étonné par la nouvelle, arguant que les jeunes athlètes ont souvent du mal à s’habituer à la pression médiatique et au fait d’être sur les routes 200 jours par an.

Phillip Sjøen précise en tout cas que le saut n’a pas fini d’entendre parler de lui et, s’il ne sait pas encore la date de son retour, il prévoit bien de revenir et de marquer l’histoire du saut à ski norvégien.

 

Revue de web

 


Une nouvelle chance pour Northug

La situation entre Petter Northug Jr. et la fédération n’est toujours pas réglée mais l’association de ski norvégienne a fait un pas vers l’athlète en lui accordant un délai supplémentaire pour trouver un accord. Dagbladet révèle même que pour la première fois cette année, Northug s’est joint aux conversations en personne pour donner son avis. Mais si les deux partis ne veulent rien divulguer sur une quelconque prochaine entrevue, ils ont pourtant avoué être satisfaits de l’avancée de l’affaire. Il serait même question d’un accord allant au-delà de 2018 et des prochains Jeux Olympiques.

En attendant, Northug est reparti s’entraîner en altitude à Val Senales en Italie comme le révèle la NRK. Son entraîneur, Stig Rune Kveen, déclare que le champion a un programme à suivre à la lettre et ne s’en détournera pas. Et si la maladie l’a contraint à l’en éloigner au début de l’été, il est désormais « frais et vif et tout semble bien aller », selon les mots de son équipe.

 

 

 


 

Sundby est un papa poule

Depuis qu’il est devenu papa, Martin Johnsrud Sundby n’aime pas se séparer de sa famille et cherche donc à s’entraîner le plus près possible de chez lui. Une situation que comprend bien l’entraîneur de l’équipe nationale masculine, Trond Nystad, qui est lui aussi jeune papa et essaye autant que se peut de ne pas quitter sa famille qui vit en Autriche. L’entraîneur norvégien tente donc de faire au mieux pour tout le monde, permettant à ses athlètes de s’entraîner plus près de chez eux s’ils le désirent comme il le confie à Aftenposten.

 

Revue de web

 

Une décision qui plaît à Sundby qui a même décidé de construire un chalet sur une piste de ski à Sjusjøen où la neige commence à tomber dès décembre.

Une façon de s’entraîner dans de bonnes conditions tout en restant près de sa famille, comme il l’explique à Dagbladet. Le chalet devrait être fini pour Noël et le vainqueur en titre du globe de cristal affirme qu’il sera souvent utilisé et qu’une pièce a même déjà été prévue pour ses prochains titres à venir. Le Norvégien espère en effet que ses longues heures d’entraînement porteront leurs fruits. L’objectif ? S’améliorer en sprint mais aussi marquer plus de points au général et remporter le Tour de Ski.

 


 

 

Oslo se veut à la pointe de la technologie

Depuis la semaine dernière, Holmenkollen et la fédération norvégienne de ski font beaucoup parler d’eux du fait de leur nouveau tracé pour le 50 km de fond. Pour la saison à venir, les athlètes seront en effet confrontés à la piste la plus difficile au monde lors de la longue course d’endurance qu’est le 50 km. Les dénivelés seront en effet amenés au maximum et les côtes bien plus ardues qu’auparavant comme le révèle Nystad, entraîneur national au quotidien Aftenposten. Une piste « défiant tous les éléments », cela a de quoi donner un goût encore plus spécial à une victoire à Holmenkollen.

 

Revue de web

 

Mais non content d’obtenir la piste la plus dure du monde, Oslo a aussi entamé un nouveau projet visant à créer un centre entier dédié au sport d’hiver près de la capitale pour 2018 comme le révèle un site allemand. Ainsi, les fondeurs, mais aussi les alpins et les free-stylers, pourront s’entraîner dans des conditions hivernales toute l’année. Et contrairement au tunnel d’Oberhof, la partie dédiée au ski de fond fera 2,5 km de long sur 6m de large mais aura aussi un dénivelé total de 50 m, de quoi pratiquer en conditions réelles, même pendant l’été.

Du côté du ski alpin, la station intérieure de 36 000m2 accueillera une piste de 505 m de long et 100m de large, une première au monde ! L’Olympiatoppen souhaite en effet donner les meilleures opportunités à ces athlètes en terme de développement et de formation et a donc décidé d’investir dans cet énorme complexe qui réunira non seulement les pistes de ski intérieures mais aussi des hôtels, des restaurants…

 

Revue de web

 


Dale présente sa collection hiver 2015/2016…

 

… Et il y en a pour tous les goûts ! Du nordique à l’alpin, en passant par le biathlon, la Norvège entière et les fans de ski sont rhabillés pour l’hiver. La célèbre marque de pulls Dale of Norway a en effet lancé ses nouvelles collections et cette année, elle n’a pas fait dans la demi-mesure puisqu’elle a créé une ligne pour chaque sport réputé en Norvège. Bien entendu, avec les mondiaux de biathlon se déroulant à Oslo, la marque locale a sorti des pulls, des bonnets et des bandeaux pour l’événement.

Mais, comme souvent, elle a aussi fait une ligne pour les skieurs nordiques, le ski de fond étant le sport national. Les fondeurs norvégiens ont ainsi tous posé pour promouvoir la collection « Garmisch ». Ne laissant personne derrière, la marque Dale a de plus sorti la ligne 2015/2016 pour les skieurs alpins et leurs fans mais aussi pour les Jeux Olympiques de la jeunesse qui se dérouleront à Lillehammer.

 

Photo collection biathlon :

banner_images_oslo_cover_photo

Photos collection fond :

Gruppebilde_AlleSammen

Jenter_hoppende

 

 

 


 

Les frères Bø se lancent dans la chanson…

Si Svendsen et Bjørndalen répètent dans tous les médias qu’ils n’ont jamais été en aussi bonne forme, les frères Bø ne semblent plus trop se soucier de cela et préfèrent au contraire pousser la chansonnette lors d’un talk-show norvégien, Senkveld med Thomas og Harald. Mais si leurs cordes vocales sont bien entraînées, il faut espérer pour leurs fans qu’il en sera pareil sur les skis lors des mondiaux à Oslo en mars prochain.

 


… Et Therese Johaug dans la cuisine !

 

Après ses deux blessures cet été et un entraînement quelque peu entrecoupé, la fondeuse a décidé de laisser tomber le fond pour se mettre à la cuisine… Le temps d’une vidéo pour la chaîne TV2. Heureusement pour tous ses fans, elle semble bien meilleure sur des skis que derrière les fourneaux et devrait donc continuer sa carrière !

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.