Vu de Norge #59 ; pari risqué pour Northug

RUBRIQUES – Chaque mardi, Vu de Norge est un concentré de l’actualité nordique en Norvège.

Séjour en altitude risqué pour Northug

Avant de rejoindre Beitostølen, les fondeurs norvégiens sont allés s’entraîner en altitude à Val Senales en Italie. Mais Northug, ne faisant pas partie de l’équipe nationale à ce moment-là, a décidé de tenter le tout pour le tout et de monter ensuite à 2700m d’altitude. Un pari risqué qui a encore beaucoup fait parler les médias et les autres fondeurs à l’instar du Suédois Jönsson. Comme il l’explique au journal suédois Expressen, il avait déjà tenté cette méthode d’entraînement et avait vite regretté puisqu’il n’en avait résulté que des effets négatifs. Il estime donc que Petter Northug Jr. a fait un mauvais choix mais il espère tout de même qu’il s’en sortira mieux que lui dans le passé, supposant que son rival norvégien devait avoir besoin de changement pour recourir à cette solution extrême.

Quant au principal intéressé, il a répondu à Dagbladet qu’il n’avait rien fait de mal et se sentait « piétiné » par certains de ses concurrents suédois… Avec son ton de moquerie habituel. Reste à voir si son pari paiera à Beitostølen dès ce week-end.

Capture d’écran 2015-11-10 à 08.08.50

Beitostølen en manque de neige…

Alors que la conférence sur le climat va commencer à Paris, en Norvège, on voit déjà les premiers effets du changement climatique puisque Beitostølen manque cruellement de neige… Heureusement, la première étape de ski de fond mondial de l’hiver a pu être sauvée grâce à l’achat de neige. Ouf ! On n’est pourtant pas passé loin de la catastrophe, les médias locaux se demandant si ces courses n’étaient pas tout simplement programmées trop tôt. Mais tout bon Norvégien se devant de ne jamais abandonner l’organisation d’une compétition de ski, Erik Østli, coordinateur de l’événement, n’a pas renoncé et a décidé de ramener de la neige en attendant qu’il en tombe le week-end de la course comme annoncé par la météo.

Comme le révèle la NRK, c’est 20 000 mètres cube de neige qui ont été apportés des stations voisines. Et heureusement pour les spectateurs, cet achat ne se répercutera pas sur le prix de leurs billets, les organisateurs voulant assurer le spectacle pour tous… C’est aussi le souhait de la FIS qui a donné son feu vert à Beitostølen, jugeant les mesures prises à la hauteur de son circuit international comme l’explique Dagbladet. Dans un communiqué, la fédération internationale affirme que tout se déroulera comme prévu sur un parcours de 3,75km. Tenez-vous prêts, le ski est de retour ce week-end !

Être sauteur à ski hors de l’équipe nationale

Depuis peu, Tom Hilde fait partie de l’équipe B de saut à ski norvégien. Mais hors de l’équipe nationale, il est dur de survivre et de suivre financièrement… Comme il l’explique à Dagbladet, non sélectionné dans l’équipe A et avec des résultats plutôt faibles cet été, sa participation au circuit mondial l’hiver prochain est menacée. Pourtant, le Norvégien refuse d’abandonner et ira en coupe nationale à Midtstua : « un test crucial pour lui » d’après Stöckl, entraîneur de l’équipe A.

De plus, si Hilde ne retourne pas vite dans l’équipe nationale, son avenir en saut à ski sera mis en danger d’un point de vue financier. Les équipements et les déplacements coûtant chers, le sauteur a déjà dû bien piocher dans son épargne commencée il y a 9 ans.

Ne lui reste plus qu’à gagner son pari technique de changer radicalement d’entraînement pour revenir au meilleur niveau et pourquoi pas remporter de nouvelles victoires après sa dernière à Bischofshofen lors de la Tournée des 4 Tremplins 2010/2011.

Capture d’écran 2015-11-10 à 08.12.42

La princesse allumera la flamme olympique

En 1994, le prince héritier Haakon de Norvège allumait la flamme olympique lors des Jeux à Lillehammer. L’hiver prochain, pour les Jeux de la Jeunesse, au même endroit, ce sera sa fille, la princesse Ingrid Alexandra, qui s’en chargera. Le directeur de l’événement, Tomas Holmestad, se dit très honoré que la jeune princesse royale de 11 ans brandisse la flamme olympique, 22 ans après sa première venue à Lillehammer.

Capture d’écran 2015-11-10 à 08.15.28

La cérémonie sera retransmise en direct dans le monde entier et promet d’être « fraîche, touchante, avec un regard plus léger sur le pays et ses habitants » comme l’explique le comité en charge de l’organisation. Et bien sûr, ils honoreront l’héritage du ski, si cher au cœur des habitants et de la famille royale. En effet, si le prince Haakon allumait la flamme olympique en 1994, il s’est investi dans le comité d’organisation pour ceux de 2016… Un flambeau que l’on se passe de père en fille.

 

 

Jacobsen à la TV, et Bardal ?

La saison va bientôt commencer et la NRK a fait l’acquisition de deux nouveaux commentateurs haut-placés en saut à ski… En effet, Johan Remen Evensen et Anders Jacobsen, vétérans de l’équipe nationale, feront partie de l’équipe couvrant les compétitions de leur ancienne discipline. Si Evensen, recordman de longueur à 246,5m en 2011, travaille pour la NRK depuis quelques saisons après sa retraite en 2012, ce sera nouveau pour Jacobsen qui n’avait fait que quelques apparitions au poste de commentateur lors de sa courte période de retraite en 2011.

Mais si le jeune retraité Anders Jacobsen a trouvé un poste, son compatriote Bardal reste en revanche hors des radars médiatiques, chez lui avec sa famille. Reste à savoir s’il retrouvera le monde international du saut un jour ou l’autre…

 

La NRK conserve les droits de diffusion

La NRK, première chaîne TV de Norvège, a obtenu les droits de diffusion de tout le ski pour les 5 années à venir, c’est-à-dire jusqu’en 2021. Un beau pied de nez à ses concurrents et surtout à son principal adversaire, TV2. La chaîne nationale a en effet obtenu non seulement le fond, le combiné et le saut mais aussi l’alpin, le snowboard et le ski acrobatique. Important pour la NRK car important pour les Norvégiens, cette victoire signifie beaucoup comme l’explique à VG Thor Gjermund Eriksen, directeur de la radiodiffusion.

Mais si la chaîne a mis ses concurrents nationaux à terre, elle doit néanmoins faire face à Eurosport. Ainsi, les droits du biathlon n’ont pas encore été attribués et Eurosport Norvège pourrait bien les obtenir. En effet, lorsque la NRK les détient, les courses ne sont pas toujours retransmises en direct et la chaîne dédiée au sport aimerait changer ça, quitte à entrer en concurrence avec la chaîne de l’Etat…


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.