Vu de Norge fête son 200e numéro

Ski nordique, ski de fond, combiné nordique, biathlon, saut à ski, roller ski, trail, Norvège, Oslo, Rubrique, Vu de Norge

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

 

  • Vu de Norge c’est…

Vu de Norge, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, biathlon, sports d'hiver, Norge, Norvège

Olympique

Vu de Norge, c’est déjà 200 numéros à vous informer sur toutes les dernières nouvelles du ski norvégien : ski de fond, saut à ski, biathlon, combiné nordique, il y en a pour tous les goûts !

Vu de Norge, c’est aussi la couverture des évènements vus sous l’angle norvégien : championnats du monde, Jeux olympiques

C’est aussi les dernières nouvelles « people » du ski norvégien, les annonces de retraite, de mariage, de naissance, de sponsors et encore beaucoup d’autres nouvelles « hors-ski ».

Vu de Norge, c’est une implication chaque semaine pour vous servir le meilleur des news norvégiennes, en été comme en hiver, que ce soit à propos des stars du ski comme Northug, Klæbo, Bjørgen, Bø ou Bjørndalen ou des futures étoiles des disciplines nordiques.

Vu de Norge, ce sera encore beaucoup de numéros, beaucoup de lecteurs… Alors un grand merci à tous !

 


  • Top 10

200 numéros, ça se fête ! Mais quel a été le top 10 de Vu de Norge ? Quels numéros vous ont le plus plu ? Lesquels avez-vous le plus lu ? Vu de Norge décrypte aujourd’hui son propre top 10.

 

En 10e position, un numéro récent : le 181e qui vous proposait un quiz, mais vous parlait aussi des Jeux paralympiques et de la possibilité de voir Ole Einar Bjørndalen devenir président de l’IBU. Quelques mois plus tard, cela ne s’est pas concrétisé mais l’amour des lecteurs de Vu de Norge pour le biathlon est intact : dans ce top 10, tous les numéros parlent bien évidemment de biathlon !

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, Norvège, coupe du monde, jeux olympiques, hiver

Devant, le numéro 171 publié juste avant les Jeux olympiques avec en tête d’affiche Bjørndalen et Northug, souvent à la une des médias norvégiens mais aussi de Vu de Norge pour l’attention que leur portent les amoureux du ski nordique : il ne se passe presque pas une semaine sans que les Norvégiens ne parlent de Petter Northug Jr. et il est un peu devenu l’une des vedettes de cette rubrique, aux côtés de Klæbo, les frères Bø, Sundby ou Bjørndalen et Bjørgen malgré leurs retraites.

ski de fond, roller ski, Therese Johaug, Norvège, dopage

En 7e position, le numéro 108 mettait en valeur une autre star de la rubrique : Therese Johaug. Malgré sa longue suspension, la fondeuse ne s’est pas faite oubliée ni des médias ni des spectateurs. Plusieurs numéros lui ont ainsi été consacrés.

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, Norvège, coupe du monde, jeux olympiques, hiver

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus

Les grands évènements comme les Mondiaux de Lahti ont aussi fait parler et vous ont particulièrement plu, à l’instar de la spéciale du numéro 127. On se souviendra, entre autres de cette course de sumo-ski avec Johannes Høsflot Klæbo !
Et que dire du rap d’Emil Hegle Svendsen et Tarjei Bø dans le numéro 76. Les Norvégiens, par le biais de la NRK, se mettent très souvent en scène dans des vidéos humoristiques pour le plus grand plaisir de leurs fans locaux comme internationaux !

Le point de vue norvégien sur les grandes affaires du ski vous intéresse aussi particulièrement. Le rapport MacLaren, par exemple, dans le numéro 118 qui se classe 5e de ce top 10.

Sur une note plus légère, c’était aussi le numéro de Noël qui est toujours l’occasion de découvrir les athlètes sur leur 31 par le biais des réseaux sociaux.

Mais les deux athlètes les plus appréciés de Vu de Norge sont sans aucun doute Ole Einar Bjørndalen et… le Français Martin Fourcade ! Et oui, aux 4 premières places, les deux légendes du biathlon sont omniprésentes avec, dans l’ordre, le numéro 115 en première position, le 112 deuxième, le 63 troisième et le 81 quatrième. S’il fait partie de l’équipe des Bleus, Martin Fourcade est l’ennemi numéro 1 du biathlon norvégien : l’homme à battre. Les médias sont donc particulièrement intéressés par les nouvelles le concernant, surtout lorsqu’il évoque l’actualité du ski norvégien, par exemple lors de l’affaire Johaug.
Et le saut à ski ou le combiné ? Eux aussi sont souvent présents dans ce top 10, même si aucun de ces numéros ne titrait à propos de ces disciplines.

