Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Vu de Norge, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazinebiathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Canva/Nordic Magazine

Vu de Norge

Vu de Norge à Pékin #6 : les Norvégiens au secours d’Emilien Jacquelin

Vu de Norge se met à l’heure olympique ! Tous les jours et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne à Pékin.

Emil Iversen écarté

Ecarté du 15km classique des Jeux, Emil Iversen voit rouge. « J’ai le sentiment d’avoir été poignardé dans le dos », commente-t-il au micro de la NRK. Le Norvégien pourrait bien ne prendre part à aucune course à Pékin« J’ai perdu toute confiance dans le staff, continue le fondeur. Nous sommes habitués à nous battre pour chaque place mais là, ça n’a pas été fait de la bonne façon. » Embêté, le coach du fond norvégien a voulu montrer son soutien à l’athlète : « nous comprenons sa déception, c’est normal, répond Eirik Myhr Nossum, son entraîneur. Je le prends très à coeur car je pense être proche de mes athlètes, son sentiment m’attriste. »

Mais pour certains, c’est la décision de l’emmener aux Jeux qui pose problème depuis le départ. « Ils n’auraient pas dû le sortir du Tour de Ski avant qu’il ait pu faire ses preuves si c’est pour l’emmener et ne pas le faire participer, estime Fredrik Aukland, expert NRK. Les coachs ont fait une erreur, d’autres auraient pu prendre sa place. » « C’est illogique de l’emmener en Chine si c’est pour ne pas courir ! confirme son collègue Torgeir Bjørn. A part Klæbo et Johaug, ils ont tous été sélectionnés trop tôt. »

Emil Iversen, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Emil Iversen (NOR) – Modica/NordicFocus

De son côté, Nossum a rappelé qu’il restait des courses et qu’Iversen, toujours l’un des meilleurs de l’équipe norvégienne, pourrait encore avoir sa chance sur le relais, le team sprint ou même le 50km. « Je pense qu’il se remettra à skier très vite, commente son père et entraîneur de l’équipe féminine, Ole Morten Iversen, au micro de TV2. Pour le moment, il a l’impression que tout est noir et triste mais ça lui passera. J’ai essayé de le réconforter du mieux possible, je suis ennuyé pour lui et j’espère qu’il ira vite mieux. »

Les larmes aux yeux, Iversen a fini par accepter son sort et a promis d’aller sur le bord de la piste encourager ses coéquipiers. « Espérons qu’il garde le moral », conclut Johannes Høsflot Klæbo.


Comment Johaug a failli perdre l’or

Si elle a bien accroché une deuxième médaille d’or individuelle à son palmarès aujourd’hui, Therese Johaug a bien failli être battue par Kerttu Niskanen ce matin. Il faut dire qu’à mi-course, elle perdait pas moins de 11 secondes sur la Finlandaise ! « J’ai mal calculé mon coup », plaisante la Norvégienne au micro de TV2.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

En fait, ce n’est pas elle qui a mal calculé mais son frère : Karstein Johaug. « On a parlé de la course hier et il m’a dit de m’économiser sur la montée après le cinquième kilomètre pour éviter de reproduire la course de combiné d’hier », explique la fondeuse. Johaug a ainsi voulu s’économiser… Mais a bien failli manquer le titre pour cette raison ! « Il m’a hurlé dessus après en me disant que je devais ralentir, pas perdre 11 secondes, continue-t-elle en riant. En revanche, les deux minutes qui ont séparé nos arrivées à Kerttu et moi ont été très longues. »

Therese Johaug, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Therese Johaug (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Au final, moins d’une demi-seconde sépare les deux athlètes. « C’était très excitant et je suis très heureuse que les secondes soient tombées de mon côté », confie la Norvégienne, toujours à TV2. « Elle est dans une classe à part », commente Petter Northug Jr, son ancien coéquipier.

En revanche, pas de panique, si certains ont entendu des rumeurs de retraite à l’arrivée de cette course, Therese Johaug les a aussitôt démenties, affirmant que ce ne serait pas sa dernière course de fond.


