Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Vu de Norge, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazinebiathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Canva/Nordic Magazine

Vu de Norge

Vu de Norge à Pékin #11 : Joergen Graabak roi des Jeux de Pékin 2022 ?

Vu de Norge se met à l’heure olympique ! Tous les jours et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne à Pékin.

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Graabak en or en combiné nordique

Un Jarl Magnus Riiber retrouvé et deux Norvégiens tout en haut du podium. L’équipe de combiné nordique est à la fête aujourd’hui même si leur leader serait bien retourné se terrer en isolement après son erreur de parcours sur le 10 km. 

« Avec l’or et l’argent, il est le Roi de ces Jeux », commente Torgeir Bjørn, expert NRK, en parlant de la performance de Jørgen Graabak. Car oui, le Norvégien impressionne encore aujourd’hui. « Je n’y croyais pas jusqu’à l’entrée dans le stade, raconte le combiné. Là, j’ai senti que je pouvais y aller, que j’avais une chance alors j’ai donné tout ce que j’avais. C’est peut-être comme ça qu’on s’inscrit dans la légende, en ne lâchant rien. »

Joergen Graabak, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Joergen Graabak (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Le natif de Trondheim prend ainsi son deuxième titre olympique après celui acquis en 2018 à Sochi. « J’ai travaillé avec acharnement, je suis incroyablement heureux que ça ait porté ses fruits, c’est un grand moment pour moi », conclut le Norvégien. 

Et pour sa femme et son futur bébé aussi ! « J’ai dû m’allonger par terre car c’était la fête dans mon ventre, j’ai cru que le bébé allait naître avant l’arrivée », confie Ida Bekken à VG, toujours aussi heureuse pour son champion.

Joergen Graabak, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Joergen Graabak (NOR) – Thibaut/NordicFocus

De son côté, Jens Lurås Oftebro prend sa première médaille olympique, avec la manière. « Après le saut, je ne me voyais pas réussir ma course mais on sait que tout est possible, dit-il à la NRK. Au final, je suis très satisfait, j’ai très bien géré mon effort. J’ai fait énormément de sacrifices pour être ici, être à la hauteur, c’est une belle récompense. »  

De son côté, Riiber ne peut que se réjouir pour ses coéquipiers. « Avec mon erreur, j’ai eu peur d’avoir abandonné la Norvège, que personne n’aurait de médailles mais finalement, ils ont été incroyables, c’est agréable de savoir que nous sommes autant à pouvoir performer », juge le numéro 2 mondial. « Nous aurions même pu faire le triplé », estime Ivar Stuan, directeur sportif de la discipline.  

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic







Le team sprint sans Johaug

Elle semble être la seule de l’équipe de ski de fond féminine à être arrivée en forme à Pékin : jusqu’ici, seule Therese Johaug a remporté des médailles. Même en relais, les Norvégiennes ont dû s’avouer vaincues. Alors quid du team sprint demain ? 

Après réflexion, Ola Vigen Hattestad a choisi de sélectionner Tiril Udnes Weng et Maiken Caspersen Falla. « Nous pratiquons assez peu cet exercice mais nous savons qu’il faut des capacités de sprinteuses et d’endurance dans le même temps, révèle l’entraîneur à TV2. Nous pensons donc qu’en alignant ces deux fondeuses, nous aurons la meilleure équipe possible. » Le coach reconnaît tout de même qu’ils ont hésité à prendre Johaug. « Nous avons discuté au sein de l’équipe, nous avons demandé l’avis de tout le monde et finalement, on s’est dit que même si elle avait de très bonnes chances sur ce team sprint, elle devait se préserver pour le 30km », se justifie Hattestad. 

Therese Johaug, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Therese Johaug (NOR) – Modica/NordicFocus

Pour les experts du ski de fond chez TV2, c’est une erreur. « Oui, Falla est bien meilleure que Johaug sur cet exercice, surtout quand elle est en forme, réagit Petter Skinstad. En revanche, il aurait fallu l’associer à Therese car elles se complètent, surtout sur une piste si exigeante. »

Pour Skinstad, la Norvège a ainsi peu de chance de prendre le titre. « Nous sommes des outsiders sur cet exercice », explique-t-il clairement. « Nous ne sommes en effet pas les grandes favorites mais nous avons une occasion de nous frotter aux meilleures et je suis heureuse d’y participer avec Maiken », lui répond Tiril Udnes Weng. « J’ai hâte d’y aller », confirme Maiken Caspersen Falla. Et si elles n’ont plus rien à perdre, elles pourraient être d’autant plus dangereuses… 

Tiril Udnes Weng, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Tiril Udnes Weng (NOR) – Modica/NordicFocus

De quoi réjouir les Suédois. « Je suppose que l’équipe suédoise voyait Therese comme un facteur difficile à prendre en compte car on ne l’a jamais vue sur ce type d’exercice et ça peut faire peur alors qu’ils savent gérer Tiril Udnes Weng et Maiken Caspersen Falla », estime Tomas Petterson au micro de TV2.


La Norvège déçue, l’Allemagne tricheuse ?

