Vu de Norge #22 : quand le ski parle foot

Chaque semaine, prenez un aller simple pour la Norvège. Toutes les infos nordiques vu de Norge, c’est sur Nordic Magazine et nulle part ailleurs.

 

Northug change ses plans

NORTHUG Petter jr

Petter Northug Jr espère être sélectionné pour toutes les épreuves de Falun, mais ce n’est pas si simple dans une équipe qui compte de si nombreux talents. Il y a trop peu de places à chaque course des championnats du monde (environ 5 ou 6 à chaque épreuve) et trop de fondeurs qui voudraient y participer. Alors si Northug est déjà sélectionné sur la plupart des courses, il ne l’est pas en sprint. Les sélections pour cette épreuve auront lieu en Norvège à Røros et le célèbre fondeur a été sommé d’y participer s’il voulait être pris dans l’équipe de sprint.

Northug a donc décidé après réflexion d’écourter son stage en altitude et de changer ses plans d’entraînement pour obéir à la fédération de ski norvégienne. Son coach personnel, Stig Rune Kveen, a déclaré à la NRK que ce changement soudain d’altitude ne serait pas en la faveur du champion norvégien mais qu’il pensait que ce serait suffisant pour le qualifier.

 

Revue de web

 

Quant aux experts norvégiens, ils ne comprennent pas cette décision. Pour eux, comme le rapporte Thomas Alsgaard à la NRK, il ne fait aucun doute que Northug sera qualifié avec ou sans participation à Røros, que ce n’est qu’une formalité. Il affirme aussi que passer d’une haute altitude à une compétition de basse altitude sera difficile pour l’enfant terrible de la Norvège. Torgeir Bjorn, autre expert de fond, s’accorde avec Alsgaard sur tout cela, ajoutant que la question est tout de même délicate : si Northug a un palmarès et des habilités extraordinaires, il est tout de même difficile de lui accorder un traitement de faveur. Même avis pour l’ancien conseiller de l’équipe nationale Otto Ulseth qui pense que la fédération ne devrait pas prendre des décisions qui peuvent être imprudentes au regard de la forme actuelle du champion.

 

Graabak en danger

GRAABAK Joergen

 

Le champion olympique de Sochi de combiné est en danger. Au vu de ses résultats peu probants depuis le début de la saison et de ses coéquipiers qui ont réussi des podiums, Jørgen Graabak n’est pas certain d’être sélectionné pour Falun. La Norvège ne comptant que quatre places disponibles pour chaque évènement, le choix du coach se porterait peut-être plutôt vers Magnus Moan et Mikko Kokslien qui ont tous les deux remporté des épreuves cet hiver.

Håvard Klemetsen, Magnus Krogh, Jan Schmid et le jeune Jarl Magnus Riiber (qui devrait privilégier les championnats du monde juniors à Almaty) sont aussi de solides concurrents pour Graabak puisqu’ils sont déjà tous montés sur le podium cette saison.

Le meilleur classement du champion olympique de l’hiver n’étant qu’une 19e place, Jørgen Graabak ne peut compter que sur une maladie ou une blessure d’un ou de plusieurs de ses coéquipiers… Triste vérité pour celui qui avait réalisé un coup de maître à Sochi face à Frenzel et Lamy-Chappuis. Mais il reste un espoir : l’an dernier, à trois semaines des sélections olympiques, Graabak n’était pas pressenti dans l’équipe. Peut-être pourra-t-il encore surprendre son monde à Val di Fiemme, dernière date avant les sélections pour Falun ?

Revue de web

Halfvarsson critique Sveen et applaudit Northug

Le Suédois Calle Halfvarsson a terminé à la 4e place du Tour de Ski cette saison : bon résultat pour le fondeur qui en est tout à fait satisfait… Si l’on omet qu’il accuse le Norvégien Simen Sveen de l’avoir gêné volontairement lors de la course de 15 km ce qui lui a peut-être coûté le podium du général du Tour. Sveen lui a rétorqué par média interposé qu’il portait les couleurs de la Norvège, pas celles de la Suède. Auprès du journal Expressen, Halfvarsson affirme qu’il est allé trop loin, qu’il l’a ralenti volontairement, lui faisant perdre de précieuses secondes. Il n’est d’ailleurs pas le seul à remettre en doute le fair-play du Norvégien puisque Sundby lui-même a demandé à Sveen de calmer le jeu.