Les Norvégiens veulent aider Jacquelin

Emilien Jacquelin n’a pas connu l’individuel de ses rêves aux Jeux. Touchés par le dépit du Français après sa 72e place, les Norvégiens aimeraient lui venir en aide. « Je l’apprécie beaucoup et je comprends son émotion, explique Johannes Thingnes Bø au quotidien Dagbladet. Je pense qu’il est encore jeune et il doit simplement retrouver le plaisir de faire du sport pour redevenir le meilleur. Mais ça, il le sait déjà. »

Emilien Jacquelin, Johannes Thingnes Boe, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Johannes Thingnes Boe (NOR), Emilien Jacquelin (FRA) – Thibaut/NordicFocus

Johannes Thingnes Bø, parlant au nom de ses coéquipiers et de lui-même, souhaite donc proposer à Jacquelin de le remettre sur pieds. « Nous serions ravis de l’aider à retrouver du plaisir », affirme-t-il. « En Norvège, nous partons du principe que le sport doit être un plaisir, c’est la pierre angulaire de notre pratique alors nous voulons l’aider, confirme Vetle Sjåstad Christiansen. Et s’il ressent trop de pression, ce n’est pas une défaite de vouloir changer de manière de faire ou même changer de voie. Il n’y a pas que le biathlon dans la vie, il doit prendre soin de sa santé mentale. »

Un soutien sans faille des Norvégiens pour leurs meilleurs adversaires : l’équipe de France.


Et ailleurs ?

Peu de médailles aujourd’hui pour la Norvège. Hormis l’or de Therese Johaug, seul Aleksander Aamodt Kilde ramène une breloque, en argent cette fois, sur le combiné du ski alpin.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

La Norvège se classe toujours deuxième du classement des nations avec 12 médailles dont 5 en or.


Hors piste

Hier, le combiné nordique a fait son entrée en lice dans ces Jeux olympiques. Si les hommes sont présents aux Jeux d’hiver depuis 1924 (soit presque 100 ans !), les filles, elles, n’ont pas cette opportunité.

Si elles ont enfin une coupe du monde et ont été inscrites aux Championnats du monde en 2021 à Oberstdorf, il n’y a pour le moment aucune information sur leur participation aux Jeux. Pire, c’est actuellement le seul sport à n’offrir leur chance aux JO qu’aux hommes et pas aux femmes.

« Espérons que dans quatre ans, elles seront autorisées à y participer, sinon, ce serait un échec pour la lutte pour l’égalité hommes-femmes », réagit la commentatrice TV2 Mina Finsted Berg. L’entraîneur du combiné féminin norvégien, Thomas Kjelbotn, est du même avis.

Gyda Westvold Hansen, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Gyda Westvold Hansen (NOR) – Volk/NordicFocus

Gyda Westvold Hansen, leader du groupe norvégien et de la coupe du monde féminine, tient elle aussi à se faire entendre. « Nous aimerions vraiment avoir cette opportunité, dit-elle. En revanche, je ne veux me concentrer que sur le positif et la bonne façon de changer les choses, pas sur ceux qui ne veulent pas de nous et sont dans la négativité. Nous avons vu une belle évolution dans notre sport ces dernières années, plutôt rapide alors nous pouvons espérer être aux Jeux en 2026 », conclut l’athlète, optimiste.


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Combiné nordique

Découvrez le calendrier de la coupe du monde 2022/2023 de combiné nordique, avec notamment un week-end à Chaux-Neuve (Doubs) pour les hommes.

Biathlon

Par le biais de son compte Instagram, l'IBU pose cinq questions à ses fans sur Emilien Jacquelin. C'est désormais à vous de jouer pour...

Ski nordique

10:05. À peine les championnats du monde de ski nordique 2027 attribués à Falun (Suède), ce mercredi, les candidatures commencent à voir le jour...

Ski de fond

Le Lager 157 Ski Team a dévoilé ce jeudi son équipe pour la saison prochaine. Parmi les nouvelles têtes se trouve le jeune prodige...

Ski de fond

18:40. À 22 ans, la fondeuse du Team Nordic Panthers, Marie Saillet, a décidé de prendre sa retraite sportive ce jeudi. La jeune femme...

Ski nordique

Ce mercredi et ce jeudi a eu lieu le 53e Congrès de la FIS. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce qu'il s'est...

Combiné nordique

15:20. Il ne pouvait pas avoir plus beau cadeau d’anniversaire. Le Japonais Akito Watabe, spécialiste de combiné nordique, a assisté à la naissance de...

Ski nordique

11:30. Cela ne faisait aucun doute, puisqu’il était le seul en lice. Intérimaire jusqu’à ce jeudi, à l’occasion du Congrès de la FIS, le...