Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Vu de Norge #60 : la Norvège soutient Paris

RUBRIQUES – Chaque mardi, Vu de Norge est un concentré de l’actualité nordique en Norvège.

 

 

Pour Paris

Paris attaqué, Paris cible d’une guerre dont elle ne voulait pas. L’horreur, voilà ce que titrent les journaux après les multiples fusillades et explosions dans la capitale française. Des évènements qui rassemblent le peuple français, mais aussi le monde. Personne ne reste de marbre et certainement pas en Norvège où ils ont connu l’horreur de la tuerie d’Utøya.

Les fondeurs et biathlètes français et norvégiens, à Beitostølen et Sjusjøen, ont ainsi rendu un vibrant hommage aux victimes de Paris sur les réseaux sociaux.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

 

 

Tragic news about the terror in Paris. My condolences goes out to all french people, and everyone else who is involved. #prayforparis ??

Une photo publiée par Johannes Thingnes Bø (@johannesbo) le

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Pray For France! Une photo publiée par Ole Einar Bjørndalen (@oleeinarbjorndalen) le

 

Ces attentats ont fait la Une des médias norvégiens, et ceux présents à Beitostølen, sont allés interviewer les athlètes. Malgré le choc et la douleur, les Français ont ainsi confié à la NRK qu’ils prendraient le départ des épreuves de Beitostølen. Jean-Marc Gaillard avoue ainsi qu’il n’est jamais facile de trouver les mots.

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Quant à Martin Fourcade, il a déclaré qu’il fallait être solidaire et fort et faire du mieux possible pendant les compétitions en hommage à ceux qui sont morts en faisant ce qu’ils aimaient.

 

Revue de web

 

Tarjei Bø, lui, s’est montré surpris que les Français choisissent de concourir samedi mais trouve cela important tout comme Maurice Manificat, assurant qu’il faut continuer à vivre. Même Petter Northug Jr. a accordé un mot à la presse sur les évènements, expliquant que cela est bien entendu un grand choc et une grande peine pour le monde et la France et apportant son soutien à ses rivaux tricolores pour qui il a été dur de prendre le départ.

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Revue de web

 

Mais les athlètes français ont réagi de la meilleure des façons en montrant toute l’étendue de leur talent et, grâce à Robin Duvillard, en signant une belle troisième place.

 

Revue de web

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Nordic Magazine adresse quant à lui, ses plus sincères condoléances aux proches des victimes et son soutien aux rescapés et à tous les habitants de Paris. #PrayforParis

 


Riiber, le jeune prodige

En parallèle de l’ouverture de la coupe du monde de fond à Beitostølen se déroulaient les championnats nationaux de combiné nordique en Norvège. Petit événement dans la sphère de ce sport puisqu’avec la victoire de Jarl Magnus Riiber, le pays a eu son plus jeune champion national de toute l’histoire du combiné.

 

Revue de web

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

A seulement 18 ans, le jeune athlète a surpris son monde en dépassant les célèbres Kokslien, Moan et Klemetsen. En tête après le saut avec 42 secondes d’avance, le Norvégien a réussi à garder la première place. Si les médias avaient de grandes attentes pour le petit prodige, Riiber n’en revient pas et se réjouit de son début d’hiver très prometteur. Quant à ses coéquipiers et rivaux, ils sont tous très impressionnés à l’instar de Magnus Krog, troisième du jour.

Restant prudent, Jarl Magnus Riiber confie tout de même à la NRK qu’il n’a pour objectif que d’être plusieurs fois dans les 10 premiers en compétition, le reste ne sera donc que du bonus à l’instar de son nouveau titre de champion.

 


 

Le fluor interdit en fartage

Depuis qu’il a été révélé que le fluor dans les produits de fartage est très dangereux, l’ingrédient a été retiré de tous les marchés. Une petite révolution dans le monde du ski comme l’annonce la NRK. L’entraîneur de fond, Vidar Løfshus, précise que la mesure sera appliquée dès le 1er janvier 2016. Le chef du fartage, Knut Nystad, pense en revanche que ce ne sera pas le cas avant début 2017 auquel cas, les Norvégiens ont encore une saison tranquille avant de revoir toutes leurs techniques. Malheureusement, ce n’est qu’une mesure européenne et les Russes, Canadiens et Américains pourraient ainsi continuer à utiliser du fluor… D’autres nations européennes pourraient aussi tricher et contourner l’interdiction mais l’équipe norvégienne l’assure : si l’interdiction est appliquée, ils la respecteront.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Mais outre la question morale, l’interdiction du fluor pour les grandes nations du ski d’Europe les mettra en difficulté face à leurs adversaires qui auraient alors un avantage. Nystad déclare donc à la NRK qu’il faut que la FIS décide très vite de la façon dont elle contrôlera toutes les nations pour laisser tout le monde sur un pied d’égalité concernant le fartage. Reste une seule question : par quoi remplacer le fluor ?