Vous voulez relire les articles de ce top 10 ? Rendez-vous ici : https://www.nordicmag.info/vu-de-norge/

 


  • Sundby quitte le stage de Livigno

ski de fond, Martin Johnsrud Sundby, Pyeongchang, Jeux olympiques, hiver, jo

Martin Johnsrud Sundby (NOR) –  Modica/NordicFocus.

Ce dimanche, Martin Johnsrud Sundby est rentré chez lui après avoir écourté son stage en altitude avec l’équipe norvégienne à Livigno, en Italie. La cause ? Une irritation des voies respiratoires que le médecin de l’équipe, Øystein Andersen, a préféré régler au plus vite en évitant que Sundby tombe ensuite malade et ne puisse pas continuer normalement son programme d’entraînement.

Il part donc d’Italie une semaine avant ses compatriotes. « Je ne suis pas malade, c’est juste mon asthme qui m’empêche de travailler correctement », explique le fondeur aux médias. Il va désormais continuer son entraînement chez lui, en Norvège avant de rejoindre l’équipe nationale sur un nouveau stage.

Quant à Katherine Harsem, qui s’est évanouie deux fois lors de la Toppidrettsveka, elle a elle aussi dû renoncer au stage de Livigno : « j’en suis désolée, j’aime vraiment cet endroit mais je dois y aller doucement pour revenir au plus haut niveau sans soucis », conclut l’athlète.


  • Johaug : comment continuer sans Bjørgen ?

Therese Johaug et Marit Bjørgen ont toujours été très proches. Leaders de l’équipe norvégienne mais aussi de la coupe du monde pendant des années, ces trois dernières saisons, les Norvégiennes ont été séparées d’abord par la grossesse de Bjørgen puis par la suspension de Johaug.

Résultat : elles ne courront plus jamais ensemble en coupe du monde après la retraite de la première.

Therese Johaug a avoué au quotidien Dagbladet qu’elle avait essayé longuement de persuader son amie de continuer une saison de plus. « Oui, c’est vrai qu’elle a essayé de me convaincre, révèle Bjørgen. Mais elle a aussi été très compréhensive, elle savait que j’y pensais depuis longtemps et n’a pas été surprise mais il lui a fallu du temps pour l’intégrer. »

La nouvelle retraitée admet aussi qu’elle a apprécié que sa compatriote ne cesse de lui demander de revenir : « je ne compte pas trop m’éloigner du monde du ski mais c’est agréable de savoir que je ne suis pas la seule à avoir cette envie, explique-t-elle. Je vais entre autres me rendre à Seefeld pour aller voir Therese et l’équipe, les aider, les soutenir. »

Bjørgen ne regrette d’ailleurs pas de ne pas s’être rendue en Italie pour le stage habituel de l’équipe norvégienne et est ravie d’avoir plus de temps au calme, sans entraînement. Elle s’est aussi rendue en Afrique pour l’association SOS Villages d’enfants. De son côté, Johaug se dit contente pour son amie : « oui, je voulais qu’elle continue mais quand elle a décidé quelque chose, c’est impossible de la faire changer d’avis, avoue la Norvégienne. Et elle a eu raison de vouloir passer plus de temps en famille, je suis heureuse pour elle. »


  • Tomas Northug sur les traces de son frère

Ski de fond, ski nordique, Tomas Northug, Norvège

Tomas Northug (NOR) – Photo : Agence Zoom

Il y a quatre ans, Petter Northug Jr. était arrêté et condamné après avoir conduit en état d’ivresse et provoqué un accident. Cette année, les anciens démons rattrapent la famille Northug.

En juin, Tomas Northug, désormais jeune fondeur retraité, a été arrêté pour le même motif : conduite en état d’ivresse.

Jugé au tribunal fin août, le Norvégien a écopé de 18 jours de prison. « J’avais bu la veille en soirée et je n’ai pas attendu assez longtemps avant de reprendre le volant, explique Tomas Northug. Je n’ai aucune excuse, c’était stupide mais je suis réellement désolé. Je tiens à montrer le bon exemple et c’est une sanction méritée. »

En plus de sa peine de prison, l’ancien fondeur devra payer une amende de 42.000 couronnes norvégiennes soit 4200 euros. Il se voit aussi retirer son permis de conduire pour les deux prochaines années et devra repasser l’examen de conduite à la fin de cette période.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.