Yann Guigonnet raccroche la carabine

Le sportif des Menuires Yann Guigonnet met les voiles pour un ailleurs. Le biathlète du team Savoie élite nordique était notamment champion du monde juniors de l’individuel. 

A 25 ans, le temps est venu pour Yann Guigonnet de mettre les voiles. Biathlète des Menuires, il pose donc carabine et skis de fond de compétition pour de nouvelles aventures. Alors qu’il s’attend à « accoster sur une île magnifique » (lire ci-dessous), cette annonce est l’occasion de revenir sur près de 10 ans de carrière. Sa carrière internationale est lancée dèes l’hiver 2006-2007 où, avec les copains du relais, il décroche une médaille de bronze aux championnats du monde de la jeunesse avant de poursuivre chez les juniors avec un peu moins de réussite (5e du relais). La consécration arrive aux championnats du monde juniors 2010 où, à force de travail spécifique face aux cibles, il devient champion du monde de l’individuel et vice champion du monde avec le relais. La même année, c’est un titre de champion d’Europe en relais mixte qui vient alourdir le palmarès du jeune homme qui signe alors sa meilleure saison.

Aux portes du circuit mondial

Les hivers suivants, malgré de belles places d’honneur en IBU cup (5e à Canmore en individuel, 9e sur le sprint du Grand-Bornand ou encore 15e à Forni Avoltri), quelques victoires sur le circuit national du biathlon challenge en hiver comme en été dont on se souvient le titre national en 2013 sur le sprint, Yann Guigonnet ne parvient pas à s’imposer dans les rangs de l’équipe de France A. Cet amateur de longues distances – il a remporté la Savoyarde – pourrait bien disputer quelques populaires en profitant de son état de forme pour ajouter quelques lignes à son riche palmarès sous les couleurs du team Savoie élite nordique…

Yann Guigonnet avait remporté l'or des mondiaux juniors et championnats d'Europe.

Yann Guigonnet avait remporté l’or des mondiaux juniors et championnats d’Europe.

Il a annoncé la nouvelle sur son profil Facebook en filant la métaphore du marin en quête d’une autre terre :

“Cela fait maintenant près de 10 ans que j’ai embarqué sur cet énorme voilier qui fait le tour du monde sans jamais s’arrêter. À bord, on y apprend tout sur soi, on se construit en tant que marin et qu’être humain.
Ce voyage est truffé d’insoupçonnables rencontres, d’incomparables émotions, d’inexplicables sensations… On passe par des moments difficiles mais on ne retient que les bons.

Je suis extrêmement fier et heureux d’avoir fait une partie du voyage.
J’adresse un énorme merci à toutes ces personnes qui m’ont aidé à monter à bord, à tous les capitaines, seconds et autres moussaillons qui m’ont tant appris et permis de rester sur le pont.

Un jour de tempête, je suis tombé à l’eau. Depuis, je nage derrière le bateau pour essayer de le rattraper. J’ai donné toutes mes forces, j’ai essayé et appris de nouvelles nages, mais malgré tous mes efforts et les nombreuses personnes qui essaient de m’aider en me lançant des bouées, je ne parviens pas à remonter à bord.

Aujourd’hui le bateau passe au large d’une île magnifique, bordée de plages sublimes, surplombée d’immenses montagnes enneigées, et peuplée de toutes ces personnes que j’aime tant.

Je décide alors de changer de cap, d’en prendre la direction, et d’y accoster pour quelques futures années.”

Photos : Jean-Yves Begon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.