Vu de Norge #57 Northug privé de TV mais pas de coupe du monde

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

RUBRIQUES – Chaque mardi, retrouvez l’essentiel de l’actualité nordique en Norvège avec Vu de Norge.

Relation au beau fixe entre Northug et la fédération 

Enfin ! C’est fait ! Si cela ne semblait qu’une formalité pour certains, les médias norvégiens commençaient tout de même à s’impatienter sur ces questions si importantes : Northug concourra-t-il ou pas en coupe du monde cet hiver ? Quand va-t-il signer un accord ? Et bien la réponse est connue : oui, le fondeur star sera bien présent sur le circuit international et cela a été officialisé vendredi par une signature révélée dans les médias seulement dimanche.

Petter Northug Jr. est donc reparti pour 3 ans avec la fédération norvégienne, de quoi couvrir sa participation aux prochains Jeux Olympiques 2018 à PyeongChang. Dans un communiqué, l’athlète a assuré être très content que l’association de ski lui donne la chance de ramener plus de médailles et de victoires à son pays. Par contre, Northug ne pourra promouvoir son principal sponsor Coop que durant la période estivale, c’est-à-dire d’avril à mi-novembre. Auckland, nouvel expert pour la NRK, affirme en revanche que c’est bien le fondeur qui y a gagné au change puisque l’accord est sur le long terme et, de plus, sa période de promotion allouée pour Coop a été étendue de quelques jours.

Du côté de la « Team Northug » comme de la fédération norvégienne et internationale, on est en tout cas soulagé du dénouement de cette histoire. L’équipe du Norvégien explique à la NRK qu’avoir une visibilité sur 3 ans est un vrai atout pour Northug puisque cela l’aide à mieux se préparer et se motiver. Le président des sports en Norvège à quant à lui déclaré que c’était très important de privilégier le collectif et non l’individu comme le fait l’association de ski. Il est donc content de la réaction de cette dernière dans ce cas bien précis mais aussi de son dénouement heureux, rappelant que la fédération norvégienne avait aussi signé des accords de 3 ans avec des athlètes comme Bjørn Dæhli.

Capture d’écran 2015-10-27 à 09.16.16

 

 

Northug privé de TV ?

Mais si l’équipe de Northug est heureuse de l’arrangement trouvé avec la fédération, elle doit néanmoins faire quelques concessions. Ne pouvant promouvoir Coop que d’avril à mi-novembre, la marque sponsor de Petter Northug Jr. ne pourra donc commercialiser les vêtements de sa collection que pendant cette période. De plus, la fédération demande au fondeur de renoncer à son partenariat avec la marque Swix pour les dits vêtements, tant qu’elle est en concurrence avec la marque Bjørn Dæhli qui habille l’équipe nationale.

Autre concession : la Northug TV. La fédération norvégienne estime en effet que la chaîne TV internet du fondeur va à l’encontre du règlement imposé à tous les athlètes sous contrat avec l’équipe nationale. Mais maintenant qu’un accord a été signé entre Northug et l’association de ski, la décision est claire : la Northug TV a le droit de continuer d’exister mais elle devra être modifiée. La forme devra être conforme aux intérêts de la fédération nationale et donc, ne pas faire de la publicité pour les sponsors privés de l’athlète comme le révèle TV2. Si la solution exacte n’est pas encore établie, Stein Opsal, secrétaire général, affirme seulement que des changements seront effectués assez rapidement pour que Petter Northug Jr. revienne dans le cadre des règles établies par la fédération norvégienne en termes d’image médiatique diffusée par les athlètes.

Capture d’écran 2015-10-27 à 09.17.05

 

Sundby s’entraîne encore et encore…

Si Martin Johnsrud Sundby fait peu parler de lui dans les médias, c’est parce qu’il passe tout son temps à s’entraîner. En effet, s’il avait déjà surpris l’automne dernier en révélant qu’il s’était entraîné 1150 heures pendant l’intersaison, il confie aujourd’hui à TV2 que son nombre d’heures a encore augmenté cette année. Et Sundby affirme même qu’il n’est toujours pas arrivé aux limites imposées par son corps. Comme il le dit : « il peut tolérer beaucoup de formation » au grand damne de ses concurrents internationaux. Certains l’appellent même « Martin la machine » puisque, bien que la question de l’efficacité de tant d’heures d’entraînement ait été remise en cause, le fondeur assure qu’il n’a jamais vraiment besoin de repos, ne le prenant que par obligation. Une hyper activité pour lui nécessaire s’il veut rivaliser avec les meilleurs mondiaux…

 

Klemetsen compte jouer la « carte de l’âge »

A 36 ans, Håvard Klemetsen, combiné nordique, estime que son âge lui a permis de devenir un meilleur athlète. Après avoir remporté une compétition d’été à Oberhof, le Norvégien se dit ravi de la façon dont se porte son équipe. Un bel hiver attendrait en effet les combinés du Nord à en croire leurs déclarations respectives : le calendrier est bien suivi, les entraînements bons tout comme les résultats. Et Klemetsen ne compte pas être étranger au futur succès de l’équipe nationale, comme il l’a déclaré à la conférence de presse à Oslo lors de la présentation des équipes norvégiennes.

Le combiné était stable l’an dernier mais malheureusement, trop stable à son goût puisqu’il a été incapable de ramener une médaille de Falun lors des mondiaux. Il espère cette année être capable de briller aux moments clés, sur certains week-ends. Son atout ? Son âge. En effet, en vieillissant, Klemetsen est devenu, selon ses dires, un athlète plus « intelligent », capable de mieux repérer les signaux que lui envoie son corps. Ne reste plus qu’à combiner une bonne condition physique avec un état d’esprit positif sur le moment et voilà la combinaison gagnante !

 

La flamme olympique fait son tour de la Norvège

A partir de janvier, la flamme olympique des Jeux de la Jeunesse à Lillehammer commencera son périple à travers la Norvège. Allumée à Olympie en Grèce le 1er janvier, elle ira ensuite dans le Nord pour accomplir son cérémonial, aux quatre coins du pays hôte. Le départ sera à Alta le 11 janvier puis passera par des grandes villes comme Tromsø le 13 janvier, Bodø le 15, Trondheim le 19, Stavanger le 26, Drammen le 5 février, Oslo le 6 pour finir à Otta le 9 février. Juste à temps pour que la flamme atteigne Lillehammer le 12 pour la cérémonie d’ouverture. Alors n’hésitez pas à passer voir la flamme si vous êtes prêt des villes étapes ! Un vrai tour de France olympique… Enfin de Norvège.

 

Foot ou biathlon ?

Jamais la ligue norvégienne de foot n’avait démarré aussi tôt dans l’année explique le site Adressa.no. En effet, en 2016, la saison reprendra les 12 et 13 mars. Des dates bien connues des fans de ski puisqu’elles marquent aussi la fin des mondiaux de biathlon à Oslo. Commentateur du biathlon pour NRK, Andreas Stabrun Smith, confie que le public risque d’être perturbé par ce calendrier. Néanmoins, au mois de mars, la plupart des Norvégiens devraient être plus préoccupés par le ski que par le football. Cette date de retour précoce des vacances d’hiver du foot peut aussi être une chance pour ceux qui n’auront pas eu de places pour se rendre à Holmenkollen… On se console comme on peut en Norvège !

Capture d’écran 2015-10-27 à 09.21.40

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.