 

Revue de web

 

Swix, grand producteur de produit de fartage, nie en revanche dans les médias que cette mesure sera appliquée dès 2016. Le PDG de la marque, Ulf Bjerknes, explique que cela fait longtemps qu’ils se sont préparés à cette interdiction et que cela n’est donc en aucun cas une crise pour le fartage. D’après eux, la décision de nouvelles règles sur le fluor ne sera prise que fin 2016 et applicable d’ici 2019/2020. Bjerknes assure ainsi que tous les farteurs, norvégiens ou autres, seront prêts quand l’interdiction sera mise en place et que le règlement de la FIS sera alors fait de façon équitable pour empêcher la triche.

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Revue de web


 

 

Northug signe un accord avec Bjørn Dæhli

Ce week-end à Beitostølen, Northug est apparu vêtu de la collection nationale Bjørn Dæhli, une nouvelle victoire pour la fédération norvégienne puisque cela veut dire que l’athlète a abandonné pour 3 ans son sponsor Swix. En effet, VG révèle que la marque a signé un contrat de 3 ans, avec exclusivité toute année, avec l’enfant terrible du fond. Après trois longues semaines de bataille, Petter Northug Jr. a donc préféré abandonner pour pouvoir tout de même développé sa ligne de vêtements mais avec un autre partenaire. Il se dit d’ailleurs très content de son choix dans les médias. Quant à l’équipementier Swix, sa courte déclaration consiste à assurer que cela ne change en rien sa visibilité puisque plusieurs athlètes utilisent leurs gants, bâtons, fixations et chaussures.

 

Revue de web

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 


Oslo 2016, moins attirant qu’Oslo 2011

C’est fait ! Oslo 2016 a déjà vendu 40 000 billets sur les 125 000 prévus pour les mondiaux de biathlon. Une vente en plein essor et particulièrement pour les épreuves de relais, de sprint et de poursuite. Les organisateurs révèlent en revanche qu’ils n’espèrent vendre que les 2/3 des billets puisque le stade de Holmenkollen pourrait contenir, sur les 8 jours de compétition, 200 000 personnes.

Petit score face aux vénérés mondiaux du nordique d’Oslo 2011, meilleur score incontesté du stade avec ses 1,2 million de personnes réunies pour les cérémonies et compétitions. Un objectif qui ne sera certainement pas égalé et qui n’est d’ailleurs pas visé par les organisateurs, conscients du phénomène qu’avait représenté l’évènement.

De plus, si le biathlon est capable de réunir un large public en Norvège, moins de places gratuites seront disponibles au contraire des championnats du nordique où la piste était libre d’accès pour la plupart des courses. En revanche, Oslo 2011 aura appris à Oslo 2016 qu’une scène transparente à Karl Johans Gate, dans le centre-ville, serait une grande amélioration. On apprend toujours de ses prédécesseurs…

 

Revue de web


 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Dyrhaug, l’homme le plus sexy de l’année

 

Revue de web

 

Chaque année en novembre, le magazine Elle élit dans chaque pays où il est distribué l’homme le plus sexy de l’année. Deux ans après l’alpin Svindal, cette année, en Norvège, c’est le fondeur Niklas Dyrhaug qui remporte le gros lot en étant élu par ces dames l’homme le plus sexy. Le magazine féminin explique que tout a basculé avec les mondiaux de Falun où les lectrices ont réalisé qu’il était tout à fait possible d’avoir l’air sexy dans une tenue de fond. Merci Mr. Dyrhaug !

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Sélectionné dans l'équipe de France A de ski de fond la semaine dernière, Maurice Manificat n'a jamais douté sur l'arrêt ou non de sa...

Ski de fond

Voici le calendrier de la prochaine saison de coupe du monde de ski de fond.

Ski de fond

Elle n'a pas pu se tenir l'hiver dernier. L'étape française de la coupe du monde, qui aura pour cadre le stade des Tuffes, figure...

Biathlon

Emilien Jacquelin a révélé se faire de nouveau opérer dans deux semaines. Le but ? Retirer la plaque de métal logée dans son poignet...

Ski de fond

La Fédération française de ski vient de dévoiler la composition de ses groupes nationaux pour l'hiver 2022/2023. Découvrez les fondeurs sélectionnés.

Ski de fond

En plus de son rôle de directeur sportif du Team Vercors Isère, Robin Duvillard devient entraîneur du groupe OPA Cup. Par ailleurs, l'équipe dauphinoise...

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Combiné nordique

Grand perdant des Jeux de Pékin, Jarl Magnus Riiber a confié à son directeur sportif vouloir disputer encore deux éditions des JO.