Vu de Norge #66 : Petter Northug meilleur athlète de l’année

RUBRIQUES – Chaque mardi, l’actualité nordique en Norvège, c’est avec Vu de Norge.

Petter Northug élu meilleur athlète 2015

Comme tous les ans, la Norvège élit en fin d’année son meilleur sportif. Et s’il doutait d’obtenir le titre, c’est finalement bien Petter Northug Jr. qui a été choisi meilleur athlète de l’année 2015 grâce à sa rafle de médailles à Falun. Pour les quotidiens VG comme Dagbladet, les lecteurs ont élu le fondeur pour la première fois de sa carrière. Malgré son accident du 4 mai 2014 qui avait défrayé la chronique, le peuple Norvégien a pardonné son enfant terrible et lui a offert l’une des récompenses qui lui manquaient : la reconnaissance de tout un peuple. Un véritable honneur pour celui qui tient par-dessus tout à rendre sa patrie fière comme il le confie à Dagbladet. Un accomplissement aussi pour celui qui a dominé les mondiaux nordiques de Falun en février en ramenant l’or qui lui manquait en sprint et en adjugeant une victoire mémorable à la Norvège devant la Suède en relais.

Quant à ce qui concerne le classement de VG des 100 meilleurs sportifs de l’année, si Northug y était apparu 10 fois, c’est la première fois qu’il le domine. Sa réaction au micro du quotidien national ? « C’est fou le nombre de bons athlètes en Norvège » s’exclame-t-il lorsqu’il voit son classement en 2009, 2010 et 2011, les meilleures années de sa carrière jusque là. Mais si c’était ses meilleures saisons, n’a-t-il pas l’impression d’avoir voler sa victoire en 2015 ? « C’est aux autres d’en juger ». Et de toute évidence, les lecteurs et fans l’ont jugé digne de la récompense. De quoi donner des ailes à Petter Northug Jr. qui a finalement décidé de continuer jusqu’aux Jeux Olympiques 2018, lui qui n’imaginait pas revivre le rêve des JO après Sochi.
 
Norge-Northug
 


Le fils de Bjørgen promis à un grand avenir

Marit Bjørgen a eu droit à un beau cadeau : son petit garçon est né… et ce petit chanceux est promis à un bel avenir. En effet, le nouveau né n’a pas seulement des parents célèbres mais il partage aussi la date de naissance de deux champions : Aksel Lund Svindal et Alexander Hetland. Un cercle très fermé dans le monde du sport accueille donc un nouveau membre : ceux qui ont leur anniversaire le 26 décembre. « Ce n’est pas forcément un avantage d’être né en fin d’année », explique pourtant l’ancien nageur Hetland à Dagbladet, puisque leurs rivaux nés en janvier se développent plus rapidement qu’eux. Malgré tout, s’ils partent tous les 3 avec un handicap, déjà deux d’entre eux sont champions dans leurs disciplines respectives. Et avec deux parents médaillés olympiques, le bébé de Marit Bjørgen et Fred Børre Lundberg ne devrait pas avoir de mal à suivre les pas de ses géniteurs. Avec 10 médailles olympiques en fond du côté de sa mère et 4 en combiné par son père, l’enfant est destiné à un beau palmarès. Un héritage qui ne sera pas des plus faciles à porter pour le nourrisson déjà attendu au tournant par les médias… Avoir des parents si médaillés, ce n’est peut-être finalement pas un cadeau !
 
Marit

 



Trop d’athlètes, pas de victoire ?

Outre la menace qui planait sur les étapes d’Oberstdorf du fait d’un manque de neige finalement résolu, les Norvégiens craignent aussi de voir leurs chances diminuées. La raison qui terrifie la plus grande équipe du moment ? Sa densité justement. Trop d’athlètes peuvent prétendre à une victoire sur une étape et donc amenuiser les chances des autres, comme Martin Johnsrud Sundby, de remporter le général du Tour. Si Sundby ou Northug pourront gagner des points bien que leurs équipiers prennent des victoires, ils pourraient perdre de précieuses secondes face à la monstrueuse ascension qui les attend à la fin du Tour de Ski comme chaque année. Mais Vidar Løfshus, entraîneur de l’équipe masculine, craint aussi que ce ne soit pas ses athlètes qui s’imposent au profit de leurs rivaux comme l’Italien Pellegrino, pressenti pour voler la vedette aux sprinteurs scandinaves.

