Vu de Norge #65 : God jul !

RUBRIQUES – L’actualité nordique en Norvège, c’est dans Vu de Norge et sur nordicmag.info

 

 

Un Joyeux Noël des sauteurs norvégiens

Engelberg marque la dernière compétition avant Noël et la mythique Tournée des 4 Tremplins en saut à ski. Les Norvégiens ont tenu, pour l’occasion, à souhaiter un Joyeux Noël personnellement à tous les fans de saut, français et étrangers, ainsi qu’aux lecteurs de Vu de Norge !


Weng et Johaug en Norvège pour Noël, Sundby dans les alpes

Si beaucoup de fondeurs vont rester dans les Alpes en altitude pour Noël avant le Tour de Ski, ce ne sera pas le cas pour Heidi Weng et Therese Johaug qui refusent de sacrifier les fêtes en famille en Norvège. Les deux fondeuses sont donc rentrées juste après leur dernière course à Toblach bien qu’il aurait été meilleur pour les compétitions d’y rester pour le réveillon de Noël. Mais, comme elle le confie à VG, Johaug ne se voit pas passer les fêtes de fin d’année loin de chez elle. Elle avoue même adorer cette période et avoir un vrai esprit de Noël. La leader du général ne se voyait donc pas profiter de ce moment loin des siens et de son petit ami Nils Jakob Hoff tout comme Heidi Weng qui rentrera au chalet familial pour les fêtes et pour aller chercher la neige.

Mais si elles ne pensent pas que cette perte d’altitude entraînera une méforme sur le Tour de Ski, ce n’est pas le cas de leurs coéquipiers Northug, Røthe et Sundby qui resteront dans les Alpes. Ce dernier, porteur du maillot jaune, explique qu’il compte bien optimiser ses chances de remporter le Tour en restant en altitude où se déroulent toutes les étapes… quitte à passer les fêtes loin de son pays. Heureusement, le Père Noël passe partout dans le monde !

 

Norge-Johaug

 


 

Le dilemme de Noël de Bjørndalen

Depuis 1993 Bjørndalen n’a pas passé Noël en Norvège, profitant de la neige et l’altitude des Alpes avant Oberhof et les étapes suivantes. Et si le choix a toujours été aisé, ce ne fût pas le cas cette année. A cause du manque de neige en Europe centrale, s’il faisait le choix de rester en altitude, il aurait dû s’entraîner dans son camion et même si les conditions d’entraînement y sont très bonnes, elles ne sont pas optimales pour être fin prêt aux mondiaux d’Oslo. Il avouait donc à la NRK qu’il ne se déciderait qu’après Pokljuka. Et puisque la légende du biathlon a réussi à monter de nouveau sur le podium en Slovénie, il a décidé de faire une entorse à sa tradition vieille de 22 ans et de rentrer s’entraîner en Norvège plutôt qu’en altitude. Un choix qui lui amène aussi du baume au cœur puisque le Noël norvégien lui manque comme il le confie à la NRK. Bjørndalen passera donc les fêtes en famille où il se concentrera sur un entraînement de base.

Un premier Noël chez soi en 22 ans, ça se fête !

Norge-Bjoerndalen

 


 

L’IBU, Robin des Bois du ski

A Hochfilzen, 27 nations ont participé au relais de biathlon soit presque deux fois plus que le nombre de participants en relais de fond. En général en biathlon, bien plus de pays qu’avant sont représentés du fait d’un énorme travail fait par l’IBU pour équilibrer les différences entre les géants que sont Norvège, Allemagne, Russie ou France face aux plus petits. Refusant pourtant le titre de Robin des Bois, le président de l’IBU Besseberg explique à la NRK que les plus forts pays donnent plus de fonds qui sont redistribués aux petites équipes afin qu’elles deviennent des nations plus solides et pesant plus dans la coupe du monde. Un procédé qui fonctionne à merveille comme les spectateurs ont pu le voir à Hochfilzen lorsque la Lettonie a mené pendant quelques tours le relais masculin. Rastorgujevs, leader de l’équipe, admet bien volontiers qu’il serait d’ailleurs impossible à son pays d’acheter le matériel nécessaire sans l’aide de la fédération internationale de Biathlon.

Un esprit de partage dont fait moins preuve la fédération de fond où les grandes nations comme la Norvège règnent sans partage avec, par exemple, un triplé norvégien lors du relais masculin à Lillehammer. Même si la FIS tente de rendre son système financier plus égalitaire, elle n’est pas au niveau de l’IBU qui se dit fière de sa ligne de conduite, admettant qu’ils « volent » les plus forts pour donner aux plus faibles pour que la période où seules 3 ou 4 équipes amassaient toutes les médailles ne revienne plus.

Un esprit de Noël qui devrait en inspirer plus d’un…

 


 

Le cadeau norvégien aux Anglais

La tactique norvégienne d’utiliser les dossards des Anglais pour leurs techniciens en échange de datas avait fait polémique comme on vous l’expliquait dans le numéro 62. Et bien cela continue depuis que, fait historique, un Américain et un Anglais ont fait podium sur la coupe du monde de fond, ce week-end, lors du sprint. Fait nouveau aussi, aucun Norvégien n’était présent sur le podium.

Les Scandinaves se seraient-ils fait prendre à leur propre jeu ? « Au moins il n’y a plus de controverse », ironise Vidar Løfshus au micro de VG. Comme il l’explique, l’accord au départ était bien que l’équipe britannique puisse utiliser toutes les données récoltées par les farteurs norvégiens utilisant leurs dossards, libre à eux ensuite de suivre leurs conseils ou non. Il semblerait donc qu’ils aient choisi la voix de la sagesse au vu de leurs récents résultats. Le coach anglais en est d’ailleurs très heureux, confiant que c’est une étape très importante pour son équipe qui reste toute petite parmi les géants du fond.

Mais malgré ce partage, les Norvégiens restent très surpris de la performance d’Andrew Young qui fera tout pour réitérer l’exploit et élever sa nation au rang d’outsiders du fond à surveiller.

Norge Nothug


 

Papa Noël ramène leurs victoires à Bjørgen et Northug

Avant ce mois de décembre 2015, les victoires au Tour de Ski ne comptaient pas dans le compte des victoires en coupe du monde. Marit Bjørgen comptait donc 75 victoires et Petter Northug Jr. 18. Mais ça, c’était jusqu’à ce que le Père Noël de la FIS passe un peu en avance et décide d’ajouter leurs victoires sur les différents Tour de Ski à leurs totaux respectifs. Marit Bjørgen détient maintenant le record de 102 victoires sans avoir participé à une seule étape cette saison, plus que la légende du biathlon Bjørndalen qui en totalise 95. Quant à Northug, s’il n’avait qu’un petit score sur les étapes de coupe du monde, ses victoires sur le Tour ajoutées, il passe à 36 succès, soit 6 de plus que Gunde Svan. Un nouveau comptage que Northug trouve juste comme il l’explique à la NRK. Désormais, la FIS a donc décidé de compter les victoires de chaque compétition du Tour de Ski plutôt que seulement celle du général.

Merci Papa Noël !

Drammen-Marit Bjoergen

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.