Sur le podium provisoire jusqu’aux tous derniers sauteurs, la Norvège a finalement échoué à la 4e place hier lors du concours par équipes de saut à ski. Une grosse déception pour les hommes d’Alexander Stöckl. Marius Lindvik, en or deux jours avant, s’en veut. « Je n’avais pas assez de portance, je ne pouvais pas vraiment faire autrement », explique-t-il à la NRK

Marius Lindvik, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Marius Lindvik (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Daniel Andre Tande fait le même constat. Après avoir échoué à 124m, il fait signe à la caméra que les conditions dans lesquelles il a été lancé ne lui laissaient aucune chance. « C’est terriblement énervant, ce n’est absolument pas agréable de sauter dans ces conditions, dit-il après la compétition. Nous avons eu de moins bonnes conditions que ceux qui sont médaillés, j’ai l’impression. Nous avons fourni des performances assez bonnes pour mériter une médaille aujourd’hui. »

Halvor Egner Granerud n’est pas plus satisfait après avoir perdu 20 mètres entre les deux manches. « Je ne comprends pas, ça ne fonctionne pas », réagit-il, frustré. « Nous avions une équipe assez forte pour gagner, c’est extrêmement dommage », ajoute Robert Johansson. En revanche, pas question d’accabler l’un d’entre eux, l’équipe reste solidaire. 

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






Halvor Egner Granerud, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Halvor Egner Granerud (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Le saut norvégien ne repart donc qu’avec une médaille. « Mais n’oublions pas que notre équipe a été très touchée par le coronavirus, ça a été un réel défi de former une équipe compétitive pour ces deux semaines, rappelle Alexander Stöckl, leur entraîneur. Nous aurions aimé une médaille par équipe mais tant pis, nous avons fait de notre mieux. »

En revanche, la pilule est difficile à passer au niveau des combinaisons allemandes. Il faut dire que c’est la Mannschaft qui leur vole le bronze pour moins d’un point. Et si les sauteurs allemands avaient utilisé des combinaisons trop grandes ? « Les images parlent d’elles-mêmes », commente Halvor Egner Granerud au micro de TV2. Mais la sentence est tombée : aucun Allemand n’a été disqualifié. Injustice ? Les Norvégiens laissent au bon soin de chacun de se faire leur opinion en regardant les images. « Nous faisons confiance aux inspecteurs de la FIS », conclut Alexander Stöckl. 


Et ailleurs ? 

L’or en biathlon, l’or et l’argent en combiné nordique. La Norvège fait une belle moisson aujourd’hui. Elle remporte aussi l’argent en big air masculin grâce à Mons Røisland et l’or sur la poursuite par équipes masculine du patinage de vitesse. 

En revanche, pas de médaille en big air féminin, en slopestyle féminin, en descente féminine, en poursuite par équipes sur le patinage de vitesse féminin. Le bob à deux masculin ne ramène pas non plus de métal. 

Avec un total de 12 médailles d’or, 7 en argent et 7 en bronze, la Norvège est désormais loin en tête au tableau des médailles, devant l’Allemagne et les Etats-Unis. 


Hors piste

Emil Hegle Svendsen ne commente pas ces Jeux olympiques pour les chaînes norvégiennes. Pour VG, pourtant, il a accepté de réagir à la course d’Eduard Latypov sur le relais masculin ce matin. « Je compatis énormément à sa déception, déclare le retraité. J’imagine toute la culpabilité qu’il ressent car j’ai connu la même chose à Sochi en 2014. Mais il ne fait pas partie de l’équipe norvégienne et j’espère vraiment que ses coéquipiers et le staff russe seront gentils avec lui. »

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






En voyant les propos de l’entraîneur russe, Yuri Kaminsky, l’ancien biathlète n’a pu s’empêcher de réagir. « C’est une tragédie », a commenté le coach. « Non, il a tenté sa chance dans des conditions difficiles et c’est normalement un très bon tireur, ça arrive », répond Svendsen. « Je m’excuse, je n’ai pas bien fait mon travail, j’ai déçu tout le monde, a déclaré Latypov à l’arrivée. Mes coéquipiers m’ont soutenu à l’arrivée, merci à eux. »

Eduard Latypov, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Eduard Latypov (ROC) – Manzoni/NordicFocus

Côté norvégien, si l’on compatit à la douleur de Latypov, on encense aussi Vetle Sjåstad Christiansen. « Il a couru comme Petter Northug aujourd’hui ! C’était incroyable de voir son dernier tour, commente Tarjei Bø. Il a attendu que Quentin fasse tout, il a joué aux échecs et il a gagné. C’était très cool de le voir battre au sprint le Roi de ces Jeux. » 

Christiansen le sait bien : il a sûrement énervé Quentin Fillon-Maillet. « Heureusement que Siegfried ne m’a pas appris trop de mots en français car je ne pense pas que Quentin m’ait dit des choses gentilles quand je l’ai passé », plaisante-t-il au micro de TV2. Siegfried Mazet, justement, l’a lui aussi comparé à Northug, affirmant que c’était seulement du beau sport. Sans rancune les Bleus ? 


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Au-dessus du lot, la Norvégienne Emilie Fleten remporte ce samedi la Janteloppet, ultime levée de la Ski Classics 2023/2024.

Ski de fond

C'est le Norvégien Torleif Syrstad (Lager 157 Ski Team) qui triomphe, ce samedi, de la Janteloppet, ultime course de la Ski Classics 2023/2024.

Biathlon

10:13. Ces derniers jours, quelques semaines après la fin de la coupe du monde, l’Union internationale de biathlon (IBU) a procédé aux scrutins pour...

Ski de fond

Après avoir traversé un hiver compliqué, Victor Lovera revient sur les raisons de cette difficile saison au micro de Nordic Magazine.

Biathlon

Pour Nordic Magazine, la Franc-Comtoise Coralie Langel a accepté de se confier longuement pour revenir sur sa saison 2023/2024, marquée par le gain du...

Ski de fond

Cet été, Johannes Hoesflot Klæbo s'entraînera au sein de l'équipe nationale norvégienne de ski de fond.

Biathlon

Ce vendredi, le tribunal du district de Buskerud a condamné Anders Besseberg, ancien président de l'IBU, à trois ans et un mois de prison...