 

Revue de web

 

Mais si Calle Halfvarsson n’est pas un fan de Simen Sveen, il est au contraire très amusé par Northug. Il le trouve très drôle, affirme qu’ « il apporte de la couleur à la discipline » et surtout, il est très content de voir le Norvégien revenir à son meilleur niveau pour mieux le battre à Falun.

 

Bjørndalen un peu trop perfectionniste ?

Ole Einar Bjørndalen n’a pas eu la carrière qu’il a par hasard. Le biathlète pousse depuis bien longtemps la perfection à l’extrême. L’expert TV2 de biathlon affirme ainsi qu’il n’a pas pris de réelles vacances depuis 2002 et qu’à Noël, il ne prend qu’une heure pour faire la fête avant de retourner à la préparation. Depuis 2013, Bjørndalen a aussi acheté des maisons à côté des lieux de compétitions pour être toujours au mieux de sa forme et après chaque compétition, aussitôt aller se doucher, manger et se reposer.

 

De plus, si les skieurs craignent beaucoup les maladies qui peuvent les amputer d’une partie de l’hiver, le biathlète en est presque devenu hypocondriaque… Pour être sûr de ne pas attraper de microbes, il a même demandé à ce que son farteur personnel soit en permanence logé avec lui dans son tout nouveau camping-car qui parcourt les lieux de compétitions européennes. Arrangement qui permet aussi à Bjørndalen d’avoir son préparateur de skis à portée de main, tout prêt à lui améliorer sa glisse.

Pour la légende du biathlon norvégien, tout se doit d’être parfait dans les moindres détails…

 

 

Tom Hilde ne désespère pas

Le sauteur à ski norvégien ne lâche pas le morceau : s’il n’a pas été sélectionné à Sochi et à la Tournée cette saison, il ne désespère pas de gagner sa place aux championnats de Falun. Tom Hilde, depuis une blessure au dos, a en effet été peu sélectionné en coupe du monde face à de nouveaux talents comme Sjøen, Fannemel et Forfang ou encore face aux anciens Bardal et Jacobsen. Se décrivant au média Nettavisen comme trop mauvais perdant pour se retirer maintenant, Hilde assure qu’il va travailler encore plus pour revenir sur le devant de la scène mondiale. D’ailleurs, le Norvégien a réussi une belle 16ème place à Zakopane dernièrement, notant une amélioration certaine dans son niveau de saut. Il termine son interview auprès de Nettavisen en expliquant qu’il ne lui reste plus qu’à rester calme à propos de sa possible sélection à Falun et de retrouver ses anciennes sensations de saut.

 

Revue de Web

 

 

Ødegaard fait jaser le ski norvégien

Le jeune Martin Ødegaard est la nouvelle groupie du monde footballistique à tout juste 16 ans. Et le peuple norvégien étant soudé, les skieurs ont bien sûr donné leur avis sur la jeune recrue du Real Madrid. Bjørndalen, amateur du jeu de ballon, a ainsi déclaré à TV2 que le recrutement du Norvégien dans la meilleure équipe du monde actuellement était une chose très importante pour le pays. Et surtout, le biathlète assure qu’il faudra sûrement 100 ans avant qu’un tel talent renaisse. Quant à Svendsen, il espère que Ødegaard continuera sur cette bonne voie et affirme qu’il sera intéressant de voir la suite de sa carrière. Johannes Thingnes Bø, lui, pense que la Norvège vient de gagner une star mondiale.

 

D’ailleurs, si Ødegaard risque de devenir une vraie star mondiale, cela se traduira bientôt par des contrats avec des sponsors de grande envergure. Et les spécialistes norvégiens sont catégoriques : à côté de ces futurs sponsors, ceux de Northug ou Johaug ne sont rien. Un coup dur pour les deux fondeurs. Un phénomène que les experts décrivent comme presque surnaturel au journal VG.

En tout cas, le jeune footballeur norvégien fait le buzz dans son pays, il est d’ailleurs le sportif le plus médiatisé en Norvège avec Petter Northug Jr.

 

 

 

Revue de web

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.