Vu de Norge aux Jeux #8 : Krüger confirme

Olympique

JEUX OLYMPIQUES – Nouveau : durant la quinzaine olympique de Pyeongchang, Nordic Magazine vous propose un rendez-vous quotidien, Vu de Norge spécial JO. Ou quand les Jeux sont vus et décryptés par les médias norvégiens.

 

  • Retour sur… une journée historique

Le jeudi 15 février 2018 restera inscrit dans les mémoires des Jeux olympiques d’hiver norvégiens. Avec trois médailles d’or, deux d’argent et une de bronze, jamais les Scandinaves n’auront fait une telle récolte en une seule journée ! « C’est l’un des plus grands jours de l’histoire du sport norvégien », commente Johan Kaggestad, expert TV2. Le précédent record remonte au 18 février 1952 où l’équipe olympique avait pris trois titres et deux breloques en bronze.

olympique, Pyeongchang 2018, biathlon, ski de fond

Mais c’est aussi une journée historique sur d’autres plans : première médaille féminine en alpin depuis 1936, plus vieux titre de champion olympique pour Svindal à 35 ans, premier skieur alpin à remporter le super-G et la descente aux JO, première fois que deux coéquipiers font le doublé sur la descente olympique, première médaille d’or en descente pour Svindal, première aussi pour Ragnhild Haga et Johannes Thingnes Bø.

Biathlon, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,

Johannes Thingnes Boe (NOR) celebrates with team norway – Manzoni/NordicFocus.

Charlotte Kalla (SWE), Ragnhild Haga (NOR), Krista Parmakoski (FIN), Marit Bjoergen (NOR) – Modica/NordicFocus.

« Je crois que le bon mot est fantastique, affirme Kaggestad. C’est une superbe réussite pour l’équipe et les favoris ont montré qu’ils savaient surmonter la pression. » Tore Øvrebø, l’un des dirigeants de la fédération norvégienne est lui aussi ravi : « je suis surtout heureux pour nos athlètes, insiste-t-il. Ils sont bien préparés, ils ont de très bons résultats et c’est le plus important pour moi. »

La Norvège, avec 19 médailles aujourd’hui dont 6 en or, reste 2e du tableau des médailles derrière l’Allemagne.

 


  •  Krüger confirme

Olympique, ski de fond, Pyeongchang

Simen Hegstad Krueger (NOR), Martin Johnsrud Sundby (NOR) – Modica/NordicFocus. 

S’ils ont réalisé le triplé sur le skiathlon, les Norvégiens ont rencontré plus forts qu’eux sur le 15km skate aujourd’hui. Malgré tout, Simen Hegstad Krüger s’en sort honorablement, ajoutant une médaille d’argent à son palmarès commencé par l’or dimanche. « C’est vraiment spécial, je suis venu en Corée en espérant remporter une médaille olympique et en deux courses, j’ai l’or et l’argent, je n’arrive pas à y croire », révèle le fondeur après sa course.

Olympique, ski de fond, Pyeongchang

Simen Hegstad Krueger (NOR) – Modica/NordicFocus.

Mais même lorsqu’on empoche les breloques, la piste reste le principal ennemi : « c’est très difficile, c’est une piste exigeante il faut sans arrêt se battre », déclare-t-il. Fredrik Aukland, expert NRK, salue quant à lui la performance de Dario Cologna mais encore plus celle de son compatriote, exceptionnel et premier athlète lors de ces Jeux à prendre deux médailles en fond.

Simen Hegstad Krueger (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Martin Johnsrud Sundby échoue au pied du podium à la 4e place. L’un des meilleurs skieurs au monde, qui a tout remporté ses dernières années, voit toujours les Jeux olympiques lui résister, comme à Sochi. « C’est l’une de mes meilleures courses sur ce format depuis 3 ans, confie Sundby. Mais ce n’est pas assez bon pour la médaille et c’est vrai que c’est dur… Surtout qu’on ne m’a jamais dit pendant la compétition que je me battais contre le Russe, c’est vraiment dommage de ne pas être bien informé. »

Martin Johnsrud Sundby (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Hans Christer Holund (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Finn Haagen Krogh (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Derrière, Hans Christer Holund est 6e et Finn Hågen Krogh 18e. « Je me souviens à peine ce que c’est de skier en compétition, raille Krogh, malade plusieurs fois cet hiver. Mais j’étais impatient et je visais au moins le top 10… » Avec ce résultat loin de ses attentes, c’est peut-être une place dans le relais que le Norvégien voit disparaître.