Tout sera donc étudié dans le plus grand intérêt de leurs hommes forts lors de la sélection des 10 fondeurs qui prendront part au Tour de Ski. Il ne s’agirait pas de voir la victoire s’envoler… ou plutôt skier au loin.
 
Martin Johnsrud Sundby (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)


Les bonnes résolutions de Johannes Thingnes Bø et Fanny Horn Birkeland

Si la saison a bien commencé pour une partie de l’équipe norvégienne de biathlon, ce n’est pas le cas pour tout le monde à l’instar de Johannes Thingnes Bø. Le cadet de la fratrie a en effet été incapable de jouer aux avant-postes pendant cette première période précédant Noël. Une situation difficile pour celui qui était vu comme le jeune prodige qui prendrait la suite de Bjørndalen, Svendsen et son aîné Tarjei. Mais malgré tout, le jeune Bø explique à la NRK que la pause des fêtes de Noël a été très bonne pour lui, lui permettant de se reconcentrer et de retrouver les joies du biathlon. Il l’assure donc : sa seconde partie de saison sera différente de la première et il sera prêt pour les mondiaux à Oslo en mars.

 

 

De son côté, Fanny Horn Birkeland a elle aussi pris de bonnes résolutions qu’elle a déjà commencé à mettre en application. En effet, après la saison 2013/2014, la biathlète avait perdu sa motivation mais avait décidé de changer de méthode et de se donner deux ans de plus. Elle a ainsi modifié son alimentation et son entraînement qu’elle a pu faire en compagnie de son nouveau mari et coéquipier, Lars Helge Birkeland. Le travail avec Stian Eckhoff a aussi eu de très bons effets sur la jeune femme de 27 ans, lui permettant de devenir une biathlète plus complète. De plus, l’attrait de championnats du monde à domicile est devenu la plus grande motivation possible pour cette native d’Holmenkollen. Son travail physique combiné à un travail sur son mental a ainsi porté ses fruits lorsqu’elle a remporté à Ruhpolding, en janvier l’hiver dernier, sa première victoire. Et pour cette année, elle le promet, c’est en mars à Oslo qu’elle sera au mieux de sa forme.


De nouvelles combinaisons de saut pour la nouvelle année ?

Depuis le début de l’hiver, les Norvégiens se sont vus disqualifier un nombre de fois record pour combinaison non conforme. Un vrai problème pour une équipe en pleine forme qui peut sans hésitation jouer sur le devant de la scène lors de la Tournée des 4 Tremplins qui débute cette semaine. Clas Brede Bråthen, chef du saut norvégien, avoue à la NRK que malheureusement, ils n’ont pas encore trouvé la cause de ce problème d’équipement. Il s’accorde pourtant avec la FIS pour dire que de telles lacunes ne devraient pas advenir à un si haut niveau et que tout sera mis en œuvre pour y remédier. Toute l’équipe technique scandinave étudie donc la question, admettant que si certaines erreurs sont évidentes et faciles à régler, d’autres comme celle qui a valu à Fannemel d’être évincé de la compétition d’Engelberg restent un mystère pour eux. Si la FIS a durci les règles en matière de combinaison de saut, les autres équipes paraissent s’y être mieux adaptées que celle de Stöckl. Jacobsen, ancien sauteur et consultant à la NRK, ne pense pas pour autant que cela soit une question de triche mais plutôt de paresse. En effet, ses anciens coéquipiers n’auraient peut-être seulement pas assez vérifié leur équipement d’où leurs erreurs trouvées lors des contrôles. Bråthen, de son côté, promet que tout sera réglé d’ici la Tournée pour que ses athlètes aient toutes leurs chances face à leurs rivaux.
 
Tom Hilde

 


 

Oslo 2016 a déjà tous ses bénévoles

Les organisateurs d’Oslo 2016 peuvent se réjouir de commencer l’année en beauté. En effet, ils n’ont plus à se soucier du recrutement de leurs bénévoles pour l’événement le plus important du calendrier d’Holmenkollen cette saison : les mondiaux de biathlon en mars. Comme le révèle le journal Dagbladet, l’organisation avait besoin de 1300 bénévoles et en moins de 3 mois, ils ont reçu plus de 1650 candidatures, bien au-delà de leurs espérances. Le responsable des bénévoles explique ainsi dans un communiqué qu’il est incroyable de voir combien de personnes veulent participer à l’événement et le promouvoir. Si vous vouliez votre place, il est donc trop tard… En revanche, il reste des tickets à vendre pour les compétitions.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.