Holund, de son côté, espérait même se battre pour le titre olympique en partant très vite : « c’était très bon jusqu’à la moitié du parcours et là, c’est devenu trop difficile, je n’ai pas réussi à tenir », explique-t-il.

« Bien sûr que Cologna était plus fort aujourd’hui mais le résultat d’équipe est satisfaisant », conclut Tor Arne Hetland, coach de l’équipe nationale norvégienne.

 


  •  Les Norvégiens mènent la cadence

Avec deux médaillés sur le petit tremplin, les sauteurs norvégiens commençaient très bien leur quinzaine olympique. Grands favoris sur grand tremplin, ils n’auront pas démenti ce statut lors des qualifications aujourd’hui.

Johann Andre Forfang (NOR) –  Thibaut/NordicFocus.

Robert Johansson avec un saut à 135m et Johann Andre Forfang avec 137m réalisent ainsi le doublé lors du saut de qualification. Daniel Andre Tande est 6e avec 131.5m et Andreas Stjernen 19e avec 128.5m. Des distances très prometteuses et qui pourraient permettre aux hommes d’Alexander Stöckl de prendre leur revanche sur l’Allemand Wellinger.

Pyeongchang 2018, Vu de Norge aux Jeux, Robert Johansson, saut à ski

« C’est très prometteur, commente Johan Remen Evensen, ancien sauteur et désormais expert NRK. Johansson est réellement l’une des meilleures chances d’or sur cette compétition. » Pour Stöckl, l’argent et le bronze de Johansson et Forfang sur petit tremplin leur a permis de se libérer d’un poids, ils sautent donc désormais au mieux de leur forme.

Les Norvégiens iront en découdre demain avec, entre autres, Wellinger et Stoch ainsi que les Autrichiens Kraft et Hayböck qui ont retrouvé des couleurs sur le grand tremplin olympique de Pyeongchang.

 


  •  Et ailleurs ?

La Norvège remporte son match de curling masculin face à la Corée 7 à 5.

En slalom alpin féminin, Nina Haver-Løseth termine 6e à plus d’une seconde du podium. Son compatriote Kjetil Jansrud, en revanche, accroche de nouveau le podium en super-G en prenant le bronze. « Je suis très heureux de cette médaille même s’il y a un peu de déception de ne pas faire mieux », avoue le Norvégien. Aksel Lund Svindal est 5e, juste derrière le Français Blaise Giezendanner qui prend la médaille en chocolat.

 


  •  Hors piste

Que se passe-t-il pour Heidi Weng et Ingvild Flugstad Østberg ? Les deux leaders du circuit mondial passent pour l’instant totalement à côté de leur campagne olympique. Jamais mieux qu’à la 9e place, Weng s’est dit inquiète après le 10km hier : « j’essaie de penser positif, de tout donner mais ça ne va pas », explique-t-elle à la NRK. Østberg ne fait pas beaucoup mieux, prenant au maximum une 7e place sur le 10 km.

Olympique, Pyeongchang

Heidi Weng (NOR) – Modica/NordicFocus.

Pour Fredrik Aukland, le bilan est clair : elles doivent céder leurs places sur le relais à Astrid Jacobsen qui n’a pas encore pu faire ses preuves et Maiken Caspersen Falla, en argent sur le sprint. « Je pense que Falla devrait avoir le premier relais, Jacobsen le second. Ensuite on pourrait mettre Haga et bien sûr, pour terminer, Bjørgen, ce serait une équipe promettant de faire une course passionnante », affirme-t-il.

Olympique, Pyeongchang

Ingvild Flugstad Oestberg (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Finalement, l’équipe nationale a décidé de seulement écarter Heidi Weng du relais olympique. Østberg partira pour le premier relais classique, Jacobsen pour le second avant de lancer Haga et Bjørgen comme l’avait prévu Aukland. « J’imagine que c’est difficile pour elle, confie l’entraîneur Roar Hjelmeset. Mais ça montre bien à quel point dans notre équipe, il y a de la densité. Quant à Østberg, elle a été très déçue de ne pas être sur le relais à Lahti mais cette fois-ci, elle était meilleure que Weng alors c’est normal qu’elle soit sélectionnée. »


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.